Le français Voltalia lance la construction de sa première centrale solaire au Brésil - L'EnerGeek

Le français Voltalia lance la construction de sa première centrale solaire au Brésil

solaire

Avec à son actif plus de 300 mégawatts de puissance éolienne répartis dans une dizaine de parc à travers le territoire, le producteur indépendant français Voltalia est déjà bien implanté au Brésil et envisage désormais de diversifier son activité. Il vient pour cela d’annoncer la mise en construction d’une centrale solaire brésilienne de 4 MW au sein du premier projet de centrale hydro/thermique du pays.

Voltalia a officialisé le 23 janvier dernier le lancement du chantier de sa première centrale solaire brésilienne de 4 MW sur le site d’Oiapoque, dans l’Etat de l’Amapa, dont la mise en service est attendue pour la fin de l’année 2017.

Lire aussi : Le Brésil à l’heure de la diversification énergétique

Le producteur d’électricité d’origine renouvelable avait remporté l’appel d’offres organisé par la ville d’Oiapoque en 2014 et s’était alors distingué en étant le seul concurrent à proposer un projet de centrale mixte hydro/thermique produisant une électricité plus propre et moins chère que les centrales thermiques existantes. Ce site se caractérisera en effet à sa mise en service par l’association de plusieurs énergies renouvelables et d’un dispositif thermique produisant une électricité à 90% renouvelable. Il comprendra une unité thermique de 12 MW, une centrale solaire de 4 MW ainsi qu’une centrale hydroélectrique de 7,5 MW.

Lire aussi : Les éoliennes françaises s’exportent au Brésil

Ce projet est aussi le premier sur lequel les équipes du spécialiste des énergies renouvelables ont travaillé conjointement avec celles de Martifer Solar, bénéficiant notamment de leur expérience pour la conception de la centrale et de leurs conditions attractives pour l’achat des équipements. Le groupe français avait finalisé en août dernier l’acquisition du groupe portugais dans le but de tripler son chiffre d’affaires et d’accélérer fortement son intégration sur le marché de l’énergie solaire, alors que l’éolien représente toujours plus de 80% de ses capacités installées.

Crédits photo : Voltalia

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 31 Déc 2014
En septembre était lancé le projet Némo, premier projet mondial de centrale flottante exploitant l’énergie thermique des mers. Aujourd’hui, c’est un projet terrestre baptisé Nautilus qui est lancé conjointement par DCNS, Entrepose et Akuo Energy : complémentaire au projet Némo, ce…
ven 14 Juil 2017
Si nos besoins en hydrocarbures ne devraient pas commencer à diminuer avant plusieurs décennies, compte tenu notamment de leur domination dans le secteur des transports, la filière connaît malgré tout un ralentissement significatif du fait des faibles prix du pétrole…
jeu 18 Avr 2019
Pas assez soutenue, la filière de l’éolien en mer n'exploite pas encore l'énorme potentiel du littoral français. Première victime de ces atermoiements, General Electric a finalement renoncé à fournir les turbines sur les 3 premiers parcs offshore français. Désormais le…
lun 18 Mar 2019
Jeudi 14 mars 2019, le président Emmanuel Macron s'est rendu au Kenya pour co-présider la troisième édition du One Planet Summit. L'occasion pour le président français de dessiner les contours d'une stratégie de coopération entre l'Europe et l'Afrique. Le but…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.