Etats-Unis : Engie remporte un nouveau contrat dans les services énergétiques - L'EnerGeek

Etats-Unis : Engie remporte un nouveau contrat dans les services énergétiques

Le groupe français Engie a annoncé lundi 10 avril 2017 avoir remporté, à parts égales avec la société de gestion d’investissements Axium, un contrat de 1,17 milliard de dollars (environ 1,1 milliard d’euros) pour assurer durant 50 ans la gestion durable de l’énergie de l’Université d’Etat de l’Ohio, à Colombus, l’un des plus grands campus universitaires des États-Unis. Un succès pour le groupe français qui confirme ainsi une fois de plus sa nouvelle stratégie basée exclusivement sur les énergies décarbonées, le gaz et les services intégrés aux entreprises.

Choisi par un groupe composés d’étudiants, de professeurs et de personnels de l’Université, le consortium formé par les compagnies Engie et Axium sera en charge de “l’exploitation et l’optimisation de l’ensemble des infrastructures de production et de distribution d’énergie (vapeur, froid, gaz et électricité) ainsi que des services d’efficacité énergétique” afin de réduire la consommation énergétique de cette université d’Etat composée de 485 bâtiments, explique le groupe français dans un communiqué.

Lire aussi : L’efficacité énergétique, véritable solution aux économies d’énergie ?

Le contrat impose dans ce cadre un objectif chiffré de 25% de réduction des consommations énergétiques à atteindre dans les dix premières années d’exploitation, ainsi que la construction d’un nouveau centre d’innovation et de recherche constitué d’un laboratoire au sein duquel les professeurs, les étudiants, les entrepreneurs, et les chercheurs d’Engie collaboreront dans des domaines aussi variés que les systèmes intelligents d’énergie, les énergies renouvelables ou la mobilité verte. “Nous sommes très fiers à l’idée d’accompagner l’Etat de l’Ohio qui a pour ambition d’être à l’avant-garde en matière de gestion durable de l’énergie, tout en lui fournissant de nouvelles ressources pour renforcer sa mission académique“, a déclaré Isabelle Kocher, Directeur Général d’Engie.

Lire aussi : Engie choisi pour construire un nouveau réseau de chaleur à Bordeaux

Le groupe français poursuit ainsi son expansion dans les services énergétiques et la gestion des réseaux de chaleur et de froid, considérés comme un des principaux leviers pour réduire notre empreinte carbone, et rendre les bâtiments et les villes de demain plus durables. Engie exploite déjà à l’heure actuelle près de 250 réseaux de chaleur et de froid dans le monde entier aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé.

Crédits photo : Nheyob

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 14 Fév 2013
Le barrage de Guri, officiellement la Central Hidroeléctrica Simon Bolivar, est une véritable œuvre d’ingénierie située au Venezuela, dans l'État de Bolivar. Il s’agit du troisième plus grand barrage du monde avec une hauteur de 162 mètres et une longueur…
mar 22 Sep 2020
Dans le cadre du vaste plan de relance économique post-Covid, le gouvernement entend renforcer les aides financières et la lutte contre les arnaques pour atteindre ses objectifs en matière de rénovation énergétique. Mais ces intentions paraissent vaines sans une maîtrise…
lun 8 Avr 2019
La diversification est un des maîtres-mots des énergéticiens. Engie n’échappe pas à la règle et vient de remporter un appel d’offres géant au Brésil. Associé au fonds canadien de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), Engie a…
mar 30 Avr 2013
D'après un article de techno-science, des chercheurs d’Oxford Photovoltaics (OPV), une filiale de l'Université d'Oxford, ont mis au point des vitres teintées qui sont capables d’absorber l’énergie solaire, et de la convertir en électricité. Les scientifiques ont ainsi ajouté sur la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.