Goodyear présente un pneu capable de produire de l’électricité - L'EnerGeek

Goodyear présente un pneu capable de produire de l’électricité

goodyear-bho3aLe fabricant de pneumatiques Goodyear a mis au point un concept de pneu permettant… de produire de l’électricité ! Pour cela, cette technologie révolutionnaire utilise un système thermo-piézoélectrique. Un matériau capte la chaleur du pneu et la transforme en électricité pour alimenter en partie les batteries d’un véhicule et accroître son autonomie. Un autre matériau permet de valoriser énergétiquement la pression qui déforme légèrement le pneu. Bien qu’il ne soit pas encore question pour la marque américaine de commercialiser cette innovation, elle a le mérite d’ouvrir de nouvelles perspectives pour la mobilité électrique.

Un pneu capable de produire de l’électricité

C’est à l’occasion du 85ème salon international de l’automobile de Genève que le fabricant américain de pneus Goodyear a présenté ses deux nouvelles innovations, qui pourraient changer le rôle des pneus dans l’automobile du futur. L’un des deux pneus présentés attire tout particulièrement l’attention.

Le premier concept, baptisé « BHO3 » offre en effet la possibilité de capter la chaleur du pneu et de la transformer en électricité grâce à un système thermo-piézoélectrique Grâce au matériau thermoélectrique, l’énergie peut donc être produite lorsque la voiture est en mouvement (en captant la chaleur produite par la friction du pneu et de la route) mais aussi lorsqu’elle est à l’arrêt (en captant la chaleur produite par les rayons du soleil sur le pneu noir). Parallèlement, un autre matériau permet de refroidir le pneu et de réduire le risque de surchauffe.

Quant au matériau piézoélectrique, il est capable de transformer en électricité l’énergie issue de la légère déformation du pneu, sous la pression du poids du véhicule en mouvement.

Cette électricité peut être utilisée pour alimenter les équipements électroniques de la voiture mais aussi les batteries des véhicules hybrides ou électriques.

Des recherches qui ouvrent des perspectives pour l’automobile du futur

Goodyear a également présenté un second pneu, baptisé « Triple Tube » puisqu’il contient trois tubes placés derrières la bande de roulement. Ces tubes, dont la pression peut varier en contenant plus ou moins d’air, permettent au pneu de s’adapter aux changements de condition de conduite et ainsi d’améliorer ses performances. Par exemple, un mode de conduite sportive permet de dégonfler le tube interne du pneu pour le rendre plus maniable, alors qu’un mode de temps pluvieux permet de gonfler au maximum le tube central pour mieux prévenir l’aquaplaning.

Ces pneus sont des concepts et relèvent encore aujourd’hui plus du rêve que de la réalité. Pour Goodyear, on est encore loin de la mise sur le marché de cette technologie.

Toutefois, la présentation de ces nouveaux produits pneumatiques intervient dans un contexte de développement de la mobilité électrique et de réflexion sur l’autonomie des véhicules. Pour reprendre les termes de Joe Zekoski, vice-président de Goodyear : « Ces concepts de pneus ré-imaginent le rôle que les pneus pourraient jouer dans le futur ».

Crédit photo : Goodyear

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 7 Mai 2013
Le barrage de Turcurui est situé au Brésil, sur le Rio Tocantins, un affluent de l’Amazone. Avec une puissance de 8.370 MW, c’est la quatrième plus grande centrale hydroélectrique au monde. De type barrage-poids, il mesure 11km de large, et…
jeu 28 Fév 2013
 La centrale de Losse, dans les Landes, est la deuxième centrale photovoltaïque de France en puissance et en superficie, après celle de Toul-Rosière (Meurthe-et-Moselle). Elle affiche une puissance-crête de 67,5 MWc.    La centrale photovoltaïque de Losse permet d’éviter l’émission…
mar 27 Mai 2014
A l’occasion du premier examen complet du barrage de Sarrans (Aveyron) depuis 1979, son immense lac de retenue qui s’étire sur 35 kilomètres est entièrement asséché depuis le mois de mai et ce jusqu'au mois d’octobre. Un véritable événement pour…
sam 25 Juin 2016
Après le Brexit, le PDG d’EDF a confirmé son intention de maintenir le projet d’Hinkley Point. La construction de deux réacteurs EPR en Angleterre est d'ailleurs soutenue par de nombreux responsables politiques des deux côtés de la Manche. (suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.