Budget France 2021 : 1,5 milliards d'euros de plus pour les énergies renouvelables - L'EnerGeek

Budget France 2021 : 1,5 milliards d’euros de plus pour les énergies renouvelables

budget france 2021 energies renouvelables - L'Energeek

Ce lundi 28 septembre 2020, le gouvernement français a présenté le Projet de Loi des Finances (c’est à dire le budget) pour l’année 2021 : le soutien gouvernemental aux énergies renouvelables va ainsi augmenter de 1,5 milliards d’euros. Le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire voit son budget gagner 800 millions d’euros, mais perdre 947 postes.

Un budget 2021 en hausse pour les énergies renouvelables

Le Projet de Loi des Finances (PLF) 2021, présenté ce 28 septembre 2020 par le gouvernement, fixe les lignes budgétaires de l’Etat français pour l’année prochaine. Il faut rappeler que le plan de relance de 30 milliards d’euros, dont 22 milliards seront engagés en 2021, est indépendant de ce PLF.

D’après les annonces gouvernementales, le budget 2021 du ministère de la Transition Ecologique et solidaire va augmenter de 800 millions d’euros. En revanche, ce même ministère va perdre l’équivalent de 947 emplois à temps plein. Une réduction qui touche tous les ministères, pour réduire la massa salariale et pouvoir consacrer l’argent public à d’autres priorités : « C’est un effort demandé à tous les ministères. Mais sur quelque 37 000 agents, cela représente moins de 3 % des emplois, et il portera sur les administrations centrales, sans toucher aux moyens sur le terrain », expose le ministère de la Transition Ecologique.

Plus généralement, la mission « Écologie, développement et mobilités durables » voit son budget augmenter de 1,5 milliards. Le soutien gouvernemental direct aux énergies renouvelables passe notamment de 5,4 milliards d’euros en 2020 à 6,9 milliards en 2021. Une excellente nouvelle pour tous les acteurs de la filière.

Premier « budget vert » pour l’exécutif

Le gouvernement a également présenté son « budget vert », comme promis par le président Emmanuel Macron lors du One Planet Summit de décembre 2017. L’exécutif a ainsi réparti les 488,4 milliards de dépenses publiques pour 2021 en fonction de leur impact environnemental. Six critères ont été pris en compte : lutte contre le réchauffement ; adaptation au dérèglement climatique et prévention des risques naturels ; gestion de la ressource en eau ; économie circulaire et gestion des déchets ; lutte contre les pollutions ; protection de la biodiversité.

90% des dépenses n’auront, d’après le gouvernement, aucun impact sur ces six critères. 42,8 milliards d’euros sont des dépenses « vertes », c’est à dire favorable sur au moins un des critères, et défavorable sur aucun. 10 milliards sont considéré comme des dépenses « brunes », c’est à dire négative sur au moins un des critères (baisses de taxes sur les carburants, dépenses en faveur du transport aérien..). Enfin, 4,7 milliards de dépense auront un effet positif sur un critère, et négatif sur un autre.

“Aucune autre Nation ne le fait. La France est pionnière, elle accélère en matière de transition écologique en présentant ce premier budget vert. Les dépenses vertes vont augmenter de près de 30% et les dépenses brunes vont diminuer de près de 10%” par rapport à 2020, s’est félicité le ministre de l’Economie Bruno Le Maire.

Cette position n’a pas convaincu les ONG environnementales, comme Greenpeace France, qui a déclaré, par la voix de Clément Sénéchal : “Le gouvernement prend prétexte de la crise économique pour multiplier les chèques en blanc aux grandes entreprises polluantes et reporter à plus tard l’effort climatique, nous piégeant dans une trajectoire climatique toujours plus hostile à la vie humaine”.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 27 Déc 2017
Si l’électricien français EDF souhaite s’engager pleinement dans le développement de l’énergie solaire (en atteste son vaste plan solaire), il n’entend pas pour autant délaisser les autres filières renouvelables toutes aussi importantes dans la transition énergétique. L’énergie éolienne notamment reste…
lun 24 Fév 2014
Un certain scepticisme entourait la durée des vies des éoliennes par le passé. Des débats ont eu lieu quant à savoir si les aérogénérateurs étaient moins performants dans le temps que les autres énergies renouvelables (ENR). Une étude publiée dans…
lun 17 Juil 2017
EDF Energy Renewables, la filiale britannique du groupe français EDF EN spécialisée dans les énergies renouvelables, a annoncé jeudi 13 juillet 2017, l’acquisition d’un ensemble de projets éoliens en Ecosse d’une capacité de plus de 600 MW. Cette capacité de…
mar 28 Fév 2017
Engagé dans un processus de numérisation et de digitalisation de son parc de production censé en améliorer les performances, le groupe Engie a annoncé cette semaine la signature avec Schneider Electric d'un nouveau protocole d'accord concernant la gestion des données…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.