Energiewende : EDF se place dans le « repowering » en Allemagne

Energiewende : EDF se place dans le « repowering » en Allemagne

repowering EDF eolien Energiewende

EDF a annoncé avoir achevé une opération de « repowering » sur le site d’Eckolstäldt, en Allemagne. Ce terme désigne la remise à neuf d’un parc éolien arrivé en fin de vie. Les anciennes éoliennes ont été démantelées par la filiale d’EDF Renouvelables, REETEC, avant la mise en place de nouvelles éoliennes plus puissantes et moins nombreuses. Le parc éolien d’Eckolstäldt est ainsi passé d’une capacité de 14,5 MW à 35,4 MW. Le repowering constitue un nouveau marché dans de nombreux pays européens pour les professionnels du secteur.

Un repowering modèle pour EDF 

L’Allemagne est l’un des pays leaders dans le domaine de l’éolien. La technologie est utilisée depuis plus de deux décennies et certains parcs ont aujourd’hui besoin d’être renouvelés.

C’est dans ce cadre qu’EDF Renouvelables a obtenu, en 2016, un permis de construction sur son site d’Eckolstäldt, mis en service en 1999. Début 2018, les travaux de remplacement des éoliennes ont débuté avec la filiale d’EDF Renewables, REETEC. Les onze éoliennes de première génération ont été démantelées, la plupart des composants recyclés. Désormais, dix éoliennes de nouvelle génération sont donc en action après six mois de travaux.

La capacité de ce parc éolien renouvelé dispose à présent d’une puissance de 35,4 MW, alors qu’il cumulait à 20 MW dans sa version initiale améliorée (14,5 MW). Ce sont environ 18 500 foyers allemands qui bénéficient de l’électricité produite par cette installation située dans le Land de la Thuringe (centre-est de l’Allemagne). EDF, bénéficie quant à elle d’un contrat de vente d’électricité d’une durée de vingt ans.

Un marché du repowering en forte croissance

La réussite de ce repowering est importante dans la stratégie du groupe. EDF a, en effet, lancé sa stratégie CAP 2030 qui ambitionne de doubler les capacités renouvelables de l’énergéticien entre 2015 et 2030 (soit 50 MW). La feuille de route vise pour sa part à tripler la présence à l’international. L’Allemagne constitue un pays au fort potentiel (dans le repowering) et EDF y étudie d’autres projets de même nature. Pas moins de 6 000 éoliennes doivent être remplacées en Allemagne d’ici à 2020 (soit une puissance de 4,5 GW). Le marché sera encore plus porteur entre 2021 et 2026 avec 1 600 éoliennes à remplacer chaque année.

Au-delà de l’Allemagne, l’Europe offre des possibilités nouvelles avec un marché du repowering estimé à 76 GW entre 2020 et 2030 selon l’association WindEurope. EDF entend donc être l’un des grands acteurs d’un marché en pleine expansion. Il espère ainsi conforter son rôle de leader de la transition énergétique et remplir ses objectifs de développement en matière d’énergies renouvelables.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 18 Juil 2023
Face à la crise climatique actuelle, le chanvre émerge comme une solution écologique prometteuse. Cette plante aux multiples usages pourrait contribuer à la fois à l'atténuation du changement climatique et au développement durable dans divers secteurs, y compris l'énergie, le…
ven 12 Avr 2024
En Lorraine, la centrale Novasteam est prévue pour fin 2025. Cette installation vise à produire de l’énergie décarbonée à partir de déchets, promettant un impact significatif sur l’environnement local et la dynamique économique régionale. Une centrale également bénéfique à l'emploi…
jeu 20 Mai 2021
La mise en service de la centrale électrique du Larivot, qui répond à la nécessité de sécuriser l’approvisionnement électrique de la Guyane, département français où la demande énergétique devrait croître à une cadence d’environ 3 % par an dans les…
L'augmentation des prix de l'électricité en février 2024 a secoué les budgets de nombreux Français. Selon une enquête de Rothelec, plus de la moitié des ménages prévoient de réduire encore davantage leur consommation et se tournent de plus en plus…

COMMENTAIRES

  • Ce serait bien de connaître le coût du démantèlement des éoliennes ainsi que celui de la construction de nouvelles éoliennes; la bas de bêton a -t-elle été réutilisée ou laissée dans ke sol pour en construire une autre à proximité ?

    Répondre
  • Bonjour,

    Je pense qu’il y a une erreur sur le nombre de foyers qui “bénéficient” du parc éolien de 35.4 MWe, si “bénéficient” est compris comme pouvant couvrir intégralement la consommation électrique.
    Avec un parc éolien de 35.4 MWe en Thuringe avec un facteur de charge d’environ 20% (facteur de charge moyen observé dans cette région en 2015, source: BDEW), la production annuelle sera d’environ 62 GWh, ou encore 3.4 MWh/foyer (comptée sur les 18500 foyers annoncés), ce qui est plutôt faible (même avec des hypothèses de calcul plutôt très généreuses).

    Donc soit, il s’agit de 18500 foyers de célibataire avec une consommation plutôt écolo., soit le facteur de charge est passé à la trappe dans le calcul original, soit il y a une typo entre foyers et habitants.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.