Penly : meilleure production depuis 20 ans et disponibilité de 99,5% en 2013 - L'EnerGeek

Penly : meilleure production depuis 20 ans et disponibilité de 99,5% en 2013

incendie-penly-centraleLe directeur de la centrale nucléaire de Penly peut être satisfait de l’exercice 2013 : en plus d’avoir reçu une appréciation globalement positive sur le plan de sa sûreté (l’ASN la juge « satisfaisante »), la centrale normande a atteint son meilleur niveau de production depuis 20 ans.

En 2013, la centrale de Penly a produit 19,21 milliards de KWh, soit 4,75% de la production d’électricité française. Ce niveau de production élevé a été atteint grâce un taux de disponibilité de près de 99,5% sur l’année (contre un peu moins de 80% pour l’ensemble du parc français).

Une telle disponibilité ne pourra pas être égalée en 2014 puisque 160 jours d’arrêt pour maintenance sont d’ores et déjà planifiés : le réacteur 2 de la centrale ferra l’objet d’une visite décennale (qui mobilisera 3.000 personnes pendant 90 jours), le réacteur 1 d’une visite partielle, et divers travaux sont au programme, dont la construction d’une plateforme logistique.

Mais davantage que les résultats en termes de production, le directeur de la centrale Alban Verbecke préfère retenir le haut niveau de sûreté du site : en 2013, la centrale n’a été le théâtre que d’un seul événement significatif, une anomalie classée de niveau 1 sur l’échelle INES qui en compte 7.

Seul point noir, les accidents de travail, au nombre de 15 en 2013. Ce « n’est absolument pas satisfaisant », considère Alban Verbecke. « Nous visons l’excellence, y compris dans les conditions de travail ».

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
mer 18 Déc 2013
Lundi 16 décembre, Mediapart annonçait qu’EDF avait reçu une mise en demeure de l’inspection du travail pour mettre en conformité une machine du chantier du réacteur EPR de Flamanville. Le pure player croyait également savoir qu’EDF avait été ordonnée d’arrêter…
mar 25 Nov 2014
L'autorité britannique de régulation nucléaire (ONR) a autorisé le vendredi 21 novembre dernier, EDF Energy, filiale du groupe français au Royaume-Uni, à remettre en activité trois réacteurs nucléaires arrêtés au mois d'août dernier suite à la découverte d'un défaut sur…
jeu 17 Déc 2015
Areva et le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) ont officialisé un accord portant sur le démantèlement des installations nucléaires du site de Marcoule. Pour un montant de 370 millions d’euros, le groupe de Philippe Knoche devra s’occuper de l’ancienne usine…
mar 30 Juin 2015
Le Département américain de l'Énergie (DOE) vient d'annoncer qu'il apportait un nouveau soutien financier à la construction des deux réacteurs du projet nucléaire de Vogtle, les premiers a être construits aux Etats-Unis depuis plus de 30 ans. Ce prêt de 1,8 milliards…

COMMENTAIRES

  • Le taux de disponibilité est trompeur et n’a pas grand intérêt. Tout le monde connaît ces vendeurs, “disponibles” dans les magasins, mais qui restent improductifs, à attendre le client.

    Ce qui compte, c’est le taux de charge, la production effective divisée par la production nominale (potentielle), taux de charge qui n’est en moyenne que de 75% en France, sans doute le plus faible du monde excepté le Japon.

    http://energeia.voila.net/nucle/france_58_reacteurs.htm

    Dans le cas particulier de Penly en 2013, avec deux réacteurs de 1.330 MW chacun, la production théorique est de 23,3 TWh par an. Avec les 19,21 TWh de 2013, le taux de charge n’est que de 82,4%.

    Répondre
    • La difference marquée entre le taux de charge et le taux de disponibilité provient du fait qu’en France les centrales nucléaires participent au suivi de charge afin d ajuster la production avec la consommation ( contrairement aux centrales étrangères qui tournent la plus part du temps en base). Ce suivi de charge conduit à reduire la puissance produite par la centrale par exemple la nuit ou lors des pics de production des éoliennes particulièrement dans le nord de la France. Quoi qu’il en soit, le taux de disponibilité est bien le meilleur indicateur pour quantifier la performance industrielle de l’installation.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.