Deux sénateurs LR publient un plaidoyer en faveur du nucléaire - L'EnerGeek

Deux sénateurs LR publient un plaidoyer en faveur du nucléaire

nucleaireDans une tribune récemment publiée dans les Echos, les sénateurs Les Républicains Jean-Claude Lenoir et Ladislas Poniatowski plaident pour une vraie politique industrielle du nucléaire. Les deux parlementaires, spécialistes  du secteur de l’énergie, souhaitent préserver l’énergie atomique au sein de notre mix énergétique afin d’éviter d’avoir recours aux énergies fossiles.

Tandis que Ladislas Poniatowski est actuellement président du groupe d’études Énergie au Sénat, Jean-Claude Lenoir est membre de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques. A ce titre, il est donc de leur devoir d’élus de s’intéresser à l’évolution du mix énergétique français.

Le 22 juillet dernier, ils ont ainsi publié un plaidoyer en faveur de l’industrie nucléaire, proposant notamment de prolonger la durée de vie de certains réacteurs avec l’approbation de l’Agence de sûreté nucléaire (ASN). En effet, précisent-ils, « l’idée que les énergies renouvelables pourraient se substituer au nucléaire ne résiste pas à l’épreuve des faits ». En prenant l’exemple allemand, ils critiquent en particulier le recours aux énergies fossiles pour pallier à l’intermittence des ENR.

Par ailleurs, ils recommandent de  revenir sur les décrets d’application qui prévoient de confier la politique énergétique au ministère de l’Environnement plutôt qu’au ministère de l’Industrie. Selon eux, l’adoption de telles mesures garantirait au nucléaire français « tous les atouts pour prospérer dans l’avenir ».

Lire aussi : Les arbitrages sur le nucléaire français attendront 2019

Rédigé par : lucas-goal

Avatar
ven 8 Sep 2017
Le 24 août 2017, l'Agence Internationale de l'Energie Atomique et les autorités du Kazakhstan ont inauguré une banque d'uranium. Une première à l'échelle mondiale car si certains pays sont déjà dotés de ce genre de banques, aucune organisation n'avaient jamais…
mer 18 Fév 2015
En raison d'un mois de janvier 2015 aux températures plus proches des normales saisonnières, contrastant avec un mois de janvier 2014 particulièrement chaud, la consommation brute d'électricité en France affiche une légère progression de 6,2%. C'est dans ce contexte que…
ven 20 Juin 2014
Après de longs mois consacrés à sa rédaction et de nombreux débats quant à sa consistance, le projet de loi sur la transition énergétique française a enfin été dévoilé. La Ministre de l'Écologie Ségolène Royal en a présenté les grandes…
ven 22 Sep 2017
Interrogé mardi 19 septembre 2017 sur l'avancée des négociations en Inde et la vente potentielle de six réacteurs de troisième génération à New Delhi, le directeur exécutif du groupe EDF en charge de l'ingénierie et des projets Xavier Ursat, s'est…

COMMENTAIRES

  • Si la capacité de production d’énergie électrique d’EDF dépasse les besoins français, il est toujours possible de vendre l’excédent d’électricité aux pays voisins, car elle coûte moins cher, et elle est pratiquement décarbonée. Cet avantage devrait être matérialisé par la taxe carbone qui n’a malheureusement pas encore vu le jour dans toute l’Europe (en Suède, elle est en vigueur depuis 12 ans, et se monte actuellement à plus de 120€ par tonne de CO² émise!). Dans l’état actuel de nos finances et de la balance de notre commerce international, on comprend mal les décisions qui tendent à réduire sans raison le fonctionnement de notre parc de centrales nucléaires tant que l’Autorité de Sûreté Nucléaire ne s’y opposera pas. Lutter contre le CO², oui, mais en s’attaquant en priorité aux activités qui en produisent (chauffage, industrie, transport); là il y a à gagner.
    A fortiori, il est aberrant de prendre des disposition pour remplacer l’usage de nos moyens non carbonés par une électricité allemande plus chère provenant d’un lignite particulièrement polluant en nous faisant pâtir de cette pollution.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.