Des primes à l'achat appliquées aux véhicules électriques d'occasion ? - L'EnerGeek

Des primes à l’achat appliquées aux véhicules électriques d’occasion ?

bonus-ecologique-voiture électrique-occasion

Le ministre de la Transition écologique et solidaire veut en finir avec les véhicules les plus polluants et compte bien mettre tous les atouts de son côté en généralisant à l’ensemble des véhicules, le système de bonus écologiques mis en place par le gouvernement précédent. En vigueur jusqu’à présent pour l’achat de voitures neuves, ces primes pourraient donc bientôt concernées également l’achat de voitures d’occasion électriques ou hybrides

Après avoir annoncé la semaine dernière lors de la présentation de son plan climat, la fin des ventes de voitures essence ou diesel dès 2040, Nicolas Hulot se penche désormais sur les moyens d’y parvenir. Invité à s’exprimer sur RTL ce lundi 10 juillet 2017, le ministre a insisté sur l’importance d’aider les ménages à se débarrasser des modèles les plus anciens et les plus polluants en offrant aussi une prime pour l’achat de véhicules électriques d’occasion. Grâce à cette prime, “on va donner la possibilité d’acheter un véhicule d’occasion car tout le monde n’aura pas la possibilité dans l’immédiat de s’acheter un véhicule neuf”, a déclaré le ministre de la Transition écologique.

Lire aussi : Fin des voitures thermiques en 2040 : les constructeurs soutiennent Nicolas Hulot

Cette prime sera offerte aux propriétaires d’un véhicule diesel datant d’avant 1997 ou essence d’avant 2001 qui achètent un véhicule plus propre neuf ou d’occasion. Son montant devrait être précisé dans le cadre du Projet de loi de finances pour une mise en oeuvre espérée dès 2018. “Ce qu’il faut c’est que dans 15 ans le parc soit totalement rénové, c’est un enjeu de santé publique”, a-t-il ajouté.

Lire aussi : Mobilité électrique : panorama des aides financières en 2017

Jusqu’à présent, les primes à l’achat pour les véhicules électriques ou hybrides n’étaient accessibles que pour l’achat d’un véhicule neuf. Elles élevaient à plus de 6.000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique neuf, à quoi peuvent s’ajouter 4.000 euros si c’est en remplacement d’un diesel immatriculé avant le 1er janvier 2006. Ce bonus était de 1.000 euros pour l’achat d’une voiture hybride rechargeable neuve, avec une aide additionnelle de 2.500 euros pour la mise au rebut d’un diesel d’avant 2006.

Crédits photo : Carbon Tracker

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 6 Jan 2017
Durant tout le mois de janvier, le groupe EDF illumine du haut de sa tour le quartier de La Défense. Cette démonstration à la fois artistique et technologique a été initiée par sa filiale Citelum et est destinée à démontrer les…
mar 14 Fév 2017
Fort d'une performance conforme à la trajectoire annoncée en 2016 et d'une bonne tenue des activités opérationnelles, le groupe français EDF devrait poursuivre sa stratégie et confirmer ses objectifs pour l'exercice en cours. Malgré un Ebitda (excédent brut d’exploitation) en…
jeu 18 Mai 2017
L'énergéticien Engie a finalement concrétisé ses nouvelles ambitions sur le marché résidentiel de l'énergie au Royaume-Uni. Déjà présent outre-manche dans la production et l'approvisionnement des professionnels, le groupe français a lancé jeudi 11 mai dernier, des offres concurrentielles pour l'approvisionnement…
mar 17 Nov 2015
L'Observatoire Capgemini des marchés européens de l'énergie se penche sur la digitalisation du secteur, tout en abordant la problématique de la sécurité d’approvisionnement. D’après les experts de la firme spécialisée dans les nouvelles technologies, les faibles prix des hydrocarbures freinent les…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.