Nouvelle baisse des tarifs réglementés du gaz de 3,3% en mai - L'EnerGeek

Nouvelle baisse des tarifs réglementés du gaz de 3,3% en mai

economies-energie-gaz

Après une nouvelle hausse de 2,73% au mois de mars 2017, les tarifs réglementés du gaz devraient cette fois-ci poursuivre au mois de mai la tendance baissière entamée en avril. Selon le régulateur, une baisse de 3,3% devrait en effet être appliquée dès le 1er mai prochain. Ces tarifs sont recalculés chaque mois par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) depuis la réforme de 2012 afin de mieux tenir compte de l’évolution des coûts d’approvisionnement du groupe Engie.

Les consommateurs devraient voir leur facture de gaz diminuer une nouvelle fois au mois de mai. Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie à environ 5,8 millions d’usagers en France, devraient en effet légèrement baisser au 1er mai.

Lire aussi : Gaz : la sécurité d’approvisionnement française est-elle menacée ?

Cette nouvelle baisse sera de 3,3% et compensera ainsi légèrement la tendance haussière en cours depuis le mois de novembre. Ces tarifs avaient en effet augmenté de manière significative ces derniers mois, plus particulièrement au mois de janvier pour lequel la CRE avait autorisé une hausse de 5% du fait de la hausse d’une taxe et des coûts d’approvisionnement d’Engie. Précisons néanmoins qu’ils avaient déjà baissé en avril de 0,73% après une augmentation de 2,63% en mars.

Lire aussi : RTE et GRT gaz inaugurent la coopération des réseaux

Pour rappel, depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l’ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc). Les tarifs réglementés du gaz n’incluent pas les diverses taxes, mais comprennent les coûts d’approvisionnement d’Engie, et sont révisés mensuellement, selon une formule qui prend en compte notamment les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 27 Jan 2017
En discussion à l'Assemblée nationale depuis le 24 janvier dans le cadre de la réforme du code minier, l'interdiction d'exploration et d'exploitation des gaz de schiste a finalement été confirmée par les députés. Cette nouvelle disposition votée en commission via un…
mer 17 Mai 2017
Après avoir traversé une crise politico-financière sans précédent, le Brésil tente désormais de se reconstruire en tirant le meilleur parti possible de ses ressources pétrolières. A cause du scandale Petrobras qui a éclaboussé une bonne partie de la classe politique,…
lun 8 Mai 2017
Le Président colombien Juan Manuel Santos a annoncé mercredi 3 mai 2017 la découverte par l'entreprise publique Ecopetrol et son associée américaine Anadarko, du gisement de gaz naturel le plus important depuis 28 ans dans les Caraïbes. Situées en eaux…
ven 9 Sep 2016
Depuis la reprise du pôle énergie d’Alstom, General Electric emploie approximativement 100 000 salariés en Europe. Mais alors que l’entreprise se présente comme « une référence mondiale du management », une grève est prévue vendredi 8 septembre pour protester contre son plan de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *