L’avenir énergétique de l’Afrique se décide aujourd’hui - L'EnerGeek

L’avenir énergétique de l’Afrique se décide aujourd’hui

Centrale_solaire_Capetown_afrique_du_sud_soitecDu FMI aux Nations Unies, la communauté internationale observe le rapide développement de l’Afrique, aidée par une croissance soutenue. Après le forum Build Africa, et le CEO Africa forum, c’est au tour du New-York Forum Africa 2014 d’orienter les investisseurs vers les infrastructures nécessaires aux pays émergents du continent. Alors que l’éclosion des projets énergétiques conditionne l’avenir et la prospérité d’une population toujours plus nombreuse, quelles sont les principales orientations retenues jusqu’à présent ?

Les différentes instances internationales considèrent toute l’Afrique comme le futur eldorado de la croissance mondiale, les acteurs de l’économie africaine mettent cependant en garde contre une vision trop idyllique. Certes les chiffres du PIB sont largement supérieurs à ceux des pays développés pour autant, la prolongation de ces efforts nécessite d’importants investissements financiers. Comme le rappelait la Banque Africaine de développement, « le continent nécessite 93 milliards de dollars d’investissements en infrastructures par an, mais seulement la moitié, 45 milliards sont au rendez-vous. “Le résultat : un manque à gagner de 2% du PIB par an” ».

Lors du forum Build Africa, le PDG de Bolloré Africa Logistics, Dominique Lafont, soulignait ainsi “les infrastructures sont la condition, sinon suffisante du moins nécessaire, à l’industrialisation”. Et pourtant, si le CEO Africa forum considère que les « capitaux n’ont plus peur de l’Afrique », les besoins énergétiques sont si importants que toutes les initiatives sont étudiées avec soin. Parmi elles, on compte notamment les 100 millions de dollars récemment levés par le Fonds Africain des Energies Renouvelables (Faer), ou encore le programme « Akon lighting Africa » qui devrait apporter l’électricité à 200 000 ménages ruraux du Burkina Faso.

Le New York Forum Africa organisé du  23 au 25 mai prochain devrait lui aussi inciter les 1500 chefs d’entreprise présents à la manifestation à se tourner vers ces secteurs prometteurs. Appuyés par plusieurs chefs d’Etat, les participants constatent que 35% de la croissance provient de ressources naturelles et souhaitent désormais optimiser leur utilisation. Plusieurs solutions seront proposées comme le développement des Partenariats Publics Privés, ou encore des financements croisés entre différents Etats.

C’est également dans cette perspective que l’Allemagne vient de réorienter sa politique d’aide au développement en faveur des énergies renouvelables. Stefan Liebing, président de l’Association des entreprises germano-africaines confiait ainsi, « il serait judicieux à nos yeux de voir une collaboration bien plus étroite entre ministère de l’Aide au développement et ministère de l’Economie et de l’Energie ».

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
jeu 12 Mar 2020
La ville d'Amiens s'apprête à clore, le 13 mars, son concours de start-up. Le but : atteindre l'autonomie énergétique en 2050 en développant des activités locales en faveur des ENR. Mais ce grand projet n'est que le dernier chapitre en…
mar 19 Oct 2021
Grâce aux réformes entreprises dans le secteur de l’énergie, le président du Sénégal Macky Sall a obtenu à la mi-septembre 550 millions de dollars des États-Unis afin d’accompagner la réalisation d’infrastructures ayant pour but d’améliorer la distribution d’électricité dans le…
lun 4 Déc 2017
Le géant pétrolier Shell a officialisé, lundi 27 novembre 2017, la signature d’un nouveau partenariat avec Ionity (un regroupement de plusieurs constructeurs automobiles européens) dans le but de déployer des dispositifs de recharge rapides sur son réseau de stations-service en…
mar 7 Mai 2013
Lancé le 1er mai 2013, ce programme subventionne des systèmes de stockage d’énergie photovoltaïque. Avec un tel système, l’Allemagne souhaite s’imposer comme le pionnier du secteur. Avec l’essor des énergies renouvelables, le stockage de l’électricité devient un enjeu de plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.