Éolien offshore : feu vert administratif pour le parc au large de Saint-Brieuc - L'EnerGeek

Éolien offshore : feu vert administratif pour le parc au large de Saint-Brieuc

Considéré comme une pièce maîtresse du “Pacte électrique breton”, le projet de parc éolien offshore au large de Saint-Brieuc a finalement reçu, jeudi 20 avril 2017, toutes les autorisations administratives nécessaires à sa réalisation. Il s’agit, selon l’exploitant Ailes Marines, du premier projet d’énergie marine renouvelable de grande échelle en Bretagne, et l’un des tout premiers de cette nature au niveau national à se voir attribuer l’ensemble de ses autorisations.

Fragilisée par un déficit énergétique croissant au regard de l’évolution des consommations d’électricité, la Bretagne est aujourd’hui encore largement dépendante des régions avoisinantes en matière d’alimentation énergétique. Un constat qui a poussé les collectivités territoriales et l’Etat à s’engager ensemble en 2010 pour la mise en œuvre du “Pacte électrique breton”, et contribuer ainsi à sécuriser l’avenir énergétique de la région.

Lire aussi : Energie éolienne : vers une puissance décuplée dans l’avenir ?

Centré sur le développement des énergies renouvelables avec un objectif de 3.600 MW de puissance installée, dont 1.000 MW d’éolien en mer, ce pacte repose sur quelques projets fondateurs comme celui du parc éolien offshore de Saint-Brieuc. D’une capacité souhaitée de 496 mégawatt (MW), cette installation inédite en France comprendra 62 turbines de 216 m de haut posées à plus de 16 km des côtes les plus proches, et apportera sur le réseau 1.850 gigawatt-heure (GWH) par an, soit l’équivalent de la consommation de 850.000 habitants.

Lire aussi : Eolien offshore : les premiers parcs du monde sans subventions attribués en Allemagne

Emmené par l’exploitant Ailes Marines, ce projet a obtenu cette semaine les trois autorisations administratives nécessaires à sa construction et à son exploitation. “Ailes Marines a obtenu les trois autorisations administratives (…) à savoir: la concession d’utilisation du domaine public maritime, l’autorisation unique pour les installations ouvrages travaux et activités (…) et l’approbation du projet d’ouvrage privé“, a indiqué jeudi la société dans un communiqué. Il devrait permettre au total la création de 2.000 emplois pour un coût global évalué à 2,5 milliards d’euros.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 7 Juin 2024
Le groupe minier Rare Earths Norway a annoncé la découverte d'un immense gisement de terres rares dans le sud-est de la Norvège. Avec 8,8 millions de tonnes de ces précieux métaux, ce site pourrait transformer la transition énergétique en Europe.…
Le gaz renouvelable est depuis le 29 mars 2024 ouvert à l'autoconsommation collective, une initiative du gouvernement visant à encourager de nouveaux projets de production de biogaz.   Le gaz renouvelable désormais ouvert à l'autoconsommation collective Avec les décrets et…
Data4, expert dans la construction de data centers - centres de données, va collaborer avec l'Université Paris-Saclay sur un projet de forêt d'algues sur les toits de son centre de Marcoussis (Essonne) afin de produire de la biomasse à partir…
ven 5 Jan 2024
L'Allemagne, géant industriel européen, montre l'exemple dans sa bataille contre le changement climatique. Avec des émissions de CO2 au plus bas depuis 70 ans, le pays démontre qu'une transition énergétique ambitieuse est non seulement possible, mais aussi efficace.    …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.