Hinkley Point : le patron d'EDF Energy fait toujours confiance à son partenaire chinois - L'EnerGeek

Hinkley Point : le patron d’EDF Energy fait toujours confiance à son partenaire chinois

Vincent-de-Rivaz-chief-ex-011Avec l’arrivée de Theresa May au 10 Downing Street, la décision finale d’investir dans le projet d’Hinkley Point a été reportée. Très impliqué dans le projet, le directeur général d’EDF Energy, Vincent de Rivaz, a souhaité rappeler qu’il vouait une entière confiance à ses partenaires pour la construction des EPR. 

La nouvelle équipe de l’exécutif du Royaume-Uni est arrivée au pouvoir après le référendum sur le Brexit et le triomphe des souverainistes. Pour succéder à David Cameron, le parti conservateur a sollicité Theresa May, afin qu’elle devienne la seconde “Prime Minister” du pays. Par le passé, la femme politique s’était notamment fait connaître du grand public en dénonçant l’absence de contrôles sérieux sur les investissements étrangers.

Symboliquement, elle a donc décidé de reporter la décision finale d’investissement pour le projet d’Hinkley Point, en raison de la participation de l’entreprise China General Nuclear Power Cop (CGN). Toutefois, après avoir abordé le sujet avec le président de la République française, François Hollande, elle a envoyé un courier aux autorités chinoises pour leur faire part de son “impatience à renforcer la coopération avec la Chine”.

Lire aussi : Hinkley Point : Jean-Bernard Lévy « ne doute pas du soutien du gouvernement britannique »

De son côté, le directeur général d’EDF Energy, Vincent de Rivaz, a souhaité réaffirmer sa volonté de continuer à travailler avec l’industriel asiatique : “nous connaissons nos partenaires chinois et nous leur faisons confiance”. D’autant que, comme le rapporte aussi l’agence Reuters, l’infrastructure stratégique pour l’indépendance énergétique du pays profitera  “des bénéfices de 30 ans de partenariat entre EDF et CGN dans la construction nucléaire en Chine, pays qui dispose du plus grand programme nucléaire civil”.

Lire aussi : Nucléaire : la Chine pourrait dépasser la France d’ici la fin de la décennie

Crédit Photo : @TheGuardian

Rédigé par : lucas-goal

Avatar
ven 25 Jan 2013
Un incident de niveau 1 sur l’échelle INES s’est déroulé dans la nuit de mardi à mercredi, à la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire. A minuit, un dégagement de fumée est détecté sur l’unité de production numéro 2. Ce dégagement était…
mer 26 Mar 2014
On annonce que des contrats pourraient être signés dans le domaine du nucléaire civil à l’issue de la visite du Président chinois en France. Et pour cause, l’Empire du Milieu semble résolument miser sur l’atome pour décarboner sa production énergétique,…
mar 2 Déc 2014
Si les chantiers des EPR  rencontrent des difficultés en Finlande et France, celui de Chine va bon train. L'entreprise française Corys, joint-venture d'EDF et d'Areva, a annoncé la mise en service du simulateur des réacteurs EPR de Taishan. Installé au sein…
lun 26 Août 2013
Quinze experts de l'Autorité japonaise de régulation du secteur nucléaire (ARSN) se sont rendus, vendredi 23 août, à Fukushima pour constater et observer les fuites d’un réservoir qui auraient laissées s’écouler 300 tonnes d’eau radioactive. Le ministre japonais de l'Industrie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.