Royaume-Uni : 10 ans de plus pour une centrale nucléaire d'EDF - L'EnerGeek

Royaume-Uni : 10 ans de plus pour une centrale nucléaire d’EDF

@SandpiperEDF Energy, la filiale anglaise de l’énergéticien français, a annoncé mardi 20 janvier dans un communiqué que sa centrale nucléaire de Dungeness B voyait sa durée de vie prolongée de 10 ans. Les autorités britanniques ont en effet donné leur accord pour que les 2 réacteurs de l’infrastructure, située dans le Kent dans le Sud-Est de Angleterre, puissent fonctionner jusqu’en 2028.

Grâce à un programme d’investissement de 150 millions de livres, soit près de 200 millions d’euros, EDF Energy va ainsi pouvoir poursuivre l’exploitation de sa centrale qui devait initialement cesser son activité en 2018. La moitié de cette somme est destinée à moderniser les systèmes informatiques de la salle de contrôle. 8 millions de livres vont par ailleurs permettre d’améliorer les défenses anti-inondations de l’infrastructure.

Ce projet fait partie d’un programme plus large d’EDF Energy qui souhaite aussi prolonger la durée de vie de ses 7 autres centrales nucléaires sur le territoire anglais. EDF Energy souligne à ce sujet dans son communiqué qu’il investit près de 600 millions de livres chaque année dans ses huit infrastructures.

Par ailleurs, EDF Energy a soumis un projet de construction de deux nouveaux réacteurs EPR sur le site de Hinkley Point dans le Sud-Ouest de l’Angleterre. Londres a avalisé le projet en octobre, et la décision finale d’investissement devrait être prise au cours du premier trimestre 2015, pour une mise en service des réacteurs en 2023. Le Royaume-Uni compte construire quatre autres nouvelles centrales.

En 2014, les deux réacteurs avancés refroidis au gaz (AGR) de Dungeness B, d’une puissance unitaire de 600 MW, ont permis une production de 4.4 TWh d’électricité, soit les besoins en consommation de près de 1,5 millions de foyers. EDF Energy souligne avoir ainsi évité le rejet dans l’atmosphère d’environ 3,4 millions de tonnes de CO2.

Selon une enquête, 67% des personnes vivants autour de la centrale approuvent le nucléaire. Ils sont même 76% à considérer qu’une part de cette énergie dans le mix du pays est une nécessité.

 

Crédit photo : Sandpiper

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
Le Vietnam a demandé, mardi 21 mai 2024, à plusieurs industriels, dont Foxconn, de réduire leur consommation d'électricité pour alléger le réseau national et éviter les coupures pendant les mois de fortes chaleurs. Le Vietnam veut alléger son réseau électrique…
lun 28 Nov 2022
Il ne faudrait pas s’inquiéter autant des risques de coupures d’électricité cet hiver, d’après la présidente de la Commission de régulation de l’énergie. Qui est beaucoup plus préoccupée par l’hiver 2023. Interviewée par BFM Business, Emmanuelle Wargon, présidente de la…
La date butoir du 31 décembre 2022 n’est plus. Edictée dans la loi, outre-Rhin, elle fixait le seuil à partir duquel les centrales nucléaires devaient cesser de fonctionner en Allemagne. Le chancelier Olaf Scholz vient de confirmer que cet obstacle…
mer 8 Nov 2023
À l'approche de l'hiver, la question de la sécurité énergétique en France prend une tournure rassurante. Les dernières analyses de RTE (Réseau de Transport d'Électricité) prévoient un hiver 2023-2024 sous de meilleurs auspices que le précédent, avec un risque de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.