Barrages : du nouveau sur le renouvellement des concessions d’ici un mois - L'EnerGeek

Barrages : du nouveau sur le renouvellement des concessions d’ici un mois

barrage_sainte-croix-de-verdonFrançois Brottes, le président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée, a indiqué mercredi que le gouvernement préciserait sa politique concernant l’ouverture à la concurrence des barrages hydroélectriques d’ici un mois.

« Je ne veux pas dire quoi que ce soit à ce stade, puisqu’il y a encore une réflexion et ne je veux pas faire d’annonce qui pourrait être démentie ensuite », a précisé le député PS.

Selon la législation européenne, 20% du parc hydraulique français actuellement exploité par EDF et GDF Suez, devrait faire l’objet d’un renouvellement de concession avec mise en concurrence d’ici 2020.

Une perspective qui suscite l’opposition de nombreuses personnalités politiques. Alors que les énergéticiens européens voient dans les barrages français une manne financière potentielle, beaucoup estiment que le parc hydraulique est un patrimoine national qui doit rester à la main des opérateurs historiques afin de s’assurer qu’il continue de délivrer une électricité très bon marché.

En octobre 2012, l’ancienne ministre de l’Energie Delphine Batho s’était ouvertement déclarée contre l’ouverture à la concurrence. En avril 2013, un rapport d’étape présenté à l’Assemblée nationale indiquait que « la mise en concurrence ferait perdre le contrôle de la production d’électricité la plus compétitive du mix national, et mettrait en cause la pérennité des industries électro-intensives sur le territoire ». François Brottes est lui-même opposé à l’ouverture à la concurrence des concessions hydrauliques.

En France l’électricité d’origine hydraulique est celle qui coûte le moins cher à produire.  Le parc hydroélectrique fournit environ 10% de la production électrique française.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mer 6 Déc 2023
La décision de Stellantis de produire la prochaine Fiat Panda électrique en Serbie, plutôt qu'en Italie, a suscité une vive réaction en Italie. Cette annonce, qui s'inscrit dans le cadre d'une stratégie plus large de transition vers l'électrique, a été…
ven 26 Avr 2024
Peu connue du grand public, TechnicAtome joue pourtant un rôle pivot dans la stratégie énergétique et de défense de la France. Cette entreprise spécialisée dans les programmes de chaufferie à propulsion nucléaire est aujourd'hui au centre de projets d'envergure nationale…
ven 29 Mar 2024
Le tribunal de Paris a annulé, jeudi 28 mars 2024, l'assignation en justice de Greenpeace par TotalEnergies. Ironie du timing, le verdict tombe précisément le jour du centenaire de Total.   Une bataille sur fond de bilan carbone de TotalEnergies…
lun 26 Fév 2024
D'après le dernier rapport de BloombergNEF, les efforts de l'administration Biden envers la transition énergétique portent leurs fruits : près d'un quart de la production d'électricité aux États-Unis provient désormais des énergies renouvelables. Les énergies renouvelables représentent 23% de la…

COMMENTAIRES

  • En Italie le Govern dit que l’eletricite d’origine hydrauilique est celle qui coute moins cher a produire mais le entreprises de gaz veut la bataille ou la guerre par ce que le gaz c’est 5 fois plus cher a produire-100 euro a MWh- contre le step marine de Caffese – 20 euro a MWh-.Gas contre eau:la defis est ouverte mais le Govern est neutral?Maintenant le Govern ferme le proget eau-energie de Caffese e donne argent au gaz(capacity payments gas).720.000 jeune travailleurs d’Italie veut venir en France comme migrant d’energie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.