Agriculture : annonce d'un plan d’action "bioéconomie et renouvelables"

Agriculture : annonce d’un plan d’action “bioéconomie et renouvelables”

bioeconomie_plan_action

Alors que le secteur de l’agriculture représente un potentiel de développement prometteur pour les énergies renouvelables et la transition énergétique dans son ensemble, le gouvernement entend bien profiter de ces synergies positives. Le ministère de l’Agriculture a détaillé dans un communiqué publié lundi 26 février 2018, un nouveau plan d’action sur la bioéconomie destiné à valoriser la génération d’énergie en milieu rural et à utiliser les ressources agricoles, forestières, marines et aquacoles pour fabriquer “alimentation, énergies renouvelables et matériaux biosourcés”.

Fourniture de biomasse pour les biocarburants ou la production de chaleur, méthanisation, mise à disposition de surfaces pour les éoliennes ou les panneaux photovoltaïques, ou production/récupération de chaleur (géothermie ou solaire thermique), les sources de production d’énergies propres dans le monde agricole sont nombreuses et doivent être encouragées selon le ministère de l’Agriculture, afin de devenir de véritables filières de production durables et viables économiquement.

De nouvelles filières agricoles et forestières”

Présenté par le ministre Stéphane Travers lors du Salon de l’agriculture, lundi 26 février 2018, le nouveau plan d’action du gouvernement pour la bioéconomie propose dans ce cadre, une cinquantaine de mesures destinées a favoriser « l’économie du vivant », comme la production d’énergie à partir de biomasse ou la valorisation des déchets agricoles. « De nouvelles filières agricoles et forestières pourraient ainsi être créées », a expliqué le ministre en ajoutant qu’un calendrier précis avait été fixé pour chacun des 50 objectifs annoncés.

Parmi ces mesures, on retrouve par exemple le renforcement des filières de valorisation des fibres et des co-produits végétaux, notamment via la paille de lin et de chanvre d’ici à 2020, la levée dès 2018 des « freins réglementaires à la méthanisation agricole » dont le développement est entravé par « la complexité administrative » des procédures, ou encore en outre-mer, la mise en place d’ici à 2020 de filières de « valorisation de la biomasse », autour des résidus de canne à sucre, pour alimenter des centrales électriques.

Crédits photo : Camille Jean – Min.Agri.Fr

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 30 Mar 2018
Un petit nouveau a fait son entrée cette semaine sur le marché français de l'énergie : le biopropane. Primagaz, l'entreprise filiale du groupe SHV Energy, a officiellement lancé la commercialisation de ce propane nouvelle génération, issu d'une filière de développement…
lun 19 Sep 2016
Trois îles du Finistère non raccordées au réseau électrique du continent ont lancé officiellement, mardi 6 septembre dernier à Molène, le coup d'envoi d'un ambitieux programme de transition énergétique. Ce projet pilote unique en France a pour objectif d'alimenter ces territoires…
jeu 13 Mar 2014
Après avoir annoncé son implantation en Inde, au mois de décembre, EDF Energies Nouvelles (EDF EN) vient d’apporter davantage de précisions quant à la teneur de ses projets dans ce pays à très fort potentiel. Boosté par une explosion de…
jeu 11 Sep 2014
Selon le tableau de bord Éolien-Photovoltaïque rendu public le 29 août dernier par le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie, les filières éoliennes et photovoltaïques françaises sont plutôt en bonne santé, même si le solaire risque de s’essouffler  Selon les dernières…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.