Paimpol-Bréhat : expérimentation terminée pour les hydroliennes d’EDF EN

Paimpol-Bréhat : phase d’expérimentation terminée pour les hydroliennes d’EDF EN

energie-hydrolienne-edf

En cours d’expérimentation sur le site de Paimpol-Bréhat depuis le mois de janvier 2016, les deux hydroliennes du groupe EDF EN ont achevé leur programme test et rejoindront désormais d’autres mers. Le groupe EDF EN et son partenaire Naval Energies (anciennement DCNS) ont en effet annoncé, mardi 7 novembre 2017, avoir tiré un retour d’expérience suffisant dans la construction, l’immersion et les essais de ces hydroliennes pour se concentrer désormais pleinement sur le projet « Normandie Hydro ».

Assemblées à Brest par Naval Energies, les deux hydroliennes du parc pilote d’EDF EN étaient testées au large de l’archipel de Bréhat, dans la Manche, dans le but de valider le modèle économique des fermes hydroliennes et d’optimiser ainsi les modèles de turbines à venir dans l’espoir d’une production future en série. Ces imposantes machines, d’un diamètre de 16 mètres et d’une puissance de 1 MW, constituaient la première ferme hydrolienne expérimentale au monde, et la première à être raccordée au réseau national d’électricité.

Un prélude au projet Normandie Hydro 

Sorties de l’eau début 2017 suite à des anomalies détectées sur leurs composants, ces hydroliennes devaient être de nouveau immergées à la fin de l’année. Ce ne sera finalement pas le cas. Les deux opérateurs en charge du projet, EDF EN et Naval Energies, ont annoncé cette semaine avoir obtenu suffisamment de données, et décidé de clore cette première phase de développement. « EDF et Naval Energies ont tiré le retour d’expérience de la construction, de l’immersion et des essais des hydroliennes OpenHydro sur le site expérimental de Paimpol-Bréhat. Il conduit à clore cette phase importante de développement », ont-ils indiqué.

Malgré l’arrêt prématuré de cette expérimentation, EDF et Naval Energies assurent toutefois qu’ils poursuivront le projet de ferme pilote Normandie Hydro qui vise l’installation de sept hydroliennes en mer dans le Raz-Blanchard à la pointe de la Hague. Ce projet rentrera officiellement dans sa phase industrielle une fois le second projet expérimental du groupe Naval Energies terminé à son tour. « Une fois la technologie confirmée sur le projet expérimental canadien de Cape Sharp (dans la baie de Fundy), EDF sera en capacité de lancer la phase industrielle du projet Normandie Hydro », indiquent les deux groupes.

Crédits photo : Naval Energies

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 11 Déc 2017
A l'heure où s'ouvre le One Planet Summit à Boulogne-Billancourt, la lutte contre le changement climatique et la transition énergétique nécessitent de plus en plus d'investissements en faveur du climat. Mais selon le groupe de réflexion I4CE émanant de la…
mar 23 Déc 2014
EDF EN Canada, filiale du groupe EDF spécialisée dans les énergies renouvelables, vient d'officialiser la mise en service d'une première partie du parc éolien géant de la Rivière-du-Moulin au nord-est du Canada. Un parc de 350 MW qui s'imposera d'ici…
jeu 27 Avr 2017
Malgré la prise de position sans équivoque de Scott Pruitt, le chef de l'Agence américaine pour la protection de l'environnement (EPA), Al Gore se veut rassurant et optimiste sur la participation de son pays à la lutte contre le changement…
mer 20 Jan 2016
Le créateur de SolarWind, Laurent Grasso, expose son œuvre le long du périphérique, dans le 13ème arrondissement de Paris, afin d’alerter sur les risques des tempêtes solaires. L’artiste, qui a reçu le prix Marcel-Duchamp en 2008 et qui est déjà soutenu…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.