Total : avec le rachat du danois Maersk Oil, le groupe se renforce en mer du Nord - L'EnerGeek

Total : avec le rachat du danois Maersk Oil, le groupe se renforce en mer du Nord

total-plateforme-petroliere-rachat

Le groupe Total a annoncé lundi 21 août 2017, son intention d’acquérir prochainement la société d’exploration-production pétrolière danoise Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars. Déjà présent depuis plusieurs décennies en mer du Nord, le géant pétrolier français pourrait devenir ainsi le deuxième opérateur dans la région derrière le norvégien Statoil avec plus de 500.000 barils de pétrole produits par jour.

Souhaitant rééquilibrer ses positions sur l’échiquier international après plusieurs opérations osées en Afrique et au Moyen-Orient (accord gazier en Iran notamment), le groupe Total a fait de la mer du Nord une région prioritaire d’investissement. En se portant acquéreur de la société pétrolier danoise Maersk Oil, le français devient non seulement le second opérateur de la zone, mais espère surtout à la fois réduire ses risques à l’international et profiter de synergies supérieures à 400 millions d’euros dès la première année.

Lire aussi : Contrat Total en Iran : les dessous d’un accord gazier historique

L’intégration des activités de Maersk Oil fera de Total le second opérateur en mer du Nord, bénéficiant de positions majeures au Royaume-Uni, en Norvège et au Danemark“, a souligné Patrick Pouyanné, président-directeur général de Total, dans un communiqué publié lundi matin. La mer du Nord représente en effet 80% des activités de Maersk Oil, qui dispose d’une solide compétence technique dans cette zone, et ses autres activités internationales (Golfe du Mexique aux Etats-Unis, Algérie, Afrique de l’Est, Kazakhstan, Angola) sont également jugées très complémentaires par Total.

Lire aussi : Arctique : Total confirme sa participation au mégaprojet gazier du russe Novatek

Le danois A.P. Møller–Mærsk, propriétaire de Maersk Oil cherchait toutefois à se débarrasser de ses activités dans l’énergie pour se recentrer sur le transport et la logistique. Cette opération, la plus importante pour le groupe français depuis le rachat du groupe Elf au début des années 2000, devrait être finalisée au premier trimestre 2018.

Crédits photo : Maersk Oil

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 15 Sep 2014
Depuis novembre 2013, l'Ukraine fait face une importante crise politique et ses relations avec la Russie se sont détériorées. Cette situation tendue n'a pas seulement mis en lumière des revendications séparatistes, elle a également soulevé des questions d'ordre énergétique. L'Ukraine est fortement…
mer 23 Mar 2016
Selon un rapport publié mercredi 16 mars par l'Agence Internationale de l'Énergie (AIE), les émissions mondiales de dioxyde de carbone issues du secteur de l'énergie n'ont pas augmenté en 2015. Pour la seconde année consécutive, les émissions de gaz à…
jeu 21 Avr 2016
Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) participe au projet Power to Gaz Jupiter 1000. L’objectif de l’opération consiste à convertir et stocker des surplus d'électricité sous forme de gaz.   (suite…)
mar 10 Oct 2017
Si la production de gaz vert continue d'augmenter en France, grâce notamment à des mécanismes de soutien public réguliers, la filière ne compte actuellement que 36 sites de production de biométhane en service et le pays est encore très en…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.