L'Ademe prépare la 7ème édition de la fête de l'énergie

L’Ademe prépare la 7ème édition de la fête de l’énergie

fetedelenergieDu 6 au 9 octobre, l’Ademe organise la 7ème édition de la Fête de l’Energie afin de sensibiliser le grand public aux nouveaux enjeux énergétiques pour les particuliers : économie d’énergie dans l’habitat et énergies renouvelables. Au total, près de 500 conseillers “info énergie” seront mobilisés dans toute la France pour faciliter la transition vers un modèle énergétique plus sobre en CO2.

Comme le précise le site de la Fête de l’énergie, le secteur du bâtiment représente « 3 % de la consommation en énergie finale, dont 2/3 dans le secteur résidentiel et plus du quart des émissions de gaz à effet de serre ». Aussi, depuis 2001, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) se mobilise pour informer la population des solutions existantes pour réduire leur consommation d’énergie ou leurs émissions de CO2.

Cette année, environ 250 Espaces INFO ENERGIE animés par près de 500 conseillers seront répartis sur l’ensemble le territoire français. Avec une visée éducative, de nombreuses activités ludiques seront proposées aux enfants comme aux adultes (visites de sites, animations pédagogiques, conférences, expositions ou encore improvisations théâtrales), notamment dans le but d’atteindre les objectifs français en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Dans la nouvelle grande région qu’est l’Occitanie par exemple, 50 manifestations gratuites seront organisées au cours de ces 4 journées, grâce à la participation de nombreuses collectivités territoriales et agences locales. Parmi elles on peut citer l’Agence Locale de l’Energie du Département de l’Ariège, mais aussi le Conseil Départemental de Haute Garonne, ou encore l’association Consommation Logement et Cadre de Vie, citoyens au quotidien, établie en Lozère.

Lire aussi : La Fête de l’énergie plaide pour les économies d’énergie

Crédit Photo : @EIE 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 2 Juil 2024
En 2023, le mix énergétique de l'Union européenne (UE) a continué d'évoluer vers une plus grande part de sources renouvelables, tout en maintenant une contribution du nucléaire. Cette tendance s'est renforcée au début de l'année 2024, marquant une étape importante…
Le gouvernement peine à donner une direction à la stratégie énergétique et climatique de la France. L'avis des Français sera une nouvelle fois demandé sur ces sujets. Gabriel Attal a annoncé une prochaine grande consultation suite à une réunion qui…
lun 16 Nov 2020
Encouragé par les nouvelles réglementations environnementales, le secteur de la construction opère une transition progressive vers des procédés plus durables, et donc moins dépendants des énergies fossiles. En France comme en Europe, l’heure est désormais au bâtiment bas carbone. Comme…
À l'occasion du salon Vivatech de 2024, Roland Lescure, ministre de l'Industrie, et Marina Ferrari, secrétaire d'État chargée du Numérique, ont dévoilé les 10 lauréats de la 5e édition du programme d'appel à projets « Première usine ».   Première…

COMMENTAIRES

  • A noter à l’échelon des réseaux de chaleur, de l’industrie et des consommateurs de chaleur le modèle de Newheat en France assez similaire dans le thermique à celui de Solarcity/Tesla aux Etats-Unis dans le photovoltaïque :

    Newheat prend en charge la réalisation d’une centrale solaire thermique de tout type (tubes sous vide ou thermosolaire) y compris au plan financier pour la fourniture de chaleur et se fait rémunérer par un contrat de 10 à 15 ans minimum. Cà permet enfin de développer et d’utiliser pleinement et de façon optimale le solaire thermique un peu oublié ces dernières années en France. Newheat propose un tarif de chaleur plus faible de 10 à 30 % par rapport aux énergies fossiles :

    https://newheat.fr/notre-offre/

    En complément le procédé Ecostock qui lui permet la récupération de chaleur perdue à bas prix et son transport.

    https://enerfip.fr/placer-son-argent/investissement-innovation/ecostock-1/

    Routes solaires thermiques : dans l’utilisation du solaire thermique également intéressant vus le faible prix, la durabilité et pour certaines applications jusqu’à 60°C : les routes solaires Charier, groupe du 44 qui travaille avec les hollandais plus généralement sur les revêtements routiers solaires. Le gisement énergétique en remplacement des énergies fossiles est important localement. Mieux vaut utiliser des tubes à partir de pétrole pour fournir à très bas prix de la chaleur solaire à très bas prix que d’utiliser ce dernier à la combustion polluante et définitivement perdue !

    http://www.charier.fr/actualites/l-entreprise-charier-developpe-des-solutions-de-recuperation-de-l-energie-solaire-dans-la-route.html

    Répondre
  • A noter à l’échelon des réseaux de chaleur, de l’industrie et des consommateurs de chaleur le modèle de Newheat en France assez similaire dans le thermique à celui de Solarcity/Tesla aux Etats-Unis dans le photovoltaïque :

    Newheat prend en charge la réalisation d’une centrale solaire thermique de tout type (tubes sous vide ou thermosolaire) y compris au plan financier pour la fourniture de chaleur et se fait rémunérer par un contrat de 10 à 15 ans minimum. Cà permet enfin de développer et d’utiliser pleinement et de façon optimale le solaire thermique un peu oublié ces dernières années en France. Newheat propose un tarif de chaleur plus faible de 10 à 30 % par rapport aux énergies fossiles :

    https://newheat.fr/notre-offre/

    Répondre
  • De même dans l’utilisation du solaire thermique également intéressant vus le faible prix, la durabilité et pour certaines applications jusqu’à 60°C : les routes solaires Charier, groupe du 44 qui travaille avec les hollandais plus généralement sur les revêtements routiers solaires. Le gisement énergétique en remplacement des énergies fossiles est important localement en France et dans le monde. Mieux vaut utiliser des tubes à partir de pétrole pour fournir à très bas prix de la chaleur solaire à très bas prix localement que d’utiliser ce dernier dans une combustion polluante et définitivement perdue !

    http://www.charier.fr/actualites/l-entreprise-charier-developpe-des-solutions-de-recuperation-de-l-energie-solaire-dans-la-route.html

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.