CES 2020 : le pilotage de la consommation électrique au cœur des innovations

CES 2020 : le pilotage de la consommation électrique au cœur des innovations

ces 2020 pilotage consommation electrique - L'Energeek

Le plus important salon de l’électronique grand public, le CES de Las Vegas, ouvre son édition 2020 ce mardi 7 décembre : rayon énergie, il met en avant de nombreuses solutions domotiques permettant le pilotage de la consommation. En la matière, le tableau électrique connecté de Legrand marque une vraie évolution dans les possibilités techniques offertes aux particuliers. Il prépare le futur modèle de consommation domestique de l’électricité.

Au CES 2020, Legrand présente la version commerciale de son panneau électrique connecté

Le Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas s’ouvre ce mardi 7 janvier 20202 pour quatre jours. Cette grand-messe de l’électronique grand public est l’occasion pour les constructeurs du monde entier de présenter leurs innovations et nouveautés. Il permet également de faire le point sur les avancées de la domotique, notamment du coté de la gestion de l’énergie. C’est par exemple au CES qu’a été présenté le radiateur électrique doté d’une batterie de Lancey, une des innovations les plus prometteuse de ces dernières années.

Pour cette édition 2020, tous les constructeurs présents vont dévoiler des nouveaux outils domotiques, box de pilotage, prises, ampoules ou thermostats connectés. Mais l’innovation qui marque une vraie évolution dans le marché de la domotique est probablement le compteur électrique connecté de Legrand : déjà vainqueur de plusieurs prix dans des éditions précédentes du CES, il sera commercialisé en avril 2020, et est la star du stand de l’équipementier français.

Il est l’un des fruits du rachat par Legrand du spécialiste de la maison connectée Netatmo, en 2018. Ces modules, baptisés Legrand Drivia with Netatmo, s’installent directement sur le tableau électrique d’un foyer, et permettent ensuite de le piloter à distance à partir d’un smartphone.

Cet équipement combine donc un contacteur qui contrôle l’alimentation des équipements énergivores (sèche-linge, ballon d’eau chaude), un télérupteur qui pilote les circuits d’éclairage et de prises, et un délesteur qui permet d’éteindre automatiquement certains équipements. Ce délesteur permet ainsi d’éviter la coupure en cas de dépassement de puissance – l’utilisateur peut choisir un ordre de priorité d’équipements à couper. Avec Linky, le délesteur va prendre de l’importance car l’utilisateur pourra être averti d’une charge électrique trop importante chez lui avant toute coupure”, explique Jérôme Boissou, responsable du programme Eliot chez Legrand.

L’ensemble est complété par un éco-compteur, qui permet de suivre en temps réel la consommation d’énergie, pièce par pièce, objet par objet. L’application associée offre la possibilité de mettre en place des stratégie énergétique, pour mieux contrôler sa consommation.

Le pilotage de la consommation en temps réel, une nécessité dans un modèle électrique dominé par les renouvelables intermittents

Au-delà de l’intérêt actuel d’un tel équipement, sa commercialisation prouve que la technologie est prête pour un nouveau modèle de consommation électrique domestique. Ce type de panneau électrique connecté prend en effet tout son sens en y ajoutant un véhicule électrique (dont la charge pourra être pilotée) et, surtout, dans le cas d’un développement de la production décentralisée d’électricité renouvelable, qui imposera un pilotage des consommations pour gagner en flexibilité.

Un équipement de ce type facilite en effet la mise en place d’heures creuses renouvelables – un dispositif déjà en test, qui permet d’offrir des plages de tarifications réduites en fonction de la production électrique renouvelable locale (et de la consommation locale).

Si le foyer peut piloter l’ensemble de ses équipements électriques, il devient aisé de programmer la charge de la voiture électrique ou du ballon d’eau chaude (voire une lessive, la mise en route du sèche-linge, le lancement d’un four électrique…) en fonction des moments où l’électricité renouvelable est abondante – moment de forte production ou de faible consommation -, et ainsi aider à effacer les pics de consommation, notamment la pointe hivernale.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 26 Avr 2019
La prochaine augmentation des prix de l’électricité fait beaucoup réagir. Alors que Jean-Pierre Elkabbach évoquait le 26 avril 2019 une hausse de 7,4% face à François de Rugy, le ministre a indiqué qu'une révision de la méthode de calcul serait…
jeu 27 Avr 2017
En conflit direct avec les régions de l'Est, sous contrôle séparatiste prorusse, le gouvernement ukrainien durcit le ton. Kiev a décidé, mardi 25 avril 2017, de couper pour cause d'impayés l'approvisionnement en électricité de ces territoires, dans la région de…
jeu 24 Jan 2013
D'après les chiffres publiés dans le cadre du 14ème inventaire des énergies renouvelables Observ'ER, la Chine est le plus important producteur d'énergies renouvelables du monde. Largement dominé par les énergies fossiles, la production électrique chinoise est néanmoins très polluante. Pays…
jeu 11 Juin 2015
Les énergies renouvelables sont souvent critiquées pour l’intermittence de leur production : pour pallier ce problème, les expérimentations de stockage de l’électricité se multiplient. Dans l’Aube, la plus grosse batterie de France métropolitaine, baptisée Venteea, vient d’être installée par une association de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.