L'Arabie Saoudite annonce un plan de développement des renouvelables L'Arabie Saoudite annonce un plan de développement des renouvelables

L’Arabie Saoudite annonce à son tour un plan de développement des énergies renouvelables

renouvelables

A l’instar de son voisin les Emirats Arabes Unis, l’Arabie Saoudite a confirmé la semaine dernière sa volonté de diversifier davantage son économie et ses sources d’énergie au profit des énergies renouvelables. Le gouvernement saoudien a dévoilé pour cela le 16 janvier dernier un nouveau plan pour la production d’énergie verte d’un coût global estimé entre 30 et 50 milliards de dollars.

Alors que l’Arabie Saoudite inaugurait la semaine dernière sa première turbine éolienne mise en service par le géant pétrolier saoudien Aramco et la firme américaine General Electric, le ministre saoudien de l’Energie Khaled al-Falih annonçait en parallèle, à l’occasion du Sommet mondial de l’énergie du futur à Abou Dhabi, un nouveau programme de développement des énergies renouvelables d’un coût de 30 à 50 milliards de dollars.

Lire aussi : Les Emirats arabes unis prévoient d’investir massivement dans les énergies renouvelables

« J’ai le plaisir d’annoncer que nous allons lancer dans les prochaines semaines en Arabie saoudite le premier appel d’offres pour notre gros programme destiné à introduire les énergies renouvelables », a-t-il affirmé. Le premier exportateur de pétrole au monde concentrera dans ce cadre ses efforts sur le développement des énergies solaire et éolienne avec pour objectif d’atteindre une capacité de 10 gigawatts d’ici 2023.

Lire aussi : Rosatom veut construire 16 centrales nucléaires en Arabie saoudite

Si la quasi totalité de sa production d’électricité est toujours générée à partir du pétrole et du gaz naturel, le gouvernement saoudien avait annoncé en juin son plan d’action pour transformer l’économie du Royaume, trop dépendante du pétrole. Le ministre de l’Énergie avait déclaré alors que son pays serait à l’avenir un « grand compétiteur dans le secteur des énergies renouvelables », qu’il lancerait des projets massifs pour produire plus de gaz, et qu’il s’emploierait à augmenter les exportations non-pétrolières. « L’Arabie saoudite va devenir un des chefs de file de l’économie durable », a-t-il réaffirmé lundi dernier.

Crédits photo : Aramco

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 29 Nov 2016
Selon une étude Opinion Way, 26 % des Français envisagent de s’équiper d’un équipement d’énergies renouvelables (EnR) d’ici un à deux ans. De plus en plus sensibilisés aux vertus des énergies propres, les particuliers cherchent désormais à s’inscrire pleinement dans une…
mer 8 Mar 2017
Très peu évoquée dans la loi de transition énergétique, la question du gaz comme énergie de complément pour les années à venir paraît pourtant essentielle. Cette énergie polyvalente serait aujourd'hui la seule capable de satisfaire les besoins thermiques des bâtiments…
mer 13 Avr 2016
La filière française de conversion d'électricité renouvelable en gaz est lancée. GRTgaz et le Grand Port Maritime de Marseille ont en effet annoncé le 30 mars dernier la signature officielle des accords industriels qui ouvrent la voix au développement du…
jeu 22 Déc 2016
Disposant d'un potentiel hydraulique et éolien considérable, l'Ethiopie développe depuis plusieurs années de nombreux projets renouvelables afin de diminuer ses émissions de CO2 et garantir un développement énergétique et économique durable. Le barrage Gibe III situé le long de la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *