Pollution : l’Allemagne (aussi) veut enfouir ses émissions de CO2

Pollution : l’Allemagne (aussi) veut enfouir ses émissions de CO2

allemagne, projet de loi, stockage de CO2, émission de gaz à effet de serre, CSC, captage et stockage du carbone, industriel, Olaz Scholz, pollution

Mercredi 29 mai 2024, le gouvernement d’Olaf Scholz a franchi un pas important en approuvant une loi autorisant le captage et le stockage du CO2 (CSC). Envisagée et annoncée depuis le mois de février 2024, cette mesure vise à permettre à l’Allemagne d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2045, un objectif ambitieux pour le plus gros émetteur de gaz à effet de serre de l’Union européenne. Le texte doit encore passer devant le Parlement de la République fédérale avant d’être adopté.

 

L’Allemagne veut stocker 20 millions de tonnes de CO2 par an

« Sans recours au stockage de CO2, les objectifs de protection climatique ne pourront pas être atteints », martèle le ministre de l’Économie et du Climat allemand, Robert Habeck, lui-même écologiste. La technologie CSC permet de capturer le CO2 émis par les processus industriels pour le stocker sous terre et / ou en mer. À travers ce projet de loi, l’Allemagne prévoit de stocker jusqu’à 20 millions de tonnes de CO2 par an, avec des capacités de stockage évaluées entre 1,5 et 8,3 milliards de tonnes.

Cette initiative est essentielle selon le gouvernement allemand pour rattraper le retard par rapport à des pays comme le Danemark, la Norvège, les Pays-Bas et la Suède, ces derniers travaillant déjà de concert pour le transport transfrontalier de CO2.

 

« Pour un pragmatisme climatique »

Le gouvernement allemand met en avant plusieurs arguments pour justifier cette décision. D’abord, la nécessité de réduire rapidement les émissions de CO2 pour respecter les engagements climatiques de l’Allemagne. Pour le ministre de l’Économie et du Climat, Robert Habeck : le CSC est une technologie « sûre et mature », qui permet de maintenir la compétitivité de l’industrie allemande. « C’est le temps du pragmatisme – et du pragmatisme climatique », a-t-il déclaré, insistant sur le besoin de solutions efficaces pour atteindre les objectifs environnementaux.

Le projet de loi crée un cadre juridique pour le développement d’une infrastructure de pipeline destinée à transporter le CO2 vers les sites de stockage. Cela facilitera non seulement le stockage domestique, mais aussi l’exportation du CO2 vers des pays partenaires. Les entreprises allemandes pourront ainsi stocker le CO2 dans le fond de la mer du Nord. Toutes les industries ne seront néanmoins pas éligibles au CSC, c’est le cas notamment des centrales au charbon, qui représentent encore 26 % de la production électrique allemande et qui sont vouées à disparaître en Allemagne d’ici à 2030. En revanche, les industries à forte intensité de carbone, telles que celles du ciment et de la chimie. Elles devront néanmoins obtenir l’accord des États fédéraux pour le stockage sur leur territoire.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 2 Mai 2024
176 pays se sont réunis à Ottawa, au Canada, au sujet du plastique. Malgré des efforts timides et des discussions, aucun accord sur une baisse de production n’a été conclu. Pas d’accord sur la production plastique Le sommet d’Ottawa, rassemblant…
mar 1 Nov 2022
La situation est paradoxale sur le front du gaz en Europe. Pendant quelques heures, à la fin du mois d’octobre, le prix du gaz sur le marché spot européen est passé en territoire négatif ! On payait des clients pour…
ven 13 Jan 2023
Enfin ! Depuis le début de l’année, la France est à nouveau exportatrice d’électricité. Ce n’était plus arrivé depuis des mois et des mois. Mais c’est surtout la météo qui explique ce renversement de la vapeur.   1,4 TWh. Tel…
mer 17 Juil 2024
La Chine réduit ses émissions de CO2. Une bonne nouvelle pour la planète. Néanmoins, elle est atténuée par une utilisation toujours importante du charbon. La Chine poursuit la baisse de ses émissions de CO2 Depuis quelques années, la Chine entreprend…

COMMENTAIRES

  • Parler de pollution pour le CO2 c’est vraiment ne rien connaître dans le domaine de l’ecologie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.