ArcelorMittal et Schneider Electric s'associent pour valoriser la chaleur industrielle - L'EnerGeek

ArcelorMittal et Schneider Electric s’associent pour valoriser la chaleur industrielle

Le géant mondial de l’acier ArcelorMittal et le spécialiste de la gestion de l’énergie Schneider Electric ont annoncé, mardi 30 mai 2017, le lancement d’un nouveau programme de récupération et de valorisation de la chaleur industrielle, issue des fours du site sidérurgique de Saint-Chély-d’Apcher en Lozère. Pensé en partenariat avec la commune, ce projet permettra de répondre aux besoins de l’usine et d’alimenter une partie du réseau de chauffage urbain de la ville.

Financé en partie par la société d’investissement Kyotherm (spécialisée dans les projets de chaleur renouvelable) et la commune de Saint-Chély-d’Apcher, le projet vise à récupérer la chaleur perdue par les fours de recuit d’acier du site sidérurgique d’AcelorMittal (fonctionnant à plus de 1000°C). Des échangeurs de chaleur, fournis par Schneider Electric, permettront ici de capter jusqu’à 4,8 mégawatts de chaleur, revalorisés par la suite dans le réseau de chauffage de la ville et pour les besoins de l’usine.

Lire aussi : Semaine de l’industrie : l’écologie, une préoccupation centrale

L’énergie sera distribuée via un réseau de 1,2 kilomètre et couvrira des besoins correspondant à environ 1.150 logements”, et permettra d’éviter “le rejet de plus de 4.000 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) par an”, précise un communiqué commun. L’investissement total, porté par Kyotherm, s’élève à 5,6 millions d’euros, et bénéficie d’aides de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et de la région Occitanie.

Lire aussi : Neoen et Schneider Electric s’allient pour développer l’énergie solaire

Si l’usine d’ArcelorMittal à Saint-Chély-d’Apcher est spécialisée dans la production d’aciers électriques destinés notamment aux moteurs de véhicules électriques et aux génératrices éoliennes, ce type de programme de valorisation est envisageable dans de nombreuses configurations. Le programme de Saint-Chély-d’Apcher constitue avant tout pour ses initiateurs, “un projet exemplaire qui permettra à d’autres opérations similaires de voir le jour“.

Crédits photo : Kyotherm

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 25 Avr 2017
Considéré comme une pièce maîtresse du "Pacte électrique breton", le projet de parc éolien offshore au large de Saint-Brieuc a finalement reçu, jeudi 20 avril 2017, toutes les autorisations administratives nécessaires à sa réalisation. Il s'agit, selon l'exploitant Ailes Marines,…
mar 7 Mar 2017
Alors que la première phase réservée au dépôt des candidatures s'achevait lundi 6 mars, après une rallonge de quelques jours octroyée par le gouvernement, le consortium composé du groupe français Engie et de son partenaire portugais EDP Renewables a finalement…
Aperçu de la production énergétique française par filière depuis 2012 et nette prédominance du nucléaire dans le mix énergétique français. Source: https://opendata.rte-france.com
mar 12 Fév 2013
La capacité du parc photovoltaïque mondial connaît un nouveau record en 2012 en dépassant le seuil des 100 gigawatts (GW). Winfried Hoffman, président de l’EPIA (Association européenne de l'industrie photovoltaïque), peut s’enthousiasmer : l’énergie solaire a dépassé en capacité installée le…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.