Etats-Unis : l'Europe veut coopérer avec les villes américaines dans leur combat climatique - L'EnerGeek

Etats-Unis : l’Europe veut coopérer avec les villes américaines dans leur combat climatique

Malgré l’annonce du retrait américain de l’accord de Paris, les Etats-Unis pourraient tout de même s’impliquer dans le combat climatique par l’intermédiaire des villes ou des Etats. Le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, a assuré mardi 6 juin 2017, vouloir doper les coopérations sur le climat entre les collectivités locales des deux côtés de l’Atlantique, et poursuivre ainsi les efforts engagés.

Saluant “l’activisme” des maires américains, qui semble avoir redoublé d’intensité depuis l’annonce de Donald Trump, le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, s’est dit décidé à accompagner les collectivités américaines dans leur combat contre le changement climatique. “Je suis très optimiste sur l’engagement local aux Etats-Unis contre le réchauffement climatique, grâce à des centaines de maires et de dirigeants des milieux d’affaires et en dépit du gouvernement fédéral”, a-t-il indiqué à Pékin, en marge d’un forum ministériel sur les énergies propres.

Lire aussi : Aux Etats-Unis, les villes et les Etats veulent continuer à lutter contre le changement climatique

En Europe, nous avons engagé une 4e révolution industrielle” avec les énergies renouvelables, mais en se retirant de l’accord sur le climat, “c’est comme si la Maison Blanche voulait revenir à la deuxième révolution industrielle” du XIXe siècle, fondée sur le charbon, a-t-il poursuivi. Mais la volonté du gouvernement fédéral américain n’est pas révélatrice de l’état d’esprit actuel qui règne outre-Atlantique, et la mobilisation de centaines de villes, d’Etats et de grandes entreprises montre bien un réel besoin d’engagements pour plus de modernité et d’énergies propres.

Lire aussi : Les grands patrons appellent les Etats européens à “agir au plus vite” pour le climat

Le milliardaire new-yorkais Michael Bloomberg, ancien maire de New York, a notamment pris la tête, dès vendredi 2 juin 2017, d’une coalition de dizaines de maires, gouverneurs et organisations prêts à s’engager pour réduire les émissions des Etats-Unis, deuxième plus gros émetteur mondial de carbone derrière la Chine. Le gouverneur de Californie Jerry Brown, à la tête d’un des Etats les plus riches du pays, est lui-même cette semaine à Pékin pour participer au “Forum Ministériel sur les énergies propres” où une vingtaine de pays sont représentés.

Crédits photo : Comité européen des régions

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 19 Mai 2015
Après Bordeaux, Brest et Cherbourg, c’est au tour de Nantes, fief des Ducs de Bretagne, d’accueillir le salon Thétis EMR le 20 et 21 mai prochain. Cet événement mettra en lumière les Energies Marines Renouvelables (EMR) qui représentent pour de…
ven 28 Juil 2017
En attendant leur probable suppression dans l’avenir en lien avec la décision du Conseil d’Etat du 19 juillet 2017, les tarifs réglementés du gaz continuent d’être révisés mensuellement par le gendarme de l’énergie afin de suivre au plus près l’évolution…
jeu 19 Sep 2019
L’observatoire climat-énergie des ONG a publié ce mercredi 18 septembre 2010 son second bilan de la trajectoire suivie par la France. Si les émissions de gaz à effet de serre ont bien baissé entre 2017 et 2018, de nombreux indicateurs…
mar 24 Mai 2016
L'entreprise canadienne Crystal Green Energy teste actuellement en Arizona un panneau solaire quatre fois plus puissant que les modèles en vigueur à ce jour. Composé de cellules photovoltaïques dernière génération et conçu pour absorber le moindre rayon du soleil, ce…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.