EPR de Flamanville : EDF lance la phase d'essais d'ensemble du réacteur préalable à son démarrage - L'EnerGeek

EPR de Flamanville : EDF lance la phase d’essais d’ensemble du réacteur préalable à son démarrage

chantier_EPR_reacteur_nucleaire_flamanville

Le chantier de l’EPR de Flamanville dans la Manche, souvent critiqué pour les aléas de son calendrier, semble désormais sur la bonne voie. Le groupe EDF a annoncé jeudi 16 mars avoir lancé la phase d’essais d’ensemble du réacteur de type EPR, et confirmé son intention de démarrer l’EPR fin 2018 comme prévu dans ses dernières prévisions.

Le nouveau calendrier réactualisé par le groupe EDF en septembre 2015 devrait finalement être le bon. Le groupe français a en effet confirmé cette semaine la tenue des délais pour le démarrage de l’EPR de Flamanville au quatrième trimestre 2018, avant sa mise en service commerciale en 2019.

Lire aussi : Nouveau calendrier pour le chantier de l’EPR de Flamanville

La phase des essais d’ensemble de l’installation, lancée mercredi 15 mars, marque une dernière étape déterminante dans le chantier de construction de l’EPR de Flamanville, et devrait s’échelonner jusqu’à la fin de l’année 2018. Ces essais permettront de « vérifier et de tester le fonctionnement de tous les circuits de l’EPR« , et « mobiliseront plus de 1.000 ingénieurs et techniciens expérimentés venant d’EDF et de partenaires industriels« , a expliqué le groupe dans un communiqué. Cette phase commence avec les opérations « de chasses en cuve« , à savoir le rinçage des circuits en y faisant circuler de l’eau à très grand débit jusqu’à l’été prochain, et se poursuivra ensuite avec les essais « à froid » et le test de la fonctionnalité des matériels.

Lire aussi : EPR de Flamanville : EDF confiant sur la fin du chantier

Une fois ces essais terminés, il ne restera plus qu’au groupe EDF à charger le combustible et à démarrer le réacteur. Le premier réacteur EPR de France sera ensuite coupler au réseau électrique pour sa mise en service commerciale l’année suivante (au cours du deuxième trimestre 2019 selon les prévisions du groupe) et atteindra sa pleine puissance de 1.650 mégawatts (MW) au quatrième trimestre 2019. « L’année 2019 permettra le couplage au réseau et la montée à 100% de puissance du réacteur« , a confirmé un porte-parole d’EDF à l’AFP.

Crédits photo : EDF

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 6 Jan 2014
La plupart des barrages hydroélectriques n’ont pas vocation à écrêter une crue. Toutefois les barrages de retenue peuvent, dans certaines circonstances, permettre de limiter l’impact d’une crue. En effet, si le lac de retenue n’est pas rempli jusqu’à son niveau…
mer 25 Mar 2015
Des chercheurs de l’Université britannique de Northumbria viennent de faire une découverte qui ouvre la voie au rêve de la colonisation de Mars. En effet, ces scientifiques ont mis au point une turbine électrique exploitant l’effet Leidenfrost pour produire de l’énergie.…
jeu 5 Nov 2015
Créé par BulkyPix, le jeu Cleanopolis propose de contrôler Capitain Clean pour lutter contre le réchauffement climatique. Cette initiative d’EDF vise notamment à sensibiliser les parents et leurs enfants aux bons gestes pour l’environnement. (suite…)
mar 7 Mai 2013
Le barrage de Turcurui est situé au Brésil, sur le Rio Tocantins, un affluent de l’Amazone. Avec une puissance de 8.370 MW, c’est la quatrième plus grande centrale hydroélectrique au monde. De type barrage-poids, il mesure 11km de large, et…

COMMENTAIRES

  • C’est une bonne nouvelle que EDF démarre enfin les essais d’ensemble du réacteur EPR de Flamanville.
    Il reste encore à prouver l’acceptation de la cuve par l’ASN à la suite des nombreux tests encore en cours.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *