Tesla rachète Maxwell Technologies pour développer ses batteries

Tesla rachète Maxwell Technologies pour développer ses batteries

Tesla vient d’annoncer, le 4 février 2019, son intention de racheter Maxwell Technologies. L’entreprise spécialisée dans la fabrication de batteries sera un atout crucial dans le développement de Tesla. Car le constructeur automobile vise une nouvelle étape de son développement. Il ne veut plus se contenter de vendre des véhicules haut de gamme. Tesla souhaite à présent s’attaquer au marché du milieu de gamme. Et pour rendre ses voitures plus compétitives, le constructeur compte bien présenter les batteries les plus performantes du marché.

Tesla rachète Maxwell Technologies pour 218 millions de dollars

Dès 2008, Tesla a voulu s’imposer comme le constructeur automobile de l’avenir en commercialisant son Roadster électrique. Depuis, les déclinaisons de la Tesla Model se sont imposées comme la référence sur le marché émergent de la voiture électrique. A tel point que les autres constructeurs automobiles historiques se sont aussi lancés dans la course. Mais en l’espace de dix ans, la donne a changé. Le marché de la voiture électrique est plus compétitif que jamais. Et pour rester dans la course, Tesla compte investir dans une nouvelle technologie de batteries, pour offrir encore plus d’autonomie et de performance à ses véhicules.

C’est dans cette logique que Tesla a annoncé, le 4 février 2019, qu’il allait racheter Maxwell Technologies . Cette entreprise américaine est spécialisée dans le stockage d’énergie et les nouvelles générations de batteries pour véhicules. Le constructeur investit 218 millions de dollars sous la forme d’actions pour effectuer ce rachat. La vente sera finalisée d’ici la fin du deuxième trimestre 2019.

Des supercondensateurs pour améliorer les batteries Tesla

Si Maxwell Technologies représente un investissement si crucial pour Tesla, c’est à cause de leurs avancées techniques en matière de stockage d’énergie. L’autonomie des batteries est au cœur des enjeux de développement pour les constructeurs automobiles qui s’intéressent aux véhicules électriques. Et maintenant que la concurrence se déploie sur le marché, Tesla souhaite garder une longueur d’avance sur ses concurrents.

Pour cela, la firme d’Elon Musk compte bien utiliser la technologie des supercondensateurs lithium-ion mis au point par Maxwell Technologies. Cette innovation doit permettre d’optimiser les capacités de stockage des batteries électriques. Elle vise notamment à recharger plus rapidement les batteries. Les supercondensateurs sont aussi censés offrir une durée de vie plus longue aux batteries, tout en améliorant leurs performances au quotidien. Ils présentent l’avantage de supporter des températures extrêmes, aussi bien dans un environnement chaud que froid.

Et l’innovation ne s’arrête pas là. En parallèle aux supercondensateurs, Maxwell Technologies travaille sur des électrodes sèches. Cette nouvelle technologie a également pour but d’améliorer les performances des batteries dédiées aux automobiles. Elles ont pour but d’augmenter l’autonomie des batteries, tout en allégeant leurs cellules. Grâce aux électrodes sèches, la densité d’énergie des batteries peut atteindre 300 Wh/kg.

La batterie électrique, au coeur de la stratégie commerciale

La batterie est l’enjeu principal du développement des véhicules électriques. Et pour cause : non seulement son autonomie est un argument commercial pour rallier de nouveaux acheteurs potentiels, mais elle joue aussi un rôle central dans le coût de construction d’un véhicule électrique.

Depuis le début d’année 2019, Tesla revu le tarif de sa Model 3 à la baisse. Elle est désormais affichée à 42 900 dollars. Si Tesla peut aujourd’hui se permettre de baisser le prix de la Model 3, c’est parce que le constructeur a gagné une marge de manœuvre au niveau de la fabrication de ses batteries. Depuis 2010, le prix de revient de sa batterie lithium-ion a baissé d’environ 50%. La raison ? Le constructeur a investi dans une nouvelle usine de fabrication, sa Giga Factory basée dans le Nevada. Lors de son inauguration en 2017, la Giga Factory a permis de doubler la capacité de production mondiale de batteries dans le monde. Cette fabrication à grande échelle doit permettre de faire passer le prix de la batterie sous le seuil symbolique des 100 dollars d’ici à 2027. Une ambition qui, avec l’appui technologique de Maxwell, a désormais toutes les chances de se concrétiser.

Crédit Photo : @Alexander Migl

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 3 Déc 2015
Le réseau français RS2E, qui réunit chercheurs et industriels, a dévoilé le vendredi 27 novembre dernier le premier prototype de batterie sodium-ion. Une technologie avancée présentant des caractéristiques similaires aux batteries lithium-ion actuellement exploitées dans les secteurs de la téléphonie…
mer 23 Juil 2014
Le gouvernement cubain a fait état au début de mois de juillet de ses nouvelles ambitions en matière énergétique et s'il est bien envisagé de rénover le parc thermique existant afin d'optimiser la production d'électricité et de diminuer le coût…
ven 22 Nov 2013
Après avoir installé 120 MW en France et à l’étranger (Belgique, Espagne, Etats-Unis), l’électricien français EDF poursuit son développement dans le secteur de la biomasse. Le groupe vient d’annoncer la mise en service de la centrale de Pinelands (35,6 MW),…
mer 22 Oct 2014
Le chantier naval de STX France implanté à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) a accueilli lundi 20 octobre la première pierre du projet Anemos. Dédiée aux énergies marines renouvelables, cette future usine d'assemblage vise à étendre et renforcer les activités du constructeur naval…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.