Voitures électriques : un bonus écologique pour les occasions - L'EnerGeek

Voitures électriques : un bonus écologique pour les occasions

Voitures électriques d'occasion

Le gouvernement français vient de dévoiler une nouvelle mesure en faveur des voitures électriques. Il souhaite mettre en place un bonus écologique pour l’achat des modèles d’occasion. D’un montant de 1 000 euros, il devrait être accessible à tous les conducteurs français.

Subventions pour les voitures électriques : le jeu des chaises musicales

Lundi 12 octobre, Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux transports, a annoncé la révision des bonus écologiques pour l’année 2021. Les potentiels acquéreurs de voitures électriques neuves vont constater une mauvaise nouvelle. Dès 2021, l’aide de l’état pour l’achat d’un véhicule électrique passera de 7 000€ à 6 000€. L’aide revient en fait à son niveau du début d’année 2020. Ce n’est qu’en juin dernier que le gouvernement avait décidé d’une augmentation de 1 000€ pour aider le secteur automobile au lendemain du déconfinement.

Mais les 1 000€ ainsi retirés de l’aide aux véhicules neufs ne sont pas perdus pour tout le monde. Le gouvernement souhaite reporter cette aide financière. Dès 2021, il compte créer un bonus écologique pour l’achat d’une voiture électrique d’occasion. Jusqu’ici, aucune prime dédiée n’existait pour les véhicules d’occasion. D’après les premières informations transmises par le gouvernement, ce bonus écologique sera accordé sans conditions de revenus. Tous les ménages pourront donc y souscrire.

Autre détail important : ce bonus écologique pour l’achat d’une voiture électrique d’occasion devrait être cumulable avec la prime à la conversion. Si cette dernière reste stable, à 5 000€, les acheteurs potentiels pourront donc bénéficier, au maximum, d’une aide de 6 000€ pour l’achat de leur véhicule d’occasion.

Voitures électriques d’occasion : + 55% de ventes en 2019

Face aux tarifs dissuasifs du neuf, les voitures électriques d’occasion offrent une alternative séduisante. Leurs ventes progressent rapidement en France. En 2019, le marché tricolore des véhicules électriques d’occasion a enregistré un bond phénoménal. Il a augmenté de 55% par rapport à l’année 2018. Les ventes ont ainsi concerné 19 652 véhicules électriques.

Dans le détail, ce marché bénéficie surtout au constructeur français Renault. La marque au losange truste la première place des ventes d’occasion avec sa ZOE. Elle a représenté à elle seule 11 944 ventes, soit 64% de toutes les ventes de véhicules électriques d’occasion. Sa présence s’impose aussi dans le réseau Renault d’occasion. Le constructeur Renault propose actuellement 1 602 véhicules électriques à l’achat sur son site officiel, majoritairement des ZOE. Un chiffre modeste si on le compare avec les 10 333 véhicules essence d’occasion. Toutefois, il confirme une tendance à la hausse.

A quoi va servir le bonus écologique ?

Si le marché des voitures électriques d’occasion se porte si bien, pourquoi ce nouveau bonus ? Le nouveau bonus pour les électriques d’occasion est surtout là pour répondre à deux problématiques rencontrées par les constructeurs automobile.

Tout d’abord, une partie importante du parc automobile électrique neuf ne fait pas l’objet de ventes, mais de locations de longue durée. Le problème principal restant le prix d’achat, les consommateurs se laissent séduire par les options de location. Les constructeurs espèrent convertir les locataires en acheteurs grâce à une aide financière attractive.

D’autre part, le parc automobile français est en pleine mutation. La part des véhicules électriques neufs continue d’augmenter. En 2019, ils ne représentaient que 1,9% du total des voitures particulières immatriculées dans l’Hexagone. Entre janvier et septembre 2020, le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA) estime que les voitures électriques ont représenté 6% des nouvelles immatriculations dans le pays. A mesure que la part de voitures neuves progresse, les constructeurs s’attendent à voir l’offre d’occasion évoluer en conséquence. Or, en occasion aussi, la différence tarifaire entre voiture thermique et voiture électrique peut dissuader les acheteurs potentiels.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 11 Jan 2013
Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) lance la marque France Solar Industry. Rassemblant tous les membres du syndicat qui sont spécialisés dans la production d’électricité photovoltaïque, cette marque aura pour but d’aider le solaire français à se vendre à l’étranger.…
jeu 20 Avr 2017
Seulement quelques jours après avoir dévoilé les noms des entreprises présélectionnées dans le cadre d'un premier appel d'offres pour la réalisation d'une centrale solaire de 300 MW et d'un parc éolien de 400 MW, le ministre de l'Energie saoudien Khaled…
mer 1 Juin 2016
En pleine croissance économique, l’Inde souhaite diversifier son mix énergétique. Après l’initiative lancée lors de la COP21 sur l’énergie solaire, la puissance asiatique souhaite désormais exploiter son potentiel éolien. (suite…)
jeu 26 Jan 2017
Plus connus pour leurs réserves en hydrocarbures, les Emirats arabes unis anticipent pourtant depuis plusieurs années l'après pétrole via le développement de sources d'énergie alternatives. La compagnie publique émiratie DEWA par exemple, a confirmé mercredi dernier l'attribution aux groupes espagnols…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.