EDF signe un protocole d'accord pour la cession de ses actifs polonais EDF signe un protocole d'accord pour la cession de ses actifs polonais

EDF signe un protocole d’accord pour la cession de ses actifs polonais

EDF

Désireux de se recentrer sur la production d’énergie décarbonée à la fois nucléaire et renouvelable et d’alléger son endettement, le groupe EDF se sépare progressivement de ses actifs non stratégiques. L’énergéticien aurait finalement signé le 27 janvier dernier un protocole d’accord avec un consortium de groupes énergétiques polonais pour la cession cumulée de ses activités de cogénération et de la centrale à charbon de Rybnik.

Contraint par les autorités de s’orienter vers des acheteurs polonais suite au veto posé par Varsovie à la cession de ses actifs à des investisseurs étrangers, le groupe EDF avait accepté à la mi-janvier d’engager des discussions avec un consortium de groupes polonais en vue de céder des activités dans le pays. Ces négociations quelques peu forcées ont finalement abouti à un accord de principe le 27 janvier dernier.

Lire aussi : EDF négocie la cession de ses actifs polonais avec le gouvernement

Le consortium en question composé des entreprises publiques Polska Grupa Energetyczna (PGE), Enea, Energa et PGNiG Termika, a en effet annoncé la semaine dernière avoir signé un protocole d’accord avec EDF pour le rachat des activités de cogénération thermique du groupe français en Pologne et de la centrale thermique au charbon de Rybnik (capacité de 1,8 GW). Ces activités stratégiques pour le gouvernement représentent actuellement 15% du marché polonais du chauffage pour la cogénération thermique et plus de 7% de l’électricité consommée dans le pays pour la centrale de Rybnik.

Lire aussi : Engie vend sa centrale au charbon de Polaniec aux autorités polonaises

Précisons que le marché polonais est particulièrement difficile actuellement et le gouvernement conservateur très ferme dans sa quête d’indépendance énergétique (ou du moins de réduction de sa dépendance à des fournisseurs étrangers). Le groupe Engie par exemple a lui aussi annoncé fin décembre la vente de sa centrale de Polianec à une entreprise publique polonaise (Enea), pour un montant assez inférieur aux rumeurs qui avaient initialement circulé.

Crédits photo : @EDF – PUSTOLA KONRAD

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 11 Août 2014
Dans le cadre de son plan national pour la modernisation des unités de production thermique intitulé "Projet Charbon 2035", le grand chantier de la centrale EDF du Havre entamé le 13 mars dernier pour une durée de huit mois, se poursuit…
ven 21 Juin 2013
Le ministre délégué au Développement, Pascal Canfin, a créé un tarif bonifié de rachat de l’électricité produite à partir de gaz de houille. Ce tarif qui vise à soutenir la filière sera mis en place avant la fin de l’année.…
jeu 16 Mar 2017
Mis a mal par la Commission européenne lors de la présentation en décembre 2016 de son paquet énergie, les agrocarburants (ou biocarburants de première génération) devraient être au centre de toutes les attentions lors des débats sur le texte prévus l'été…
jeu 24 Mar 2016
Et si la deuxième capitalisation du CAC40 se tournait vers l’électricité ? En présentant son projet pour Total dans vingt ans, le PDG du groupe, Patrick Pouyanné, a effectivement dévoilé ses ambitions pour la transition énergétique de l'entreprise. (suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *