Rénovation énergétique : un plan d'investissement massif est "possible" et "rentable" - L'EnerGeek

Rénovation énergétique : un plan d’investissement massif est “possible” et “rentable”

Si le gouvernement a fait de la rénovation énergétique des logements un des axes majeurs de la transition énergétique, les efforts financiers consentis jusqu’à présent ne seraient pas à la hauteur des enjeux selon une étude parue cette semaine. Le collectif “Rénovons!” estime en effet que seul un “grand plan” de rénovation énergétique des logements, dans lequel l’Etat injecterait 36 milliards d’euros d’investissement public d’ici 2025, permettrait de rénover les 7,4 millions de logements privés considérés comme des “passoires énergétiques” en France.

Selon le collectif “Rénovons!” qui regroupe plusieurs organisations comme la Fondation Abbé Pierre, les Secours Catholique, le CLER-Réseau pour la transition énergétique, le Réseau Action Climat, Soliha, ou la société Effy de conseil en efficacité énergétique, l’optimisation de l’efficacité énergétique prévue dans le cadre de la loi de transition énergétique, nécessite à moyen terme un plan ambitieux de rénovation des logements les plus énergivores.

Lire aussi : L’efficacité énergétique, véritable solution aux économies d’énergie ?

Faire sortir de la précarité énergétique 2,5 millions de ménages d’ici à 2025, soit plus de la moitié des ménages touchés, est à la fois possible et rentable“, expliquent-ils, à condition d’investir environ 80 milliards d’euros d’ici 2025. Plus de la moitié de cette somme viendrait du secteur privé (les travaux réalisés par les propriétaires occupants ou bailleurs), l’Etat apportant de son côté 4 milliards d’euros par an de 2017 à 2025, soit 36 milliards.

Lire aussi : Rénovation énergétique : l’Anah n’a pas atteint ses objectifs pour 2016

Selon l’étude, cet investissement public sera “intégralement récupéré dès 2043” grâce aux recettes fiscales et économies générées par l’activité et l’amélioration du niveau de vie des ménages, et ce plan permettrait de réaliser 3,5 milliards d’euros d’économies annuelles sur la facture énergétique des ménages, soit 512 euros en moyenne par ménage et par an. Il permettrait également de créer plus de 126.000 emplois nets d’ici 2025 et de réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur résidentiel de 12,5% à partir de 2026.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 21 Oct 2021
Alors que s'ouvre aujourd'hui un Sommet Européen consacré essentiellement à la hausse des prix de l'énergie, l'Assemblée Nationale a adopté, ce mardi 19 octobre 2021, le volet « recette » du budget 2022, et en particulier le « bouclier tarifaire » qui devrait contenir…
mar 21 Avr 2015
Stocker de manière presque illimitée l’énergie produite par les énergies renouvelables intermittentes ? Un rêve qui pourrait bien devenir réalité dans les prochaines années, avec le développement du volant d’inertie. Cette technologie basée sur la force cinétique permet de stocker puis…
mer 4 Août 2021
Malgré l'impact économique de la crise sanitaire mondiale, Tesla affiche des résultats positifs. La firme américaine vient de publier ses résultats pour le second trimestre 2021. Le constructeur de voitures électriques se prépare à entrer dans une nouvelle phase de…
jeu 25 Mar 2021
Le 24 mars, la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) a officiellement annoncé les dossiers sélectionnés dans le cadre du projet "bac à sable réglementaire". Les 9 projets choisis bénéficieront d'une autorisation pour se soustraire temporairement aux contraintes réglementaires pour…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.