EPR de Flamanville : début des essais à "froid" du réacteur

EPR de Flamanville : début des essais à “froid” du réacteur

epr-flamanville-essai-centrale-nucleaire

La phase de construction terminée, l’équipe du chantier de l’EPR de Flamanville a débuté, lundi 18 décembre 2017, les essais à « froid » du réacteur, conformément au calendrier établi en 2015. Une étape déterminante qui permettra notamment de vérifier et de tester le fonctionnement et la tenue de l’installation avant la mise en œuvre d’autres tests en conditions réelles d’exploitation.

Le nouveau calendrier présenté par le groupe EDF en septembre 2015 devrait finalement être le bon. Le chantier avance au rythme voulu et plusieurs étapes déterminantes sont en cours actuellement. Entamée en mars dernier, la phase d’essais avait commencé avec les opérations « de chasses en cuve », à savoir le rinçage des circuits en y faisant circuler de l’eau à très grand débit, et s’est poursuivie lundi 18 décembre avec les essais « à froid » destinés à vérifier l’étanchéité du circuit primaire du réacteur à une pression de plus de 240 bars (supérieure à la pression de ce circuit lorsqu’il est en exploitation). « On va faire circuler l’eau pour la première fois avec les pompes primaires dans l’ensemble de la chaudière nucléaire et mesurer toutes les pressions, les débits et voir si tous les systèmes se comportent normalement », expliquait en octobre Laurent Thieffry, directeur du projet Flamanville 3. Comme à chaque étape du chantier, ces tests devront être validés par l’Autorité de sûreté nucléaire.

EPR de Flamanville : mise en service prévue fin 2018

Viendront ensuite les essais « à chaud » qui débuteront en juillet 2018 et démontreront le bon fonctionnement de l’installation dans des conditions de température et de pression similaires aux conditions d’exploitation. L’ensemble de ces opérations mobiliseront au total plus de 1.000 ingénieurs et techniciens expérimentés venant d’EDF et de partenaires industriels.

Si cette feuille de route est respectée, le combustible sera chargé dans un an et marquera le démarrage du réacteur au quatrième trimestre 2018. Mais la production d’électricité ne débutera réellement quant à elle qu’au printemps 2019 avec son raccordement au réseau. La date du 16 novembre 2019 a d’ailleurs été avancée pour un fonctionnement à pleine puissance équivalent à 1.650 mégawatts.

Crédits photo : EDF (Twitter)

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 21 Mai 2024
L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a lancé, lundi 20 mai 2024, une alerte sur les risques de vols de matières nucléaires qui pourraient être utilisées à des fins malveillantes, telles que des bombes sales.   Un risque de recrudescence…
La date butoir du 31 décembre 2022 n’est plus. Edictée dans la loi, outre-Rhin, elle fixait le seuil à partir duquel les centrales nucléaires devaient cesser de fonctionner en Allemagne. Le chancelier Olaf Scholz vient de confirmer que cet obstacle…
mer 16 Nov 2022
C’est une conséquence logique du plan de relance nucléaire du gouvernement français. Au lieu des 5000 recrutements annuels, destinés à remplacer pour l’essentiel les départs à la retraite, la filière nucléaire française prévoit d’embaucher massivement pendant toute la décennie.  …
mer 12 Juin 2024
À l’occasion de sa conférence de presse suite à la dissolution de l’Assemblée nationale, Emmanuel Macron fait des annonces sur le nucléaire. Ainsi, 8 nouveaux réacteurs EPR vont bientôt voir le jour en France. De nouveaux réacteurs nucléaires Emmanuel Macron…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.