Dalkia va investir dans les réseaux des Smart Cities

Dalkia va investir dans les réseaux des Smart Cities

Dalkia, entreprise spécialisée dans les services énergétiques a présenté mercredi 20 mars 2019 ses résultats annuels. L’entreprise dirigée par Sylvie Jéhanno compte mobiliser un milliard d’euros afin de faire monter la part des énergies renouvelables à hauteur de 50% dans son mix énergétique d’ici 2022…

Les EnR ont le vent en poupe 

Avec l’émergence des Smart Cities, de plus en plus de technologies se mettent au service de la transition énergétique. Ainsi, les grandes entreprises de l’énergie abandonnent progressivement le charbon pour la biomasse, tandis que les réseaux de chaleur contribuent à appliquer les principes de l’économie circulaire. A ce titre, Dalkia fait littéralement figure d’exemple, avec sa maîtrise de la cogénération. De plus, récemment, sa directrice générale, Sylvie Jéhanno, a annoncé vouloir porter la part des énergies renouvelables à 50 % en 2022 contre 38,2 % au sein de son mix énergétique en 2022.  Pour réussir ce défi, la dirigeante livre ses axes de développement : « Nous sommes convaincus que cette trajectoire sera tenue car nous disposons d’un grand projet de nouvelles chaufferies biomasse, de récupération de chaleur sur data-center et dans une moindre mesure de centrale géothermique ». 

Pour la transition écologique, il faut investir dans les infrastructures. Dans cette perspective, l’entreprise prévoit notamment de cibler les municipalités de moins de 30 000 habitants ne disposant pas d’un réseau de chauffage urbain. Début mars, Dalkia a contribué à améliorer l’usine de PSA Peugeot Citroën, à Charleville-Mézières (Ardennes). Cet investissement de 10 millions d’euros, a été financé à hauteur de 4 millions d’euros par le fonds chaleur de l’ADEME. Il permet aujourd’hui d’éviter le rejet dans l’atmosphère de 7.000 tonnes de gaz carbonique chaque année. Qui plus est, il permet de réduire la facture énergétique de 15%, soit 300.000 euros par an d’économies pour l’hôpital de la ville.

Une stratégie qui mise sur l’innovation et les recrutements

Dans les plus grandes villes aussi donc, le développement des réseaux de chaleur et de froid contribuent efficacement à la transition énergétique. Henri Lafontaine, directeur exécutif en charge du Pôle Client et Services Energétiques chez EDF, était vendredi 22 mars 2019 dans le quartier de Lyon Part-Dieu, où la filiale du groupe rénove les infrastructures énergétiques de la deuxième ville de France. Dalkia est déjà un bon élève au sein du groupe EDF avec un mix énergétique composé à 20 % d’énergies de récupération, 16 % de biomasse et 2 % d’autres EnR. Un verdissement qui se conjugue avec de bonnes performances économiques. En effet, le chiffre d’affaires en 2018 est en hausse de 11,7 % par rapport à l’année précédente. Il se chiffre à hauteur de 4,2 milliards d’euros.

Dalkia est une entreprise qui va si bien, qu’elle a lancé une grande campagne de recrutement, dont les objectifs ne sont pas toujours faciles à remplir. Malgré le recrutement de 2 000 personnes en 2018 et l’intégration de 600 jeunes en apprentissage, certains secteurs ont encore du mal à recruter. François Vasse, Directeur commerce et marketing chez Dalkia explique : « Nous ne trouvons quasiment plus de frigoristes sur le marché. Chez Dalkia Froid Solutions, entre 80 et 90 postes ne sont pas pourvus chaque année ». Il y a des places à prendre et l’entreprise compte bien séduire de nouveaux employé.es avec l’initiative Women in Energy.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 18 Avr 2017
Si notre approvisionnement énergétique constitue aujourd'hui un des principaux sujets de préoccupation en pleine campagne présidentielle, l'énergie est aussi et surtout un des premiers postes de dépenses pour une majorité de ménages en France, qui n'hésitent plus désormais à sacrifier…
ven 10 Avr 2015
C'est à la demande du gouvernement que le Conseil Maritime de façade Méditerranée, secondé par les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur et Languedoc-Roussillon, a mené une consultation pour le développement de l'énergie éolienne flottante dans le Golfe du Lion (une partie de…
jeu 14 Nov 2019
Les conclusions du World Energy Outlook 2019, rendu public par l'Agence internationale de l'énergie (AIE) ce mercredi 13 novembre 2019, sont les mêmes que les années précédentes. La poursuite des politiques énergétiques actuelles conduirait à une forte hausse des émissions…
mar 29 Jan 2013
Alors que les raccordements éoliens ont baissé de 19% entre 2011 et 2012, la proposition de loi Brottes contient plusieurs mesures destinées à alléger la procédure d'implantation d'une ferme éolienne. Le syndicat des Energies renouvelables (SER) vient d’annoncer une baisse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.