Nouvelle baisse des tarifs réglementés du gaz de 3,3% en mai - L'EnerGeek

Nouvelle baisse des tarifs réglementés du gaz de 3,3% en mai

tarifs-reglementes-gaz-baisse-mars-2018

Après une nouvelle hausse de 2,73% au mois de mars 2017, les tarifs réglementés du gaz devraient cette fois-ci poursuivre au mois de mai la tendance baissière entamée en avril. Selon le régulateur, une baisse de 3,3% devrait en effet être appliquée dès le 1er mai prochain. Ces tarifs sont recalculés chaque mois par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) depuis la réforme de 2012 afin de mieux tenir compte de l’évolution des coûts d’approvisionnement du groupe Engie.

Les consommateurs devraient voir leur facture de gaz diminuer une nouvelle fois au mois de mai. Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie à environ 5,8 millions d’usagers en France, devraient en effet légèrement baisser au 1er mai.

Lire aussi : Gaz : la sécurité d’approvisionnement française est-elle menacée ?

Cette nouvelle baisse sera de 3,3% et compensera ainsi légèrement la tendance haussière en cours depuis le mois de novembre. Ces tarifs avaient en effet augmenté de manière significative ces derniers mois, plus particulièrement au mois de janvier pour lequel la CRE avait autorisé une hausse de 5% du fait de la hausse d’une taxe et des coûts d’approvisionnement d’Engie. Précisons néanmoins qu’ils avaient déjà baissé en avril de 0,73% après une augmentation de 2,63% en mars.

Lire aussi : RTE et GRT gaz inaugurent la coopération des réseaux

Pour rappel, depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l’ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc). Les tarifs réglementés du gaz n’incluent pas les diverses taxes, mais comprennent les coûts d’approvisionnement d’Engie, et sont révisés mensuellement, selon une formule qui prend en compte notamment les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 10 Déc 2019
Alors que la COP25, qui se tient jusqu'au 13 décembre 2019 à Madrid, peine à faire émerger de nouveaux engagements climatiques, une bonne nouvelle est venue, ce lundi 9 décembre, des Etats-Unis. Le groupe America's Pledge, spécialisé dans les questions…
lun 19 Oct 2020
Ce samedi 17 octobre 2020, le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé, depuis un navire de forage, que le gisement de gaz naturel découvert cet été par la Turquie dans la Mer Noire était plus important que prévu. Les…
jeu 27 Avr 2017
Place forte du charbon depuis le XIXème siècle, le Royaume-Uni s'est engagé en 2015 à réduire sa production dès 2023 et à fermer l'ensemble de ses centrales à charbon d'ici 2025 dans le cadre d'une révision de son mix énergétique.…
A l'occasion de la publication de son livre Mon journal du monde, le professeur à l'Université Paris Dauphine, Philippe Chalmin, spécialiste des matières premières, analyse le secteur de l'énergie pour le journal La Dépêche. Selon lui, alors que les énergies renouvelables ne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.