Total va construire le plus grand parc de stockage par batteries de France - L'EnerGeek

Total va construire le plus grand parc de stockage par batteries de France

total parc stockage electricite batteries france - L'Energeek

Ce jeudi 12 mars 2020, Total a annoncé que le groupe allait construire, d’ici la fin de l’année, le plus grand site de stockage d’électricité par batteries de France, sur le port de Dunkerque. Ce projet d’une puissance de 25 MW permettra de soutenir la stabilité du réseau électrique, dans une région où les projets renouvelables sont légions.

Une capacité de stockage 25 MWh dans le port de Dunkerque

Total poursuit son ambition de devenir la « major des énergies responsables ». Le groupe a ainsi annoncé, ce jeudi 12 mars 2020, qu’il allait construire le plus grand site de stockage par batteries de France, sur le site d’une ancienne raffinerie du groupe pétrolier au coeur du port de Dunkerque.

Ce projet s’appuie sur des batteries Lithium-Ion, produites par Saft, le spécialiste français de cette technologie, racheté par Total voici quelques années. Les travaux commenceront au troisième trimestre 2020. Le site offrira 25 MWh de capacité de stockage, répartie en 11 conteneurs de 2,3 MWh chacun.

Cette réserve de stockage permettra de garantir la stabilité du réseau électrique, en particulier la régularité de l’approvisionnement et l’équilibre entre l’offre et la demande, afin de maintenir une tension électrique constante. Elle sera pilotée par RTE, et aura une importance cruciale dans l’optique de l’augmentation de la part de renouvelables intermittents dans le mix électrique de la région. Un important parc éolien offshore devrait notamment être construit au large de Dunkerque ; un appel d’offre l’a attribué en juin 2019 à EDF Renouvelables.

RTE développe le stockage par batteries en France, Total défend sa stratégie EnR

Ce site de stockage fait partie d’un vaste appel d’offre de 253 MW de capacité de stockage par batteries, lancé par RTE, dont le résultat a été rendu en public en février 2020. En tout, Total a remporté 103 MW de l’ensemble : le pétrolier devrait mettre en service ces équipements entre 2021 et 2022.

Total en a profité pour rappeler que le groupe investissait entre 1,5 et 2 milliards d’euros par an dans «l’électricité bas carbone». Le groupe inclue dans cette terminologie l’éolien et le solaire, mais aussi le gaz naturel, provoquant d’inévitables critiques, car, malgré son engagement dans les renouvelables, Total continue de produire énormément de gaz à effet de serre.

«Quand on est dans un groupe comme Total, on nous dit ”Mais vous investissez 15 à 16 milliards par an, donc 1 à 2 milliards ce n’est rien pour vous!”. Sauf qu’avec un à deux milliards par an, on est parmi les plus gros acteurs au niveau mondial dans les renouvelables», défend Philippe Sauquet, directeur Gaz, renouvelables et électricité chez Total.

Pour autant, si le groupe s’est bien fixé l’objectif de 25 GW d’éolien et de photovoltaïque installés en 2020, le groupe investit toujours massivement dans son cœur de métier, les hydrocarbures, et en particulier le pétrole.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 20 Déc 2018
Les institutions européennes dessinent les contours du futur marché de l’électricité. Le principal élément de ce dernier acte du paquet énergie est la décision de ne pas interdire les tarifs réglementés jusqu’en 2025, contrairement à la volonté initiale de la…
mer 30 Nov 2016
Programmé tous les deux ans et axé sur les services à l'environnement (eau, déchets, pollution, énergie), le salon Pollutec a ouvert ses portes mardi 29 novembre à Lyon. Il rassemble cette année jusqu'au 2 décembre plus de 2.200 exposants, dont…
mer 12 Avr 2017
Organisée pour la 9ème année consécutive du 12 avril au 6 mai 2017 par le Parc national de La Réunion, en partenariat avec la SEOR et le groupe EDF, les Nuits sans Lumière mettront une fois encore l'accent sur la…
ven 6 Sep 2019
Soucieux de leur pouvoir d’achat, les Français constatent l'augmentation de leur facture d’électricité en 2019. Deux hausses successives, en juin et en août, et les consommateurs s’interrogent encore. En effet, quelles sont au juste les origines de ces hausses des…

COMMENTAIRES

  • Le groupe inclue dans cette terminologie l’éolien et le solaire,

    inclut serait mieux, grammaticalement parlant…

    Répondre
  • Indépendamment de Total, on peut observer que le groupe EDF/RTE continue de renforcer son monopole au détriment des consommateurs et ce ne sont pas quelques fake-concurrents qui vont changer la donne.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.