Fukushima : de l’eau contaminée a été versée par erreur dans un bâtiment - L'EnerGeek

Fukushima : de l’eau contaminée a été versée par erreur dans un bâtiment

07ftfukushima_japon_photo_IAEA ImagebankPar erreur, de l’eau hautement contaminée a été déversée dans l’un des bâtiments de la centrale de Fukushima. L’incident a été révélé par un courriel de la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), chargé de stocker l’eau souterraine en amont des réacteurs de la centrale, puis de la verser dans la mer, après s’être assuré qu’elle n’est pas contaminée et avant qu’elles ne pénètre dans les bâtiments du site accidenté. En effet, chaque jour, environ 400 tonnes pénètre dans l’enceinte du site. Une opération de pompage avait été lancée le mercredi 9 avril pour y remédier. 

Après évaluation de l’incident, Tepco a déclaré que 203 mètres cubes d’eau se sont répandus dans les lieux d’incinération, censés rester secs en toutes circonstances. L’eau possède une forte teneur en césium radioactif : elle est contaminée à hauteur de 37 millions de becquerels par litre. Tepco, promet d’ouvrir une enquête, pour mieux comprendre cette erreur, mais assure que l’eau n’est ensuite pas sortie de ces bâtiments.

Cette eau a été acheminée par quatre pompes qui n’auraient pas dû fonctionner. Elles ont été arrêtées dans la soirée du 13 avril. Le constat est tout même grave. En effet, le temps que Tepco comprenne que de l’eau circulait dans ces pompes, deux sous-sols de bâtiments avaient été inondés.

La compagnie japonaise est confronté à son plus gros problème avec la gestion des eaux contaminées. Ainsi, Tepco se retrouve avec des centaines de milliers de tonnes d’eau radioactive, qui se sont accumulées dans les réservoirs et dans les bâtiments abandonnés de la centrale de Fukushima, sans savoir quoi en faire.

Aussitôt, l’Autorité de sécurité du nucléaire japonais a réagi et déclaré le 16 avril qu’il est « nécessaire de renforcer la gestion des équipements » de la centrale nucléaire de Fukushima, afin de prévenir ce genre d’incidents dus à une mauvaise manipulation. L’agence pourrait réclamer, d’ici les prochains jours, l’installation de caméras pour surveiller les opérations sur la centrale de Fukushima.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 30 Nov 2015
Avec son réacteur de troisième génération (AP 1000), Westinghouse fait figure d’acteur majeur du nucléaire. Alors que son patron, Danny Roderick, affirme qu’il dirige une « entreprise globale », il évoque également son envie de collaborer avec EDF, le premier exploitant nucléaire…
jeu 14 Avr 2016
Un blog hébergé sur le site de l’émission Géopolis, diffusée au cours du JT de 13 heures sur France 2, abordait récemment la question de l’énergie en Afrique. Pour combler leur déficit énergétique, plusieurs pays du continent se tournent désormais vers le…
mar 12 Mai 2015
Le gouvernement chinois vient de lancer la construction d'une centrale nucléaire pilote utilisant une technologie nucléaire de troisième génération 100% chinoise. Baptisée Hualong One, cette technologie est issue de la collaboration entre les deux grands groupes nucléaires chinois, la China…
jeu 11 Déc 2014
Les grands groupes énergétiques français ne sont pas opposés à l'idée de s'impliquer dans le développement de l'énergie nucléaire en République Tchèque. C'est ce qu'a déclaré Manuel Valls, Premier ministre du gouvernement français, mardi 9 décembre au cours d'un forum…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.