La plus grande éolienne du monde testée au large de la Belgique - L'EnerGeek

La plus grande éolienne du monde testée au large de la Belgique

Alstom-Haliade150Asltom annonce que son Haliade 150, la plus grande éolienne offshore du monde, a été installée au large des côtes d’Ostende, en Belgique. Cet aérogénérateur d’une puissance de 6 MW servira à équiper trois des quatre premiers parcs en mer français (ceux réalisés par EDF).

Cette installation en conditions réelles doit permettre de confirmer le potentiel de l’éolienne, qui a déjà fait l’objet d’une série de tests sur le site du Carnet (Pays de la Loire).

Dotée de pales de 73,50 mètres, l’Haliade 150 offre, selon son fabricant, un rendement 15% supérieur à celui des autres éoliennes offshore. Une seule de ces éoliennes produit assez d’électricité pour alimenter 5.000 foyers.

Pour accroître sa fiabilité et réduire les besoins en maintenance, l’éolienne est dépourvue de boîte de vitesse et fonctionne avec un alternateur à aimants permanents qui permet de réduire le nombre de pièces mécaniques.

Une fois le processus d’industrialisation lancé, l’Haliade 150 sera entièrement fabriquée sur le territoire français : à Saint-Nazaire deux usines permettront respectivement de fabriquer les nacelles et les alternateurs. A Cherbourg, une usine sera dédiée à la fabrication des pales, et alors que les mats de 78 mètres sortiront d’une quatrième usine.

Rédigé par : vincent-delong

Avatar
mar 24 Nov 2015
Avec le projet de Dorenell, l’Ecosse souhaite renforcer la part de l’énergie éolienne dans son mix énergétique. Avec ce nouveau parc éolien confié à la filiale d’EDF spécialisée dans les énergies renouvelables, le pays gagnera au minimum 177 MW d’énergie…
jeu 19 Mar 2015
Les ingénieurs d'EDF et leurs collaborateurs sont de retour sur le terrain pour entamer la troisième et dernière phase du chantier de modernisation du complexe hydroélectrique de Tignes-Malgovert. Un chantier de grande envergure entamé par EDF en 2013. Afin de…
lun 30 Mai 2016
Calais Energie, filiale de Dalkia - groupe lui-même filiale à 100 % d'EDF -, vient d’inaugurer la seconde chaufferie biomasse raccordée au réseau de chaleur de la ville. Avec ce nouvel équipement, l’entreprise dépasse les 50 % d’énergies renouvelables et…
jeu 7 Fév 2019
La transition énergétique française revêt plusieurs visages. Si l’augmentation de la taxe carbone a été l’élément d’un vaste mouvement de contestation fiscale et politique, il semble que les énergies renouvelables (EnR) sont plébiscitées par les Français dès lors qu’elles franchissent…

COMMENTAIRES

  • On cherchait les fameux emplois verts ?
    Et bien les voici !!

    Les bretons pleurent la non rentabilité de leur chère agriculture intensive et énergivore? Peut-être devraient-ils penser à une reconversion dans un métier d’avenir 🙂

    Répondre
  • En effet les bretons pleurent une agriculture obsolète, datant des années 50 et en lutte directe avec les Allemands travaillant à plus grande échelle avec une main d’oeuvre moins chère. Il est plus que temps qu’ils changent de “paragdime” et passent au 100% biologique. Le low cost de masse ne rapporte plus rien puisque bientot des chinois/vietnamiens/indiens/cambodgiens ou même Africains produiront de la viande porcine encore moins chère. Par contre si elle est biologique et réalisée à 100% en France, cela peut se vendre beaucoup plus chère.
    Cela étant les taxes d’importation devraient être relevées de façon colossale sur tous les produits suivant les km parcourus depuis l’usine de fabrication afin de vraiment prendre en compte l’impact environnemental. Voila une vraie solution pérenne pour l’industrie française, taxer lourdement tous les produits importés.

    En outre il faudra aussi se mettre à taxer lourdement les produits contenant des pesticides et autres cochonneries…Il ne s’agit pas ici de protectionnisme mais du cercle virtueux de la qualité.

    Répondre
    • Taxer aussi le dumping social. Notre modèle, au lendemain de la dernière guerre, les fondateurs de l’Europe ont juré que notre modèle social serait exporté aux 4 coins de la planète. Douce illusion, puisqu’on assiste en direct à la désintégration de notre modèle social moribond. Retour prochain à l’esclavage

      Répondre
  • “Une seule de ces éoliennes produit assez d’électricité pour alimenter 5.000 foyers.”

    cette phrase manque de précision, globalement quand on parle d’éolienne, mentionner seulement la puissance installée de ces générateurs en les rapportant soit à la consommation moyenne d’un français moyen ou a la puissance installée d’une centrale thermique est trompeur.

    C’est ignorer l’intermittence intrinsèque de ces nouveaux moyens de production

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.