Etats-Unis : l'Europe veut coopérer avec les villes américaines dans leur combat climatique - L'EnerGeek

Etats-Unis : l’Europe veut coopérer avec les villes américaines dans leur combat climatique

Malgré l’annonce du retrait américain de l’accord de Paris, les Etats-Unis pourraient tout de même s’impliquer dans le combat climatique par l’intermédiaire des villes ou des Etats. Le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, a assuré mardi 6 juin 2017, vouloir doper les coopérations sur le climat entre les collectivités locales des deux côtés de l’Atlantique, et poursuivre ainsi les efforts engagés.

Saluant “l’activisme” des maires américains, qui semble avoir redoublé d’intensité depuis l’annonce de Donald Trump, le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, s’est dit décidé à accompagner les collectivités américaines dans leur combat contre le changement climatique. “Je suis très optimiste sur l’engagement local aux Etats-Unis contre le réchauffement climatique, grâce à des centaines de maires et de dirigeants des milieux d’affaires et en dépit du gouvernement fédéral”, a-t-il indiqué à Pékin, en marge d’un forum ministériel sur les énergies propres.

Lire aussi : Aux Etats-Unis, les villes et les Etats veulent continuer à lutter contre le changement climatique

En Europe, nous avons engagé une 4e révolution industrielle” avec les énergies renouvelables, mais en se retirant de l’accord sur le climat, “c’est comme si la Maison Blanche voulait revenir à la deuxième révolution industrielle” du XIXe siècle, fondée sur le charbon, a-t-il poursuivi. Mais la volonté du gouvernement fédéral américain n’est pas révélatrice de l’état d’esprit actuel qui règne outre-Atlantique, et la mobilisation de centaines de villes, d’Etats et de grandes entreprises montre bien un réel besoin d’engagements pour plus de modernité et d’énergies propres.

Lire aussi : Les grands patrons appellent les Etats européens à “agir au plus vite” pour le climat

Le milliardaire new-yorkais Michael Bloomberg, ancien maire de New York, a notamment pris la tête, dès vendredi 2 juin 2017, d’une coalition de dizaines de maires, gouverneurs et organisations prêts à s’engager pour réduire les émissions des Etats-Unis, deuxième plus gros émetteur mondial de carbone derrière la Chine. Le gouverneur de Californie Jerry Brown, à la tête d’un des Etats les plus riches du pays, est lui-même cette semaine à Pékin pour participer au “Forum Ministériel sur les énergies propres” où une vingtaine de pays sont représentés.

Crédits photo : Comité européen des régions

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 12 Juil 2013
Voltalia a annoncé le 10 juillet 2013 avoir raccordé au réseau sa centrale solaire située au Castellet, dans le Var. La puissance de la centrale est de 4,5 MW, ce qui permet d'approvisionner 5.800 personnes en électricité. Castellet est une…
jeu 22 Août 2013
L'énergie éolienne, tout comme l'énergie solaire, présente le désavantage d'avoir une production d'électricité intermittente. Les éoliennes ne produisent en effet de l’électricité que lorsqu’il y a suffisamment de vent. Leur production ne correspond donc pas toujours au besoin en électricité…
mar 22 Août 2017
Pour ceux qui en doutaient encore, le franchissement jeudi 17 août 2017, du passage du Nord Est de l’océan Arctique par un méthanier du groupe Total, constitue une nouvelle démonstration des conséquences du réchauffement climatique dans les pôles. Ce raccourci…
jeu 18 Mai 2017
Vous habitez dans une zone coupée du monde ou non interconnectée au réseau électrique national et vous souhaiteriez éviter le recours systématique à votre groupe électrogène énergivore et polluant ? La start-up française Powidian propose désormais une solution clé en…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.