EPR de Flamanville : la cuve à combustible posée avec succès - L'EnerGeek

EPR de Flamanville : la cuve à combustible posée avec succès

pose_dôme_EPR_Flamanville_photo_EDFEDF a indiqué que la cuve à combustible du futur EPR de Flamanville avait été posée avec succès au sein du bâtiment réacteur. Cette opération s’est déroulée entre mercredi et vendredi soir, sous le contrôle de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

L’ASN avait donné son feu vert à EDF mardi dernier, après que l’opération ait été suspendue en décembre à la suite d’une demande de mise en conformité d’une machine de manutention nécessaire à la pose de la cuve.

Cette pièce, un cylindre de 423 tonnes, de 5,5 mètres de diamètre et  de 11 mètres de hauteur, a été fabriquée à Chalons-sur-Saône par une filiale d’Areva. Ce composant, l’un de seuls à ne pas pouvoir être remplacé dans une centrale nucléaire, sera amené à fonctionner pendant soixante ans.

Le succès de cette étape clé du chantier a suscité la satisfaction de son directeur, Antoine Ménager :

« C’est un grand moment de fierté pour les équipes. On est de moins en moins un chantier et de plus en plus une centrale nucléaire ».

EDF, maître d’œuvre du chantier, a indiqué que les prochains composants du bâtiment réacteur (générateurs de vapeur, pressuriseur) seront installés au cours des prochains mois.

Les deux générateurs de vapeurs, de vingt mètres de long et d’un poids unitaire de 500 tonnes, doivent être acheminés jusqu’au site de Flamanville par bateau.  Leur transport ne pourra avoir lieu que par mer calme et avec un coefficient de marée important, précise Ouest France.

La centrale de Flamanville 3 (1.650 MW) sera mise en service en 2016. Quelques 2850 salariés travaillent actuellement sur le chantier.

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
lun 10 Oct 2016
Pour l’ancien membre de cabinet du Commissaire européen à l'énergie, Bruno Alomar, le nucléaire est une solution d’avenir. Pour justifier une telle affirmation, il souligne notamment les limites des énergies renouvelables et évoque la quatrième génération des réacteurs atomiques. (suite…)
mer 16 Sep 2020
Après l'avoir déjà gelé début 2019 et réactivé au début de l'été, Hitachi devrait renoncer à son projet de centrale nucléaire de 3 GW à Wylfa, au Pays de Galles. Ce projet à 21,7 milliards d'euros aurait couvert près de…
mar 17 Sep 2013
L'unique réacteur nucléaire encore en service au Japon a été arrêté ce dimanche 15 septembre. Le Japon se retrouve une nouvelle fois sans énergie nucléaire pour une durée encore indéterminée pour le moment. L'exploitant de la centrale, la compagnie Kansai…
lun 29 Août 2022
Une fois de plus à contre-courant de l’Union européenne, qui vise à rompre économiquement avec la Russie, le gouvernement hongrois a confirmé, ce 26 juin 2022, que le conglomérat russe Rosatom allait commencer, dans les prochaines semaines, la construction de…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.