Bouygues teste les drones pour la maintenance des parcs solaires - L'EnerGeek

Bouygues teste les drones pour la maintenance des parcs solaires

drone_solaireQuelques mois après EDF, c’est au tour de Bouygues de se positionner sur le marché de la maintenance des panneaux solaires à partir des drones. Munis de caméras thermiques, ces machines volantes peuvent en effet détecter très rapidement les défauts éventuels des panneaux solaires, et donc permettre de les réparer au plus tôt. Bouygues Energies & Services mène actuellement les premiers essais de son drone à Sourdun (77), où se trouve la plus grande centrale au sol d’Île-de-France (4,5 MW).

Par thermographie, le drone détecte des points chauds sur les panneaux, synonymes de dysfonctionnement. Le petit engin transmet une représentation infrarouge du parc solaire: la couleur orange signifie que le fonctionnement est normal, le jaune signale les panneaux défectueux.

L’analyse thermique des panneaux solaires permet de détecter les éventuels défauts de fonctionnement ou de fabrication des panneaux solaires. Parfois, ce sont simplement les fientes d’oiseaux ou l’accumulation de poussière qui sont la source du problème. D’autres fois le problème est plus sérieux : défaut de soudure, corrosion liée à l’usure…

Par rapport à un contrôle manuel, caméra thermique au poing, la thermographie en vol permet à l’opérateur de la centrale d’être beaucoup plus réactif en cas de dysfonctionnement et donc d’optimiser la production énergétique. L’engin a ainsi rapidement passé au crible les quelques 18.700 panneaux de la centrale de Sourdun.

Comme l’a affirmé à l’Usine Nouvelle le responsable de l’activité drone chez Bouygues, «  il suffit de deux heures d’inspection pour couvrir les neuf kilomètres de panneaux contre plusieurs jours dans le cas d’une opération manuelle ».

Les premiers résultats livrés par les analystes de Bouygues vont en surprendre plus d’un : les données recueillies par les drones à Sourdun montrent que les panneaux solaires de fabrication chinoise de la centrale (les ¾ des panneaux du site) sont globalement plus fiables que ceux fabriqués en France (1/4 des panneaux).

Rédigé par : vincent-delong

Avatar
lun 19 Fév 2018
En marge du congrès des énergies renouvelables "Photovoltaica" organisé du 13 au 15 février 2018 à Marrakech, la société Voltalia a annoncé avoir obtenu les autorisations pour deux projets de centrales hydroélectriques de 9,8 MW et 7,2 MW au Maroc.…
mar 19 Avr 2016
La Space Solar Power Initiative (SSPI) s’est fixée pour objectif d’envoyer des satellites dans l’espace afin de récupérer de l’énergie solaire. Cette technologie pourrait représenter une solution pour les régions les plus reculées de la Terre. (suite…)
ven 12 Août 2016
Depuis le 13 juin, le département de l’Aude propose à la population de cofinancer les études de deux projets éoliens sur le territoire de Castelnaudary Lauragais Audois. Pour cette opération, le site www.lendosphere.com a récolté 306 000 euros, dont 25 %…
mer 24 Mai 2017
De plus en plus compétitives grâce à des coûts de production en baisse régulière depuis plusieurs années, les centrales éoliennes pourraient encore progresser et voir leur puissance augmenter de manière significative dans l’avenir. En effet, si le vent sera toujours…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.