Tentative d’intrusion à Fessenheim : les 56 militants de Greenpeace interpellés - L'EnerGeek

Tentative d’intrusion à Fessenheim : les 56 militants de Greenpeace interpellés

fessenheim_travauxMardi mardi à l’aube, 56 militants de Greenpeace de 14 nationalités différentes se sont introduits dans le site de la centrale nucléaire de Fessenheim, en Alsace, pour y mener une action coup de poing. Ils ont tous été interpellés par les gendarmes.

Selon un porte-parole du ministère de l’Intérieur, une quarantaine des 56 militants sont entrés « en zone protégée » mais ils « ont été immédiatement détectés, et identifiés comme étant des militants écologistes menant une action exclusivement médiatique ».

Avant d’être interpellés, certains des activistes ont eu le temps de déployer une banderole dénonçant l’usage de l’énergie nucléaire sur le dôme de l’un des deux réacteurs.

Le porte-parole du ministère précise toutefois  qu’ « à aucun moment l’intégrité de la centrale n’a été menacée » et que « la riposte des gendarmes a donc été adaptée pour les interpeller dans des les conditions maximales de sécurité ».

De son côté l’exploitant de la centrale EDF a assuré que « ces événements n’ont aucune conséquence sur la sûreté des installations ». La production d’électricité n’a pas été perturbée.

L’incident était clos en début d’après-midi. Les 56 militants placés en garde à vue, parmi lesquels figurent seulement deux Français, doivent être libérés dans la soirée de mercredi. Ils seront jugés le 4 septembre par le tribunal correctionnel de Colmar. Ils risquent jusqu’à cinq ans de prison.

Au début du mois, Greenpeace a mené des actions similaires dans plusieurs centrales nucléaires européennes, en France (Bugey, Gravelines),  en Belgique, en Suisse, en Espagne, aux Pays-Bas et en Suède.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mar 1 Mar 2016
En transposant la directive européenne 2011/70/EURATOM du Conseil du 19 juillet 2011, la France modernise son code de l’environnement et s’adapte au cadre communautaire pour une gestion responsable et sûre du combustible usé et des déchets radioactifs. (suite…)
ven 19 Oct 2018
Un mois après l'assignation en justice d'Orano par Greenpeace, la justice française a statué mardi 16 octobre 2018 en faveur du géant industriel français et débouté l’ONG de sa demande. Celle-ci accusait Orano de stocker des déchets étrangers sur le…
lun 4 Mai 2015
Le Conseil d'État de la République populaire de Chine a approuvé mercredi 15 avril la construction d'un réacteur nucléaire pilote baptisé Hualong 1. Ce projet permettra au gouvernement de l'Empire du Milieu de déployer sa technologie de réacteur nucléaire de…
ven 20 Jan 2017
Pierre-Franck Chevet, président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), a donné mercredi 18 janvier, lors de la présentation de ses vœux à la presse, quelques détails supplémentaires concernant les contrôles réalisés sur plusieurs réacteurs nucléaires suite à la découverte de teneurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.