CHARLI : le robot de découpage au laser d'Areva - L'EnerGeek

CHARLI : le robot de découpage au laser d’Areva

areva_logo_photo_arevaDans le cadre du démantèlement de la centrale nucléaire de Creys-Malville, en Isère, Areva a pour la première fois fait appel à son robot de découpage au laser, CHARLI, en novembre dernier. Ce dernier permet d’extraire en toute sécurité le sodium présent dans le réacteur de cette unité de 1.240 MWe mise à l’arrêt définitivement en décembre 1998.

Le secteur des services nucléaires est en forte progression ces dernières années. Maintenance, modernisation, démantèlement, inspection… L’activité de ce secteur ne devrait pas ralentir de sitôt en raison des nombreux changements qui sont intervenus dans le domaine de la sécurité nucléaire depuis la catastrophe de Fukushima en mars 2011.

[stextbox id=”info”]Un robot équipé d’un canon laser[/stextbox]

Développé et conçu par Areva, CHARLI est un petit char robotisé muni de plusieurs caméras de vision ainsi que d’un bras équipé d’une tête de découpe au laser. Spécialement conçu pour se déplacer dans des conduits exigus et pour résister à un environnement contraignant (températures élevées, importants niveaux de radiation, air chargé de sodium et d’argon…), il réalise actuellement des opérations de découpes dans la centrale de Creys-Malville afin de procéder à la récolte du sodium résiduel.

Son nom de baptême lui a été attribué par rapport à sa fonction : CHAR de découpe des LIposo, un terme qui désigne les tuyauteries qui assurent la liaison entre les pompes primaires et le sommier de la cuve d’un réacteur permettant ainsi la circulation du sodium primaire.

Après une longue série de tests destinés à calibrer son laser, éprouver son système de pilotage et former les ingénieurs en charge de son maniement, CHARLI a été introduit dans 8 tuyauteries du circuit primaire de “Superphénix” le 5 novembre dernier. La première intervention de ce genre réalisée sur un site nucléaire hexagonal. Ces opérations de découpes vont se dérouler jusqu’en avril 2014.

[stextbox id=”info”]Le boom des services nucléaires[/stextbox]

L’activité “service nucléaire” d’Areva est en plein boom. A tel point que les ingénieurs d’Areva Lyon ont dû investir un nouveau bâtiment de 2.500 m² dans le quartier de la Part-Dieu. Cette forte croissance s’explique par les craintes ayant émergé pendant la période post-Fukushima et qui ont amené les gouvernements à réévaluer les normes de sécurité nucléaires en place.

Ainsi les 1.300 salariés lyonnais d’Areva, spécialisés dans l’ingénierie et le démantèlement nucléaire, interviennent en France et à l’étranger (Royaume-Uni, Chine, Corée du Sud, Afrique du Sud…) pour réparer ou remplacer les composants principaux (générateur de vapeur, couvercle de cuve…) des centrales actuellement en activité.

Principal sous-traitant d’EDF, Areva interviendra à ce titre dans le projet du “grand carénage”. Ce vaste dispositif, qui devrait s’étaler sur une dizaine d’année, a été dévoilé en septembre dernier par l’énergéticien français. Il consistera à mettre en place des opérations de maintenance lourde afin d’assurer le prolongement de la durée de vie des 58 réacteurs nucléaires hexagonaux.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 8 Nov 2016
Power, un des plus vieux magazines américains consacrés au secteur de la production d'électricité, a attribué son Power Award 2016 de la meilleure centrale au réacteur russe BN-800. Ce réacteur rapide refroidi au sodium, produit actuellement de l'électricité à la…
jeu 25 Avr 2013
Mercredi 24 avril, le ministre japonais de l’Industrie, Toshimitsu Motegi, a estimé possible une relance des réacteurs nucléaires dès cet automne. Actuellement, 48 des 50 unités du Japon se trouvent à l’arrêt. Le Japon s’apprête à tourner la page Fukushima.…
mer 16 Jan 2013
Le plus grand projet nucléaire de Chine a repris le mois dernier. Il s'agit de la centrale côtière de Bay Shidao, située dans la province de Shandong. D'après les médias chinois, la centrale expérimentale de Bay Shidao, d'une puissance de…
mar 1 Sep 2015
Pour la cinquième année consécutive, l'électricien français EDF ouvre les portes de ses sites industriels au grand public. Organisées le samedi 3 et le dimanche 4 octobre 2015 aux quatre coins de la France, les "Journées de l’industrie électrique EDF" offrent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.