Nucléaire : objectif 22% du mix électrique en 2030 au Japon - L'EnerGeek

Nucléaire : objectif 22% du mix électrique en 2030 au Japon

En déplacement à Tokyo, le Premier ministre français, Manuel Valls, a annoncé lundi avoir proposé à son homologue japonais, Shinzo Abe, la participation de l'industrie japonaise à la restructuration du secteur nucléaire français. /Photo prise le 5 octobre 2015/REUTERS/Franck Robichon/Pool

L’archipel japonais a commencé à redémarrer son parc nucléaire afin de réduire sa facture énergétique. Ainsi que l’avait annoncé le Premier ministre, Shinzo Abe, l’industrie nippone et les consommateurs vont pouvoir compter sur une baisse des prix de l’énergie, grâce à la reprise de l’atome et la réduction des importations.

A Sendaï, le deuxième réacteur nucléaire japonais a été relancé, conformément aux engagements du Premier ministre, Shinzo Abe. D’après le correspondant du journal Le Monde à Tokyo, Philippe Mesmer, « l’atome devrait générer 20 % à 22 % de l’électricité nippone en 2030 ». Une orientation qui s’inscrit par ailleurs dans le cadre de la préparation de la COP21 et de la transition mondiale vers un modèle de croissance décarbonée.

Ce choix stratégique est aussi le résultat de l’implication du ministère de l’économie, du commerce et de l’industrie (METI), sur le dossier. Chargé des questions énergétiques, il compte ainsi restaurer la compétitivité de l’économie en réduisant l’inflation importée et les besoins en charbon, en gaz et en pétrole.

A condition que l’autorité de contrôle donne son accord, la remise en service du troisième réacteur pourrait intervenir prochainement à la centrale d’Ikata (Ouest). A l’horizon 2030, une vingtaine de centrales devront probablement être raccordée au réseau électrique, sur les 42 dont dispose le pays.

Le Premier ministre français, Manuel Valls, était d’ailleurs en déplacement dans la région pour évoquer l’avenir du secteur. En compagnie de Jean-Bernard Lévy et Philippe Varin, patron d’EDF et d’Areva, il a notamment proposé un rapprochement stratégique avec Mitsubushi, à un moment où le Chine cherche à exporter son propre modèle de réacteur, le Hualong.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
lun 2 Déc 2013
Jeudi 28 novembre, la Chambre des représentants de Belgique a approuvé un projet de loi visant à prolonger l’activité du réacteur nucléaire de Tihange 1 (962 MW) pour une durée de dix ans. Une décision similaire à celle du 13…
jeu 6 Juil 2017
Bientôt deux ans après les Accords de Vienne entre Téhéran et les grandes puissances mondiales qui limitent le programme nucléaire iranien au seul domaine civil, l'Iran est désormais perçu en Europe comme un partenaire économique prometteur. Le pays, qui souhaite…
jeu 10 Sep 2015
L'énergie nucléaire va continuer à croître à l'échelle mondiale au cours des prochaines années. C'est en tout cas ce que soutient l'Agence Internationale de l'Énergie Atomique (AIEA) dans sa dernière étude en date, "Énergie, Électricité et Nucléaire : estimations jusqu'en 2050". Les membres de…
jeu 11 Déc 2014
Les grands groupes énergétiques français ne sont pas opposés à l'idée de s'impliquer dans le développement de l'énergie nucléaire en République Tchèque. C'est ce qu'a déclaré Manuel Valls, Premier ministre du gouvernement français, mardi 9 décembre au cours d'un forum…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.