EDF EN présélectionné pour des projets d'énergies renouvelables en Arabie Saoudite EDF EN présélectionné pour des projets d'énergies renouvelables en Arabie Saoudite

EDF EN présélectionné pour des projets renouvelables en Arabie Saoudite

Déjà investi dans le plus grand projet de parc solaire du monde aux Emirats Arabes Unis, le groupe français EDF confirme ses ambitions sur le marché des énergies renouvelables au Moyen-Orient. Candidat à l’appel d’offres émis par Ryad pour la réalisation d’une centrale solaire et d’un parc éolien, le groupe français a été présélectionné parmi plus d’une centaine de compagnies concurrentes.

Si la quasi totalité de sa production d’électricité est toujours générée à partir de pétrole et de gaz naturel, le gouvernement saoudien avait annoncé l’année dernière un plan d’action pour transformer l’économie du royaume, trop dépendante des hydrocarbures. Le ministre de l’Energie, de l’Industrie et des Ressources minières Khaled al-Faleh, avait notamment déclaré que son pays deviendrait à l’avenir un « grand compétiteur dans le secteur des énergies renouvelables« , et fixé par la même occasion un premier objectif de 10 gigawatts de capacités éoliennes et solaires d’ici 2023.

Lire aussi : A Dubaï, EDF EN s’associe au plus grand parc solaire du monde

Ryad avait alors invité dans un premier temps des firmes locales et internationales à participer à un appel d’offres pour une centrale solaire de 300 MW et un parc éolien de 400 MW, et auquel 128 compagnies ont participé. Le gouvernement a dévoilé lundi 10 avril 2017 les offres présélectionnées, soit 27 pour la centrale solaire et 24 pour le parc éolien. La réponse du marché a démontré « la confiance dans notre potentiel d’énergies renouvelables et notre climat d’investissement« , s’est félicité le ministre.

Lire aussi : Engie va construire une nouvelle centrale CCG en Arabie saoudite

Parmi les candidats restant en course, le groupe EDF Energies Nouvelles est présent sur les deux projets aux côtés des Japonais Marubeni Corp et Mitsui & Co. On retrouve également d’autres compagnies canadiennes ou sud-coréennes. Ces entreprises sélectionnées ont désormais jusqu’au mois de juillet pour présenter leurs propositions définitives.

Crédits photo : Cory930

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 8 Avr 2016
Dans un article publié le 1er avril dernier, la journaliste contributrice aux Echos Cécile Le Coz, rappelle que l’hydroélectricité est la première source d’énergie renouvelable dans le monde. L’occasion de découvrir quatre entreprises très engagées dans la transition énergétique mondiale :…
jeu 20 Avr 2017
Handicapé par des années de crise énergétique, le Ghana se tourne désormais vers les énergies d'avenir. Le nouveau gouvernement au pouvoir depuis décembre 2016, entend mettre fin aux délestages réguliers qui touchent les grandes agglomérations, et a dévoilé fin mars…
ven 16 Oct 2015
Le 12 octobre 2015, la ministre du Développement durable, Ségolène Royal, a signé de nouvelles conventions "territoires à énergie positive". Désormais, 275 entités territoriales bénéficient de la reconnaissance des services de l’Etat. Leur volonté d’améliorer les performances énergétiques pourra ainsi être…
mer 22 Fév 2017
Bien que les premiers parcs éoliens offshore français ne devraient pas être mis en service avant 2021 compte tenu des recours administratifs portés à leur encontre par les associations anti-éoliennes, le gestionnaire du réseau à haute tension prépare malgré tout…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *