Etats-Unis : l'Europe veut coopérer avec les villes américaines dans leur combat climatique - L'EnerGeek

Etats-Unis : l’Europe veut coopérer avec les villes américaines dans leur combat climatique

Malgré l’annonce du retrait américain de l’accord de Paris, les Etats-Unis pourraient tout de même s’impliquer dans le combat climatique par l’intermédiaire des villes ou des Etats. Le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, a assuré mardi 6 juin 2017, vouloir doper les coopérations sur le climat entre les collectivités locales des deux côtés de l’Atlantique, et poursuivre ainsi les efforts engagés.

Saluant “l’activisme” des maires américains, qui semble avoir redoublé d’intensité depuis l’annonce de Donald Trump, le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, s’est dit décidé à accompagner les collectivités américaines dans leur combat contre le changement climatique. “Je suis très optimiste sur l’engagement local aux Etats-Unis contre le réchauffement climatique, grâce à des centaines de maires et de dirigeants des milieux d’affaires et en dépit du gouvernement fédéral”, a-t-il indiqué à Pékin, en marge d’un forum ministériel sur les énergies propres.

Lire aussi : Aux Etats-Unis, les villes et les Etats veulent continuer à lutter contre le changement climatique

En Europe, nous avons engagé une 4e révolution industrielle” avec les énergies renouvelables, mais en se retirant de l’accord sur le climat, “c’est comme si la Maison Blanche voulait revenir à la deuxième révolution industrielle” du XIXe siècle, fondée sur le charbon, a-t-il poursuivi. Mais la volonté du gouvernement fédéral américain n’est pas révélatrice de l’état d’esprit actuel qui règne outre-Atlantique, et la mobilisation de centaines de villes, d’Etats et de grandes entreprises montre bien un réel besoin d’engagements pour plus de modernité et d’énergies propres.

Lire aussi : Les grands patrons appellent les Etats européens à “agir au plus vite” pour le climat

Le milliardaire new-yorkais Michael Bloomberg, ancien maire de New York, a notamment pris la tête, dès vendredi 2 juin 2017, d’une coalition de dizaines de maires, gouverneurs et organisations prêts à s’engager pour réduire les émissions des Etats-Unis, deuxième plus gros émetteur mondial de carbone derrière la Chine. Le gouverneur de Californie Jerry Brown, à la tête d’un des Etats les plus riches du pays, est lui-même cette semaine à Pékin pour participer au “Forum Ministériel sur les énergies propres” où une vingtaine de pays sont représentés.

Crédits photo : Comité européen des régions

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 3 Août 2017
Dans le cadre de son initiative Engie Rassembleurs d’Energies, le groupe français tente depuis 2011, d’apporter un soutien technique et financier à des projets d’entrepreneurs sociaux contribuant à l’accès à l’énergie durable de populations vulnérables dans le monde entier. Il…
ven 21 Avr 2017
Après le Poitou-Charentes, dont l'annulation du schéma éolien a été confirmée par la cour d'appel administrative de Bordeaux le 4 avril 2017, c'est au tour de la région Bretagne d'être rappelée à l'ordre par la justice. Le schéma régional éolien…
jeu 19 Jan 2017
Boudée par les compagnies pétrolières en raison des coûts trop élevés de production, l'exploitation des vastes gisements de gaz et de pétrole de la plaine Vaca Muerta en Patagonie pourrait bien repartir de plus belle. Le président argentin Macri a…
mer 23 Déc 2015
Si l'énergie solaire bénéficie déjà d'une conjoncture favorable au niveau international depuis plusieurs années, les progrès technologiques en la matière pourraient bien rendre les panneaux photovoltaïques encore plus attractifs dans l'avenir. La société israélienne Ecoppia par exemple a mis au…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.