Rawlemon : une boule en verre pour mieux capter la lumière du soleil - L'EnerGeek

Rawlemon : une boule en verre pour mieux capter la lumière du soleil

projet_rawmelonGénéralement composées de silicium, les cellules photovoltaïques sont des dispositifs en charge de convertir l’énergie lumineuse du soleil en électricité. En raison du coût relativement élevé du silicium et d’un faible rendement (le taux de conversion moyen d’un panneau solaire est de 21,5%), les technologies photovoltaïques ne sont pas encore considérées comme compétitives et peinent parfois à s’imposer face à d’autres sources d’énergie renouvelable (comme l’hydraulique ou l’éolien).

Si de nombreux chercheurs estiment que l’avenir du photovoltaïque repose sur l’utilisation de nouveaux matériaux, d’autres œuvrent à l’amélioration du rendement des dispositifs existants. C’est le cas de la société allemande Rawlemon qui cherche à obtenir de meilleures performances dans la conversion de l’énergie solaire grâce à un concept innovant : un dispositif en verre de forme sphérique.

[stextbox id=”info”]Une forme sphérique pour mieux concentrer la lumière [/stextbox]

Derrière le projet Rawlemon se cache un concept innovant de concentrateur photovoltaïque développé par l’architecte allemand André Broessel. Un dispositif qui se présente sous la forme d’une boule en verre sphérique transparente, montée sur un cadre en acier, capable de concentrer sur un panneau photovoltaïque la lumière du soleil (et de la lune pour un fonctionnement nocturne!).

Cette boule en verre afficherait un taux de conversion de la lumière en énergie de 70 %. Une performance rendue possible grâce à un système de rotation qui lui permet de suivre la trajectoire du soleil et à une forme sphérique spécifique qui lui permet de mieux capter la lumière . Selon ses concepteurs, le Rawlemon récolterait jusqu’à 35 % d’énergie solaire de plus qu’un panneau équipé d’un dispositif de suivi de la course du soleil.

[stextbox id=”info”] Capable de produire énergies électrique et thermique[/stextbox]

Finaliste du “World Technology Network Award 2013”, cette innovation solaire serait même capable d’exploiter l’énergie solaire par temps nuageux en concentrant la lumière diffuse. Les premiers prototypes ont une puissance de 150 W par m² installé.

Adaptée à tout type de surfaces (inclinées, plafond…), le dispositif Rawlemon peut accueillir un collecteur hybride qui permet à son ballon en verre (rempli d’eau) de produire à la fois de l’énergie électrique et de l’énergie thermique.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 11 Août 2015
Lundi 3 août, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) a lancé un appel à projets pour quatre fermes pilotes d’éoliennes flottantes. Ces parcs seront mis en service en 2018 sur des sites préalablement sélectionnés en Bretagne et dans le Sud…
lun 4 Sep 2017
Alors que le développement des fermes solaires passionne les professionnels du secteur de l'énergie et les industriels qui cherchent de nouveaux modèles énergétiques, le marché du solaire pour les particuliers suit, lui, un autre chemin. Moins imposant mais tout aussi…
mer 28 Fév 2018
Après avoir inauguré le plus grand parc éolien offshore du monde en mer du Nord en mai 2017, les Pays-Bas se lancent dans un nouveau chantier énergétique de grande ampleur. Le pays souhaite encore développer le potentiel des énergies renouvelables…
mar 29 Mar 2016
L’Association internationale de l’hydroélectricité (IHA) vient de publier son rapport annuel, une occasion de rappeler la dimension stratégique de la filière. Dans ce document, elle montre le dynamisme de cette dernière, tandis que « 33 gigawatts (GW) de capacités hydroélectriques ont été…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.