Sécurité nucléaire : inauguration du premier bâtiment dédié à la FARN - L'EnerGeek

Sécurité nucléaire : inauguration du premier bâtiment dédié à la FARN

illustration_civaux_farnÀ la suite de l’accident nucléaire de Fukushima, qui s’est déroulé au Japon en mars 2011, EDF a mobilisé ses équipes afin de réinterroger l’ensemble de ses dispositions de sûreté. À l’issue, l’électricien a proposé à l’Autorité de Sûreté Nucléaire de compléter les dispositifs classiques de gestion de crise nucléaire (le Plan d’Urgence Interne mis en place par l’exploitant et le Plan Particulier d’Intervention déployé par les pouvoirs publics) par un nouveau dispositif spécial, une équipe chargée d’intervenir en moins de 24 heures sur un site nucléaire endommagé.

La Force d’Action Rapide Nucléaire (FARN) est ainsi créée en 2012. Les moyens de la FARN sont progressivement déployés au Bugey (dans l’Ain), à Civaux (dans la Vienne), à Dampierre (dans le Loiret) et à Paluel (en Seine-Maritime) afin d’assurer une certaine proximité géographique avec l’ensemble des centrales nucléaires françaises. Cette nouvelle force d’intervention est composée de spécialistes aux compétences spécifiques (intervention sur site, mise en place logistique, radioprotection…) afin d’apporter des renforts humains et un support matériel supplémentaire sur tout site nucléaire accidenté.

 

Inauguration de la première base de la FARN à Civaux

Composée de 230 équipiers, la FARN dispose de 4 bases régionales. La base de Civaux, la première créée par EDF, accueille désormais une équipe de 72 personnes entraînées et qualifiées à intervenir sur un site nucléaire en cas d’accident grave. Pour faire face à ce genre de situation, chaque service régional dispose de moyens conséquents (pompes mobiles, groupes électrogènes, compresseurs, véhicules de transport et engins de levage tout-terrain…) mobilisables en moins de 12 heures et opérationnels en moins de 24 heures.

C’est donc à Civaux qu’EDF vient d’inaugurer son premier bâtiment construit spécifiquement pour accueillir les membres de sa base régionale de la FARN. Dédié à l’accueil des équipes ainsi qu’au stockage du matériel, ce bâtiment affiche une superficie de 3.000 m². Une première partie tertiaire de 1.000 m² a été érigée pour accueillir 80 personnes sur trois niveaux (bureaux, salles de réunion, open-space). Un hangar de 2.000 m² a également été construit pour stocker 10 véhicules assurant le transport des hommes et du matériel de la FARN.

La construction du bâtiment, qui a été assurée par plusieurs entreprises locales, a mobilisé plus de 530 personnes. Le coût total des travaux s’élève à 4,2 millions d’euros. Signalons que l’ensemble de l’édifice répond à la norme RT 2012 qui garantit une efficacité énergétique optimale.

 

Une semaine d’exercice à la centrale de Belleville

L’inauguration de cette nouvelle structure intervient quelques jours après une semaine d’entraînement des équipes de la FARN. Ces journées d’entraînement se sont déroulées à la centrale de Belleville, dans le département du Cher. 70 membres de la Force d’Action d’EDF ont pour cela quitté leur base régionale afin de tester leur capacité à faire face à une situation d’urgence.

“Le but de l’exercice est de tester différents scénarios. En fonction de la situation du jour, on adapte nos manœuvres. Notre objectif est de maintenir le professionnalisme de nos équipes et d’améliorer nos interventions”, a expliqué le directeur de la FARN, Philippe Renoux.

Cette semaine d’exercice a débuté mercredi 28 janvier par une mission consistant à réalimenter une unité de production nucléaire privée d’électricité. Pendant deux heures, les équipes de la FARN ont ainsi créé des points de connexion pour alimenter à nouveau le réacteur, le tout sans pouvoir entrer dans le bâtiment. Une seconde mission a placé les équipes de la FARN dans une autre situation critique : l’exercice a consisté à éviter la fusion du cœur d’un réacteur en le réalimentant en eau.

Rédigé par : guy-belcourt

Avatar
sam 30 Jan 2016
Le 28 janvier dernier, dans une interview accordée au journal Le Monde, Philippe Varin, le président du conseil d’administration d’Areva, a précisé quelle place prendrait désormais son entreprise dans la filière nucléaire française, après la vente de son activité réacteurs à EDF.…
jeu 26 Mai 2016
Alors que près d’un tiers des stations service sont en pénurie d’essence, les représentants des entreprises tirent la sonnette d’alarme. Une situation qui pourrait ne pas s’améliorer puisque les centrales nucléaires veulent se joindre à la contestation. (suite…)
jeu 12 Nov 2015
A l’occasion du déplacement en Chine de François Hollande, la superpuissance asiatique s’est révélée être un partenaire énergétique de premier plan. Après avoir manifesté son intérêt pour le secteur du nucléaire, elle a notamment vanté l’intérêt du projet de Badaling :…
ven 19 Avr 2019
C’est la fin d’un long parcours pour l’usine Creusot Forge de Framatome (ex-Areva NP). Lorsqu’en 2015, un audit, entrepris par ex-Areva NP, met en évidence des écarts qualité, des modifications ou des omissions dans les dossiers de fabrication de composants confectionnés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.