Gaz naturel pour véhicules (GNV) : Total rachète PitPoint B.V - L'EnerGeek

Gaz naturel pour véhicules (GNV) : Total rachète PitPoint B.V

En accord avec son ambition de déployer un large réseau de Gaz naturel pour véhicules (GNV) sur le territoire français, le géant pétrolier Total a annoncé mercredi 3 mai 2017, l’acquisition de la société néerlandaise PitPoint B.V. Considérée comme le troisième opérateur du gaz carburant en Europe, cette société lui permettra de se renforcer sur un marché en plein développement et d’orienter encore un peu plus ses activités vers les business bas carbone.

Acteur indépendant intégré de premier plan dans le secteur des carburants alternatifs, la société néerlandaise PitPoint B.V dispose déjà d’une centaine de stations GNV et connaît un fort développement de son activité dans plusieurs pays européens (Pays-Bas, Belgique et Allemagne). Elle est également présente dans le biogaz, l’hydrogène et les bornes de recharge électrique à destination des marchés du transport routier et maritime, et permettra à Total d’accélérer significativement son déploiement dans le secteur du GNV, en particulier à destination des poids lourds et professionnels du transport.

Lire aussi : Le Gaz naturel pour véhicules se développe en France

Le groupe français, qui a inaugurée début avril une première station de distribution de GNV en France à Nantes (Loire-Atlantique), vise l’ouverture d’une quinzaine d’autres stations dans l’Hexagone cette année, et souhaiterait développer un réseau de 350 stations GNV en Europe dès 2022, devenant ainsi le groupe le leader du GNV en Europe. « L’objectif de ce rapprochement est de combiner le savoir-faire technologique et commercial que PitPoint B.V. met en œuvre en matière de GNV depuis plus de dix ans avec la puissance du réseau de distribution et du portefeuille de clients de Total », explique le PDG du groupe français Patrick Pouyanné, cité dans le communiqué.

Lire aussi : Engie accélère dans le déploiement des stations de Gaz Naturel Véhicules

Si le GNV est encore peu répandu en France, il présente un potentiel de développement important dans le domaine du transport routier. Il peut notamment se substituer au gazole, beaucoup plus émetteur de particules fines, pour un coût réduit (même si les modèles de véhicules sont plus chers à l’achat).

Crédits photo : Pit Point

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 18 Août 2017
Même si le charbon continue de fournir 40% de l'électricité mondiale, il est aussi responsable de 45% des émissions de gaz à effet de terre.  Les pays du monde entier commencent à prendre conscience des dangers du réchauffement climatique et…
mar 12 Avr 2016
Le 11 avril dernier, l’Institut Montaigne donnait une conférence pour évoquer l’après-COP21. Plusieurs grands patrons, tels qu’Antoine Frérot (Véolia), Pierre-André de Chalendar (Saint-Gobain) ou Jean-Pierre Clamadieu (Solvay), ont participé à l’événement pour plaider de nouveau en faveur de l’instauration d’un…
jeu 28 Avr 2016
Souvent cité en exemple pour ses objectifs climatiques, le Danemark serait sur le point de revenir sur l’abandon du charbon et du gaz. Ce changement de stratégie s’explique surtout par l’explosion des prix de l’électricité liée au développement des énergies…
jeu 20 Nov 2014
Le Ministère japonais de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie a annoncé lundi 17 novembre que les émissions de gaz à effet de serre du Japon avaient atteint un volume alarmant au cours de la dernière année fiscale : 1.224…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *