Diesel : Bruxelles surveillera de près les nouveaux logiciels anti-pollution - L'EnerGeek

Diesel : Bruxelles surveillera de près les nouveaux logiciels anti-pollution

diesel-logiciels-anti-pollution

Affaiblis par le scandale du Dieselgate qui frappa le groupe Volkswagen en 2015 et rejetés d’un nombre de plus en plus grand de centres-villes, les véhicules diesel ne sont pas à la fête et feront l’objet d’une surveillance renforcée dans l’avenir. La Commission européenne a en effet annoncé jeudi 3 août 2017, sa volonté d’étudier avec attention le fonctionnement des nouveaux logiciels anti-pollution adaptés pour les moteurs diesel.

Regroupés mercredi 2 août à Berlin à l’occasion d’un forum consacré aux moteurs diesel, les principaux constructeurs automobiles allemands, accompagnés de quelques groupes étrangers comme Opel et Ford, ont fait front commun face aux nombreuses critiques qui touchent le secteur, et promis de faire baisser les émissions polluantes des technologies diesel. Ces derniers se sont engagés en outre, à rappeler à leurs frais plus de 5,3 millions de véhicules diesel en Allemagne d’ici fin 2018, avec l’objectif imposé de réduire de 30% les émissions d’oxyde d’azote (NOx) par une mise à jour logicielle.

Lire aussi : Fin des voitures thermiques en 2040 : les constructeurs soutiennent Nicolas Hulot

Pour rappel, le groupe allemand Volkswagen, numéro un mondial de l’automobile, avait reconnu en septembre 2015 avoir équipé 11 millions de véhicules diesel d’un logiciel truqueur qui faussait les contrôles de ses émissions polluantes. Des soupçons qui se sont étendus par la suite à l’ensemble de l’industrie, et mettent en doute encore aujourd’hui, les performances environnementales des véhicules diesel.

Lire aussi : La fin du diesel : quel impact sur les entreprises pétrolières ?

Réagissant à cet engagement, la Commission européenne a salué les efforts du gouvernement allemand et de l’industrie afin de “rétablir enfin la confiance des consommateurs et améliorer la santé publique à la suite du scandale des émissions (de gaz polluants, ndlr) automobiles”, tout en restant relativement prudente sur les résultats à venir. “Nous chercherons à savoir si la mise à jour proposée du logiciel sera suffisante pour réduire les émissions de NOx en-deçà des seuils existants”, a expliqué Vanessa Mock, une porte-parole de la Commission, lors d’un point de presse à Bruxelles, précisant que tous les véhicules seront soumis à une surveillance accrue de la part de la communauté européenne.

Crédits photo : ResoneTIC

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 23 Juin 2021
Ce 22 juin 2021, la SENELEC, société nationale d'électricité du Sénégal, a indiqué que l'usine flottante de stockage et de regazéification de Karmol était arrivé au Sénégal : elle permettra d'alimenter en gaz naturel la centrale électrique flottante de Karpowership,…
jeu 18 Jan 2018
Avec ou sans les Etats-Unis qui se sont retirés de l’Accord de Paris en 2017, l’objectif de limiter le réchauffement climatique sous la barre des 2°C par rapport à l’ère préindustrielle sera semble-t-il, bien difficile à concrétiser dans les faits.…
ven 21 Jan 2022
En ouverture des six mois de Présidence Française de l’Union Européenne (PFUE), la ministre de la Transition Energétique, Barbara Pompili, a convié les ministres de l’Environnement et de l’Energie des 27 Etats membres de l’Union Européenne. Ils se retrouvent à…
lun 8 Août 2016
Depuis ce lundi 8 août, pour assurer notre consommation toujours croissante, nous sommes obligés de puiser dans les réserves de la planète. Autrement dit, selon l’ONG Global Footprint : la population a déjà utilisé plus de ressources que la Terre n’est capable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.