L’évaporation peut-elle devenir une nouvelle source d’énergie? - L'EnerGeek

L’évaporation peut-elle devenir une nouvelle source d’énergie?

moteur_evaporation_photo_Joe Turner LinUne équipe de chercheurs américains a mis au point un moteur qui permet d’exploiter l’énergie générée par le processus d’évaporation. En effet, grâce à un dispositif actionné par l’effet que produit l’évaporation de l’eau sur des spores bactériennes, ces scientifiques ont réussi à faire rouler une mini-voiture et à actionner un générateur alimentant une lampe LED. Explications.

 

Un moteur composé de bactéries…

La revue scientifique Nature Communication a relayé les travaux d’une équipe de chercheurs de l’Université de Columbia, à New York. Dirigé par Ozgur Sahin, ces chercheurs ont mis au point les premiers moteurs entraînés par le processus d’évaporation de l’eau. Comme l’indique le nom du projet, HYDRAs pour “hygroscopy driven artificial muscles”, ces moteurs fonctionnent grâce à un genre de muscle artificiel biologique, conçu pour réagir à l’humidité.

Concrètement, l’équipe d’Ozgur Sahin exploite les propriétés physiques de la bactérie Bacillus subtilis placée dans une interface air-eau. En effet, lorsqu’elle est exposée à un air humide, cette spore absorbe l’humidité et se gonfle : ce qui augmente son volume de 40%. Lorsqu’elle est exposée à un air sec, le processus s’inverse et Bacillus subtilis se contracte : elle perd donc une bonne partie de son volume.

“Nous avons remarqué que nous pouvions exploiter le mouvement des spores et le convertir en énergie électrique”, explique Ozgur Sahin. Pour ce faire, le groupe de chercheurs se lance dans la fabrication d’une roue composée d’un ruban de polymère sur lequel sont disposées, en ligne, les fameuses spores bactériennes Bacillus subtilis. Grâce aux phénomènes de dilatation et de contraction, qui s’opèrent respectivement du côté humidifié et du côté sec de la roue, ce “moteur” génère un mouvement.

… qui fait rouler une mini-voiture et allume une lampe LED

Selon Ozgur Sahin, la réponse des spores bactériennes à l’humidité est tout aussi rapide que systématique. De fait, ces moteurs d’un nouveau genre permettent d’exploiter de manière  l’énergie de l’évaporation des cours d’eau (lacs, océans…). “L’eau veut s’évaporer. Il s’agit d’une de ses caractéristiques essentielles. Si vous mouillez une surface, elle sèchera, c’est le cours naturel des choses. Nous avons donc trouvé un moyen de canaliser cette capacité dans des applications utiles”.

Grâce à ce moteur à évaporation, les chercheurs ont réussi à faire rouler un véhicule de 100 grammes et à alimenter un générateur. Ce dernier a fourni suffisamment d’énergie électrique pour alimenter une lampe LED de faible puissance.

À terme, l’équipe d’Ozgur Sahin souhaiterait développer des moteurs plus puissants, capables d’assurer l’alimentation et l’autonomie énergétique de systèmes plus grands (une voiture ou un système robotisé par exemple). Les recherches de ces scientifiques américains pourraient également aboutir, un jour, à la création de centrales électriques flottantes…

Crédit photo : Joe Turner Lin

Rédigé par : guy-belcourt

Avatar
jeu 31 Mar 2016
Le groupe La Poste a confirmé le 23 mars dernier sa volonté de réduire son empreinte carbone. A partir du mois de mai prochain, l’ensemble de son parc immobilier sera intégralement approvisionné par des énergies renouvelables. (suite…)
jeu 9 Juin 2016
La Grande-Bretagne est considérée comme un leader des énergies marines renouvelables, et dispose par exemple du plus grand champ d’éoliennes off-shore au monde. Elle devrait encore renforcer la maîtrise de cette technologie avec le lancement de la construction de la première tranche du…
lun 22 Juin 2015
L'énergie solaire poursuit son déploiement à la vitesse grand V... et ce n'est pas prêt de s'arrêter si l'on en croit le rapport publié mardi 9 juin par l'association de l'industrie photovoltaïque européenne SolarPower Europe. En effet, l'année 2014 aura…
mar 21 Mar 2017
Si les émissions globales de gaz à effet de serre ont battu des records ces dernières années, il est un secteur dans lequel les efforts de la communauté internationale semblent porter leurs fruits. Le secteur de la production énergétique a…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.