9HA de General Electric : la plus puissante turbine à gaz au monde - L'EnerGeek

9HA de General Electric : la plus puissante turbine à gaz au monde


trubine 9haL’américain General Electric présentait jeudi 28 mai son centre d’excellence mondial de Belfort, où sont actuellement employées 1.800 personnes, à Emmanuel Macron. Sur ce site, est actuellement construit, en collaboration avec EDF, la plus grande et la plus puissante turbine à gaz au monde. Une prouesse technologique qui s’inscrit pleinement dans le cadre du processus de transition énergétique.

 

Plus de puissance, moins d’émissions de gaz à effet de serre

Baptisé 9HA, le dernier modèle de turbine à gaz développé par Genral Electric pèse pas moins de 40 tonnes – soit l’équivalent du poids d’un Airbus A380 – pour une capacité de 400 MW.

Cette turbine présente l’avantage de monter en puissance deux fois plus rapidement que les modèles précédents : en seulement 30 minutes, quelque 400.000 foyers pourront ainsi être alimentés en électricité. Grâce à sa grande flexibilité, elle s’avère très complémentaire avec les énergies intermittentes renouvelables dont la production peut fluctuer énormément. Autre avantage, et non des moindres : cette turbine émettra deux fois moins de CO2 qu’une centrale à charbon et 10% de moins que les centrales à gaz traditionnelles (soit 6,4 millions de mètres cubes de gaz économisés par an, l’équivalent de 8000 voitures en moins sur les routes en matière de gaz à effet de serre).

Depuis l’annonce du partenariat de co-développement de la turbine avec EDF, en 2011, General Electric a investi environ 96 millions d’euros sur son site de Belfort pour mener à bien ce projet. A ce jour, les deux premiers exemplaires commandés sont construits. Le modèle le plus avancé viendra équiper dès cet été la nouvelle centrale thermique exploitée par EDF à Bouchain (Nord). Le second sera destiné à la centrale de Kazan (Russie).

 

Une vitrine technologique à l’échelle mondiale

Pour l’heure, General Electric a enregistré 16 commandes dans 7 pays, parmi lesquels des pays émergents, pour ses nouveaux modèles de turbines : la 9HA, et la 7HA, moins puissante. Et le groupe mènerait actuellement des négociations pour la vente de 85 nouvelles turbines. Le modèle dernier cri du groupe américain constitue ainsi une véritable vitrine technologique et contribue à optimiser la modernisation du parc thermique.

Pour General Electric comme pour EDF, le lancement de la turbine à gaz ultrapuissante 9HA permet de gagner en visibilité, alors que s’amorce un double défi à l’échelle internationale : d’une part, répondre à une demande d’électricité en hausse ; d’autre part, réduire les émissions de gaz à effet de serre.

“Dans une perspective de 3% de croissance annuelle des besoins électriques mondiaux, c’est la production par turbines gaz qui aura la plus grande croissance”, explique Vic Abate, PDG de la division Power Generation de General Electric. “Cette turbine gaz entre dans notre stratégie pour baisser nos émissions de carbone”, ajoute Umberto Dotta, directeur délégué de la division Productique et Ingénierie thermique d’EDF.

Crédit photo : General Electric

Rédigé par : Fabien Maout

Avatar
Le gaz renouvelable est depuis le 29 mars 2024 ouvert à l'autoconsommation collective, une initiative du gouvernement visant à encourager de nouveaux projets de production de biogaz.   Le gaz renouvelable désormais ouvert à l'autoconsommation collective Avec les décrets et…
jeu 11 Jan 2024
En plein cœur de l'hiver 2024, la France fait face à un pic de consommation électrique atteignant 83.5 GW. Bien que loin du record de 2012, cette hausse témoigne de l'adaptabilité et de l'efficacité du réseau électrique national.    …
ven 29 Mar 2024
En 2023, l'État français a réduit sa consommation et sa facture énergétique de 150 millions d'euros. Une baisse entamée en 2022 après le début de la guerre en Ukraine Le Premier Ministre Gabriel Attal a annoncé une baisse notable de 150…
lun 10 Oct 2022
La situation s’aggrave dans les stations-service. Lundi 10 octobre, la CGT a confirmé que le mouvement de grève dans les raffineries de TotalEnergies et ExxonMobil allait continuer.  La veille pourtant, la direction de TotalEnergies avait proposé de négocier immédiatement sur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.