EDF signe un protocole d'accord pour la cession de ses actifs polonais EDF signe un protocole d'accord pour la cession de ses actifs polonais

EDF signe un protocole d’accord pour la cession de ses actifs polonais

EDF

Désireux de se recentrer sur la production d’énergie décarbonée à la fois nucléaire et renouvelable et d’alléger son endettement, le groupe EDF se sépare progressivement de ses actifs non stratégiques. L’énergéticien aurait finalement signé le 27 janvier dernier un protocole d’accord avec un consortium de groupes énergétiques polonais pour la cession cumulée de ses activités de cogénération et de la centrale à charbon de Rybnik.

Contraint par les autorités de s’orienter vers des acheteurs polonais suite au veto posé par Varsovie à la cession de ses actifs à des investisseurs étrangers, le groupe EDF avait accepté à la mi-janvier d’engager des discussions avec un consortium de groupes polonais en vue de céder des activités dans le pays. Ces négociations quelques peu forcées ont finalement abouti à un accord de principe le 27 janvier dernier.

Lire aussi : EDF négocie la cession de ses actifs polonais avec le gouvernement

Le consortium en question composé des entreprises publiques Polska Grupa Energetyczna (PGE), Enea, Energa et PGNiG Termika, a en effet annoncé la semaine dernière avoir signé un protocole d’accord avec EDF pour le rachat des activités de cogénération thermique du groupe français en Pologne et de la centrale thermique au charbon de Rybnik (capacité de 1,8 GW). Ces activités stratégiques pour le gouvernement représentent actuellement 15% du marché polonais du chauffage pour la cogénération thermique et plus de 7% de l’électricité consommée dans le pays pour la centrale de Rybnik.

Lire aussi : Engie vend sa centrale au charbon de Polaniec aux autorités polonaises

Précisons que le marché polonais est particulièrement difficile actuellement et le gouvernement conservateur très ferme dans sa quête d’indépendance énergétique (ou du moins de réduction de sa dépendance à des fournisseurs étrangers). Le groupe Engie par exemple a lui aussi annoncé fin décembre la vente de sa centrale de Polianec à une entreprise publique polonaise (Enea), pour un montant assez inférieur aux rumeurs qui avaient initialement circulé.

Crédits photo : @EDF – PUSTOLA KONRAD

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 6 Mar 2014
Les fortes pluies qui se sont abattues ces derniers temps sur l’Afrique du Sud ont eu une conséquence inattendue : le charbon, trop mouillé, ne peut plus être brûlé dans les centrales thermiques. La compagnie publique d’électricité, Eskom a dû déclenché une procédure d’urgence…
jeu 11 Mai 2017
Après plusieurs mois de baisse contrebalançant la forte hausse du mois de janvier 2017, les tarifs réglementés du gaz ne devraient plus bouger avant l'été. Selon une information du Figaro, ces tarifs, appliqués par Engie à environ 5,8 millions de…
lun 23 Juin 2014
Dans un rapport publié mercredi 18 juin, date symbolique correspondant à la présentation du projet de loi sur la transition énergétique, la Fondation Terra Nova a plaidé en faveur de l'exploration des gaz de schiste en Europe. Selon ce laboratoire…
Début octobre, le premier électricien d’Europe invitait le grand public à venir découvrir ses installations hydrauliques, thermiques, nucléaires, éoliennes et solaires. EDF organisait des journées portes ouvertes pour la 6ème année consécutive. En deux jours, la deuxième entreprise la plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *