RTE renforce sa coopération avec son homologue italien - L'EnerGeek

RTE renforce sa coopération avec son homologue italien

Lignes haute tension en bordure du canal à Pannes _ photo FredartDeux gestionnaires de réseau de transport électrique, le français RTE et l’italien Terna, ont annoncé mardi 25 août la signature d’un protocole d’accord. Les deux entreprises souhaitent maintenir et renforcer leur coopération, alors même qu’ils collaborent actuellement à la réalisation d’une ligne très haute tension entre la Savoie et le Piémont.

 

 

Favoriser les interconnexions européennes

Dans leur communiqué commun, les deux gestionnaires de réseau de transport d’électricité déclarent que cet accord est destiné à “renforcer leurs efforts mutuels dans le domaine du développement d’infrastructures de transport de l’électricité dans la région centre et sud de l’Europe continentale ainsi que dans l’architecture du futur système électrique européen”.

Par ailleurs, leur objectif est de “renforcer leur coopération sur les échanges de données et l’exploitation coordonnée des systèmes électriques”. Mais le partage des connaissances ne se limite pas aux seules données, l’accord prévoyant également “un partage d’expérience sur la formation de personnels très spécialisés, un élément nécessaire au vu de la complexité croissante du système d’interconnexion européen.”

Le réseau de transport d’électricité se conçoit désormais au niveau européen, comme l’explique Dominique Maillard, président du directoire de RTE : « La coopération entre les opérateurs de systèmes de transport électrique est essentielle à la bonne intégration des régions européennes et de la Méditerranée. »

L’Union européenne veut favoriser les interconnexions entre ses États membres afin de sécuriser l’approvisionnement en électricité tout en permettant de remédier à l’intermittence des énergies renouvelables. D’ici 2030, chaque État membre devra disposer de capacités d’interconnexions égales ou supérieures à 15% de leurs capacités totales de production d’électricité.

Elle a fixé un objectif de 15% à atteindre d’ici 2030 de la capacité de génération d’électricité des pays membres qui doit être assuré par les interconnexions. RTE avait déjà signé, en octobre 2014, un protocole semblable avec Amprion, un des gestionnaires du réseau électrique allemand.

 

Un accord dans la continuité de la collaboration sur la connexion Piémont-Savoie

Les deux entreprises collaborent actuellement sur la construction d’une ligne très haute tension, de 320.000 volts entre la Savoie et le Piémont. La ligne doit parcourir une distance de 190 kilomètres à un niveau de puissance de 1.200 MW en courant continu.

Cette ligne souterraine, qui traversera les Alpes, doit contribuer au décongestionnement des lignes électriques reliant déjà les deux pays, qui sont la plupart du temps saturées. Cette nouvelle ligne devrait permettre d’augmenter la capacité d’échange entre les deux pays de 60%.

L’année dernière, l’Italie a importé plus de 19 TWh d’électricité en provenance de la France, qui représentent environ un tiers des exportations françaises d’électricité.

 

Crédit photo : FredArt

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 14 Avr 2016
La Banque mondiale a annoncé, jeudi 7 avril dernier, le lancement d'un plan d’électrification visant à assister les pays en développement, via l’installation de 30 GW d’énergies renouvelables, une capacité pouvant alimenter environ 150 millions de ménages. Ce plan d’action…
mar 16 Jan 2018
Après six ans d’études et de travaux, la nouvelle liaison électrique reliant Lorient à Saint-Brieuc a été inaugurée lundi 15 janvier 2018, en présence de François Brottes, président du directoire de RTE, du ministre des Affaires étrangères et ancien président…
mer 16 Août 2017
Et si les batteries de nos véhicules électriques permettaient de rééquilibrer le réseau en cas de pics de consommation ? Constructeurs automobiles et énergéticiens y croient et testent l’utilisation des batteries automobiles comme moyens de stockage à grande échelle afin…
ven 30 Nov 2018
La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a confirmé, jeudi 29 novembre 2018, la réforme de l'Accès régulé à l'énergie nucléaire historique (ARENH). D'après ses chiffres, les concurrents d’EDF n’ont jamais autant commandé d’électricité issue du nucléaire. Parallèlement, une augmentation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.