Éolien offshore : feu vert administratif pour le parc au large de Saint-Brieuc - L'EnerGeek

Éolien offshore : feu vert administratif pour le parc au large de Saint-Brieuc

Considéré comme une pièce maîtresse du “Pacte électrique breton”, le projet de parc éolien offshore au large de Saint-Brieuc a finalement reçu, jeudi 20 avril 2017, toutes les autorisations administratives nécessaires à sa réalisation. Il s’agit, selon l’exploitant Ailes Marines, du premier projet d’énergie marine renouvelable de grande échelle en Bretagne, et l’un des tout premiers de cette nature au niveau national à se voir attribuer l’ensemble de ses autorisations.

Fragilisée par un déficit énergétique croissant au regard de l’évolution des consommations d’électricité, la Bretagne est aujourd’hui encore largement dépendante des régions avoisinantes en matière d’alimentation énergétique. Un constat qui a poussé les collectivités territoriales et l’Etat à s’engager ensemble en 2010 pour la mise en œuvre du “Pacte électrique breton”, et contribuer ainsi à sécuriser l’avenir énergétique de la région.

Lire aussi : Energie éolienne : vers une puissance décuplée dans l’avenir ?

Centré sur le développement des énergies renouvelables avec un objectif de 3.600 MW de puissance installée, dont 1.000 MW d’éolien en mer, ce pacte repose sur quelques projets fondateurs comme celui du parc éolien offshore de Saint-Brieuc. D’une capacité souhaitée de 496 mégawatt (MW), cette installation inédite en France comprendra 62 turbines de 216 m de haut posées à plus de 16 km des côtes les plus proches, et apportera sur le réseau 1.850 gigawatt-heure (GWH) par an, soit l’équivalent de la consommation de 850.000 habitants.

Lire aussi : Eolien offshore : les premiers parcs du monde sans subventions attribués en Allemagne

Emmené par l’exploitant Ailes Marines, ce projet a obtenu cette semaine les trois autorisations administratives nécessaires à sa construction et à son exploitation. “Ailes Marines a obtenu les trois autorisations administratives (…) à savoir: la concession d’utilisation du domaine public maritime, l’autorisation unique pour les installations ouvrages travaux et activités (…) et l’approbation du projet d’ouvrage privé“, a indiqué jeudi la société dans un communiqué. Il devrait permettre au total la création de 2.000 emplois pour un coût global évalué à 2,5 milliards d’euros.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 23 Oct 2013
Le gouvernement Québécois vient d’annoncer qu’il autorisait la filiale canadienne d’EDF EN (Energies Nouvelles) a mener à bien un projet de parc éolien communautaire dans la région du Bas-Saint-Laurent. Une fois ses 12 éoliennes REpower sorties de terre, le parc…
jeu 9 Juin 2016
Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT), aux États-Unis, ont mis au point un nouveau dispositif permettant de convertir la chaleur du soleil en rayonnement exploitable par les cellules solaires. Une technologie originale basée sur l'utilisation de nanotubes de…
mer 25 Jan 2017
Le maire de Bordeaux Alain Juppé était présent mardi 24 janvier au palais de congrès pour inaugurer les 18èmes Assises européennes de la Transition Énergétique organisées du 24 au 26 janvier 2017 dans la cité girondine. Un rendez-vous annuel dont…
ven 10 Fév 2017
Organisée les 22 et 23 mars prochains au Havre, la deuxième édition de la convention internationale des énergies marines renouvelables (EMR) Seanergy reflète, de par son succès et sa forte fréquentation, l'intérêt croissant que suscite cette nouvelle filière énergétique française.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.