La France veut s'impliquer dans le programme nucléaire Tchèque - L'EnerGeek

La France veut s’impliquer dans le programme nucléaire Tchèque

centrale_Temelin_photo IAEA ImagebankLes grands groupes énergétiques français ne sont pas opposés à l’idée de s’impliquer dans le développement de l’énergie nucléaire en République Tchèque. C’est ce qu’a déclaré Manuel Valls, Premier ministre du gouvernement français, mardi 9 décembre au cours d’un forum économique franco-tchèque organisé à Prague.

Le Premier ministre  a effectué, le 8 et 9 décembre, son huitième déplacement en Europe. Un voyage qui l’a emmené en République Tchèque pour une visite mêlant intérêts économiques et commémoration des 25 ans de la Révolution de velours.

Accompagné d’une délégation de chefs d’entreprises français (comprenant le patron par intérim d’Areva, Philippe Knoche), Manuel Valls a participé à un forum économique pendant lequel il a déclaré que la France pouvait éventuellement être impliquée dans le développement des futurs réacteurs nucléaires tchèques.

La République Tchèque, dans une volonté de réformer sa politique énergétique, a décidé d’accroître la puissance de production de sa centrale nucléaire de Temelin en déployant deux réacteurs. Le groupe français Areva avait été écarté de cet appel d’offres en avril dernier, avant que celui-ci ne soit purement et simplement annulé par Prague.

La République Tchèque n’a cependant pas abandonné l’idée de renforcer la part du nucléaire dans son bouquet énergétique. La France espère ainsi avoir une nouvelle chance, un espoir d’autant plus crédible à l’heure où les relations diplomatiques entre cette République d’Europe centrale et la Russie ne sont pas au beau fixe.

Crédit photo : IAEA Imagebank

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
mer 19 Août 2015
Saisi par des députés et sénateurs du groupe Les Républicains, le Conseil constitutionnel a validé dans sa quasi globalité le jeudi 14 août dernier le texte de loi de transition énergétique pour une croissance verte. Un avis dans lequel les…
mer 26 Avr 2017
Sur un marché mondial du démantèlement de plus en plus compétitif, le groupe français EDF affiche l’ambition de devenir un des leaders de la déconstruction nucléaire à l'international, et entend pour cela s'appuyer sur son expérience dans l'Hexagone. Premier réacteur…
mar 21 Mai 2013
L’Agence fédérale de contrôle nucléaire belge (AFCN), équivalente de l’ASN en France, vient d’annoncer que les deux réacteurs arrêtés depuis l’été 2012, suite à la découverte de microfissures sur les cuves, vont pouvoir être relancés. Les deux réacteurs concernés, Doel…
lun 31 Déc 2018
L’Algérie appartient au club des pays nucléarisés. Pourtant seules deux centrales sont abritées par ce pays où la consommation d’énergies fossiles reste largement majoritaire. La trajectoire du pays pourrait changer peu à peu avec la volonté de produire plus d’électricité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.