Réserves de pétrole : où en est-on exactement avec l'or noir ?

Réserves de pétrole : où en est-on exactement avec l’or noir ?

Cours petrole OPEP Arabie Saoudite venezuela

Le 9 janvier 2019, l’Arabie Saoudite a rendu public son rapport sur l’état de ses réserves de pétrole. Selon le document réalisé par DeGolyer and MacNaughton (D&M), le pays dispose de 268,5 milliards de barils de réserves facilement exploitables. Une bonne nouvelle pour le Royaume, tandis que son principal concurrent au sein de l’organisation reste victime de “la malédiction du pétrole“, selon Le Figaro du 4 février 2019…

Le top 10 des réserves de pétrole dans l’OPEP

Grâce aux statistiques annuelles des l’organisation des pays exportateurs de pétrole, on connaît un peu mieux les réserves d’or noir sur la planète. Le Venezuela arrive à la première place du classement de l’organisation, avec des réserves de pétrole brut estimées à 302,8 milliards de barils, soit pas moins de 24,4% du total. Il devance l’Arabie Saoudite, à la seconde place du podium avec des réserves estimées à 263,2 milliards de barils. Ce top 10 est complété L’Iran (155,6 milliards de barils), l’Irak (147,2 milliards de barils), le Koweït (101,5 milliards de barils), les Emirats Arabes Unis (87,8 milliards de barils), la Russie (80 milliards de barils) et les Etats-Unis ferment la marche à la dixième place du classement (32,8 milliards de barils).

On peut noter que deux pays africains se trouvent dans le top 10. La Libye se trouve en 8e place du classement. Avec un volume estimé à 48,4 milliards de barils, elle représente 3,3% des réserves mondiales prouvées dans le monde. Elle est suivie par le Nigeria à la 9e place, dont les réserves sont évaluées à 37,5 milliards de barils. Non seulement le Nigeria représente donc 2,55% des réserves mondiales de pétrole, mais il reste aussi le premier pays africain producteur de pétrole.

Au-delà de ce top dix, on observe aussi que deux autres pays africains sont classés dans le top 20. En effet, l’Algérie atteint la quinzième place, avec une réserve de pétrole estimée à 12,2 milliards de barils. Elle est suivie à la seizième place par l’Angola, dont les réserves sont estimées à 8,4 milliards de barils.

Le pétrole entre ressource et malédiction

Ce classement a été réalisé grâce aux informations communiquées par un rapport du ministère saoudien de l’énergie, de l’industrie et des ressources minérales. Ces nouvelles estimations ont été certifiées par un cabinet de consultants indépendant, DeGolyer and MacNaughton (D&M). Qui plus est, selon le ministre de l’Energie Khalid al-Falih, le coût d’extraction de pétrole en Arabie restait parmi le moins cher au monde à seulement quatre dollars.

Interrogé par Sputnik sur la situation au Vénézuela, le responsable a par ailleurs déclaré : “L’impact sur le marché est nul pour l’instant. Le marché du pétrole est très stable. Aucune action n’est nécessaire maintenant“. Pourtant, dans son édition du 04 février 2019, Le Figaro parle d’une “malédiction du pétrole” pour le Vénézuela. Toujours est-t-il qu’au rythme actuel, l’Arabie Saoudite dispose donc d’une réserve estimée à 70 ans d’exploitation, et le Vénézuela un peu plus.

Mais si le Venezuela peut se targuer de posséder les plus grandes réserves de pétrole du monde, il n’est en revanche que le dixième pays producteur. La raison ? Les coûts d’extraction de ses réserves pétrolières sont largement supérieurs à ceux des autres pays, notamment en comparaison avec l’Arabie Saoudite. Actuellement, il faut garder à l’esprit que l’Arabie saoudite (10,6 millions de barils par jour en 2018) est “seulement” le troisième producteur mondial de pétrole derrière les Etats-Unis (11,6 Mbj) et la Russie (11,16 Mbj).

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 13 Juin 2018
L’éventualité d’une poursuite d’activité « sous conditions » des dernières centrales à charbon françaises, comme évoquée en janvier dernier par Nicolas Hulot, semble se confirmer. Selon les propos tenus par la secrétaire d’Etat Brune Poirson devant le sénat mardi 12…
Alors que le projet de loi énergie-climat a été voté en première lecture à l’Assemblée nationale le 28 juin 2019, le député Républicain, Raphaël Schellenberger nous explique pourquoi ce texte ne répond pas réellement à "l’urgence climatique". Selon lui, les…
jeu 1 Déc 2016
Les tarifs réglementés du gaz vont une nouvelle fois augmenter au mois de décembre a annoncé mardi 29 novembre la Commission de régulation de l'Energie (CRE). Cette hausse répercutera l'augmentation des coûts d'approvisionnement du fournisseurs Engie, et devrait se situer…
lun 21 Août 2017
Que vous soyez acheteur potentiel ou vendeur d’une maison ou d’un bâtiment, connaître en détails la performance énergétique du logement en question est indispensable pour évaluer son prix et le coût des travaux éventuels qui seront à réaliser. Pas simple…

COMMENTAIRES

  • un graphique qui retrace l’évolution des producteur de pétrole par pays
    Top 15 pays par production de pétrole (1965-2018)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.