L'espagnol Gamesa lance un prototype hybride de production d'électricité hors réseau - L'EnerGeek

L’espagnol Gamesa lance un prototype hybride de production d’électricité hors réseau

éolienne_photo_GamesaLe groupe espagnol Gamesa, second fabricant d’éoliennes à l’échelle européenne, a inauguré mardi 10 mai dernier le lancement d’un prototype d’unité de production d’électricité hors réseau. Savant mélange d’énergies éolienne, solaire et thermique, ce dispositif devrait permettre d’alimenter en électricité verte des régions isolées privées d’accès aux réseaux nationaux.

Une solution pour l’électrification des régions isolées

Si la demande mondiale en électricité ne cesse d’augmenter, de nombreuses régions du monde (en Afrique ou en Asie notamment) sont encore largement sous-équipées en moyens de production électrique. Trop isolées pour se raccorder aux réseaux nationaux, les populations en question (environ 1,2 milliard de personne) n’ont qu’un accès très limité à l’énergie et ont le plus souvent recours à des groupes électrogènes coûteux et polluants.

Pour remédier à cette situation, plusieurs opérateurs et industriels du secteur de l’énergie tentent aujourd’hui de proposer des solutions offgrid, permettant à des particuliers ou des entreprises de couvrir leurs besoins en électricité sans être reliés au réseau de distribution et sans dépendre uniquement de centrales diesel.

Le fabricant d’éoliennes Gamesa a présenté dans ce cadre un nouveau type d’unité de production fonctionnant hors réseau et associant une éolienne, des panneaux solaires, un générateur diesel et des batteries pour stocker l’électricité. Ce prototype comprend également un logiciel de contrôle développé par Gamesa pour faciliter l’intégration des technologies et minimiser la consommation de diesel. Inauguré à La Muela, près de Saragosse dans le centre de l’Espagne, ce prototype unique au monde affiche une capacité totale de 2 mégawatts, soit l’équivalent de la consommation de 800 familles.

La production hors réseau, un marché à fort potentiel

Gamesa évalue le marché potentiel pour les solutions offgrid à environ 2.000 MW en 2020 et table à cette date sur des ventes supérieures à 500 millions d’euros pour cette nouvelle offre.

Comme l’explique David Mesonero, directeur du développement au sein du groupe espagnol, “les principaux marchés où nous pensons vendre ce produit sont principalement des îles, comme les Philippines, l’Indonésie, des zones isolées comme c’est le cas pour une partie de l’Amérique latine, des mines également en Amérique du Sud, au Canada, en Afrique, et en général les personnes qui malheureusement n’ont pas accès à l’énergie”.

Mettant en avant une offre plus intégrée verticalement et donc plus flexible que les autres solutions proposées à l’heure actuelle, l’entreprise espagnole espère conclure ses premières ventes d’ici la fin de l’année. Gamesa fournira dans ce cadre l’éolienne, le logiciel gérant l’installation et un onduleur permettant de transformer le courant continu fourni par les panneaux solaires en courant alternatif. Il achètera en revanche les panneaux solaires et est actuellement en discussion avec quatre fabricants pour la production des batteries.

Crédits photo : Gamessa

Rédigé par : livingston-thomas

jeu 29 Oct 2015
Dans une étude publiée récemment, l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) affirme qu’un mix électrique composé à 100% d’énergies renouvelables est « une hypothèse techniquement possible ». Même s'il reste des points à approfondir.  (suite…)
mar 19 Avr 2016
La transition énergétique a également lieu de l’autre côté de l’Atlantique, le Canada souhaitant en effet privilégier les énergies renouvelables. Ainsi, alors que la création de deux fermes solaires et d'un parc éolien a été officialisée dans l’Ontario, l’Alberta prévoit…
lun 27 Mai 2013
Dans le but d’améliorer la gestion de l’énergie dans les régions insulaires, le groupe EDF a mis au point une opération-pilote du nom de Millener (Mille Installation de Gestion Energétiques dans les îles françaises). Un projet qui concerne 1.500 clients entre…
mer 22 Fév 2017
Si l'objectif de la France de réduire de 40% ses émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2030 semble encore loin, la tendance à la baisse se poursuit malgré tout depuis le début des années 1990, et…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.