Fukushima : de l’eau contaminée a été versée par erreur dans un bâtiment - L'EnerGeek

Fukushima : de l’eau contaminée a été versée par erreur dans un bâtiment

07ftfukushima_japon_photo_IAEA ImagebankPar erreur, de l’eau hautement contaminée a été déversée dans l’un des bâtiments de la centrale de Fukushima. L’incident a été révélé par un courriel de la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), chargé de stocker l’eau souterraine en amont des réacteurs de la centrale, puis de la verser dans la mer, après s’être assuré qu’elle n’est pas contaminée et avant qu’elles ne pénètre dans les bâtiments du site accidenté. En effet, chaque jour, environ 400 tonnes pénètre dans l’enceinte du site. Une opération de pompage avait été lancée le mercredi 9 avril pour y remédier. 

Après évaluation de l’incident, Tepco a déclaré que 203 mètres cubes d’eau se sont répandus dans les lieux d’incinération, censés rester secs en toutes circonstances. L’eau possède une forte teneur en césium radioactif : elle est contaminée à hauteur de 37 millions de becquerels par litre. Tepco, promet d’ouvrir une enquête, pour mieux comprendre cette erreur, mais assure que l’eau n’est ensuite pas sortie de ces bâtiments.

Cette eau a été acheminée par quatre pompes qui n’auraient pas dû fonctionner. Elles ont été arrêtées dans la soirée du 13 avril. Le constat est tout même grave. En effet, le temps que Tepco comprenne que de l’eau circulait dans ces pompes, deux sous-sols de bâtiments avaient été inondés.

La compagnie japonaise est confronté à son plus gros problème avec la gestion des eaux contaminées. Ainsi, Tepco se retrouve avec des centaines de milliers de tonnes d’eau radioactive, qui se sont accumulées dans les réservoirs et dans les bâtiments abandonnés de la centrale de Fukushima, sans savoir quoi en faire.

Aussitôt, l’Autorité de sécurité du nucléaire japonais a réagi et déclaré le 16 avril qu’il est « nécessaire de renforcer la gestion des équipements » de la centrale nucléaire de Fukushima, afin de prévenir ce genre d’incidents dus à une mauvaise manipulation. L’agence pourrait réclamer, d’ici les prochains jours, l’installation de caméras pour surveiller les opérations sur la centrale de Fukushima.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 4 Mar 2020
Le spécialiste de la décarbonation de l'économie Jean-Marc Jancovici revient, dans un entretien accordé ce mardi 3 mars 2020 à Marianne, sur la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim et, plus globalement, sur le choix français de réduire la…
lun 11 Mar 2013
Un temps annoncée suite à  la catastrophe, la sortie du nucléaire d’ici 2030 n’est plus envisagée à ce jour au Japon. Deux après Fukushima, le nouveau gouvernement récemment élu s’est au contraire prononcé pour la relance du parc nucléaire et…
jeu 12 Fév 2015
Le Premier ministre de l'État d'Australie-Méridionale a relancé le débat sur l'énergie nucléaire dimanche 8 février, en annonçant la constitution d'une Commission Royale en charge d'enquêter sur les coûts et les avantages de l'éventuelle utilisation de l'atome dans le mix…
jeu 21 Juil 2016
Le mardi 19 juillet, la Commission européenne a lancé « une enquête approfondie sur le financement de la restructuration du groupe nucléaire Areva par l’Etat français ». Bruxelles s’inquiète de l’avenir du groupe français et souhaite surtout éviter que de nouvelles aides publiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.