La plus grande éolienne du monde testée au large de la Belgique - L'EnerGeek

La plus grande éolienne du monde testée au large de la Belgique

Alstom-Haliade150Asltom annonce que son Haliade 150, la plus grande éolienne offshore du monde, a été installée au large des côtes d’Ostende, en Belgique. Cet aérogénérateur d’une puissance de 6 MW servira à équiper trois des quatre premiers parcs en mer français (ceux réalisés par EDF).

Cette installation en conditions réelles doit permettre de confirmer le potentiel de l’éolienne, qui a déjà fait l’objet d’une série de tests sur le site du Carnet (Pays de la Loire).

Dotée de pales de 73,50 mètres, l’Haliade 150 offre, selon son fabricant, un rendement 15% supérieur à celui des autres éoliennes offshore. Une seule de ces éoliennes produit assez d’électricité pour alimenter 5.000 foyers.

Pour accroître sa fiabilité et réduire les besoins en maintenance, l’éolienne est dépourvue de boîte de vitesse et fonctionne avec un alternateur à aimants permanents qui permet de réduire le nombre de pièces mécaniques.

Une fois le processus d’industrialisation lancé, l’Haliade 150 sera entièrement fabriquée sur le territoire français : à Saint-Nazaire deux usines permettront respectivement de fabriquer les nacelles et les alternateurs. A Cherbourg, une usine sera dédiée à la fabrication des pales, et alors que les mats de 78 mètres sortiront d’une quatrième usine.

Rédigé par : vincent-delong

Avatar
mar 3 Jan 2017
Et si vous pouviez dire adieu à vos problèmes de batteries ? C’est bien ce que vous propose un jeune scientifique en herbe biélorusse et sa nouvelle invention, une batterie portative et rechargeable par les mouvements de rotation de votre…
mar 7 Oct 2014
Des chercheurs de l’université de l’Ohio ont mis au point une cellule photovoltaïque capable de stocker sa propre énergie. Une invention qui pourrait bien permettre de réduire les coûts inhérents à l’utilisation des panneaux solaires, en réduisant les pertes d'énergies…
lun 25 Nov 2019
Alors que le jeudi 21 novembre, les rédacteurs de l'Oxford Dictionaries ont annoncé qu'ils avaient choisi l'expression "urgence climatique" comme mot de l'année 2019, au début du même mois, la revue scientifique américaine BioScience a publié une tribune signée par…
ven 10 Jan 2014
L’électricien français, par l’intermédiaire de sa filiale américaine dédiée au développement des énergies renouvelables (EDF Renewable Energy), a acquis deux projets éoliens importants aux Etats-Unis. Le premier projet concerne le futur parc de Roosevelt, au Nouveau-Mexique. Cette ferme aura une…

COMMENTAIRES

  • On cherchait les fameux emplois verts ?
    Et bien les voici !!

    Les bretons pleurent la non rentabilité de leur chère agriculture intensive et énergivore? Peut-être devraient-ils penser à une reconversion dans un métier d’avenir 🙂

    Répondre
  • En effet les bretons pleurent une agriculture obsolète, datant des années 50 et en lutte directe avec les Allemands travaillant à plus grande échelle avec une main d’oeuvre moins chère. Il est plus que temps qu’ils changent de “paragdime” et passent au 100% biologique. Le low cost de masse ne rapporte plus rien puisque bientot des chinois/vietnamiens/indiens/cambodgiens ou même Africains produiront de la viande porcine encore moins chère. Par contre si elle est biologique et réalisée à 100% en France, cela peut se vendre beaucoup plus chère.
    Cela étant les taxes d’importation devraient être relevées de façon colossale sur tous les produits suivant les km parcourus depuis l’usine de fabrication afin de vraiment prendre en compte l’impact environnemental. Voila une vraie solution pérenne pour l’industrie française, taxer lourdement tous les produits importés.

    En outre il faudra aussi se mettre à taxer lourdement les produits contenant des pesticides et autres cochonneries…Il ne s’agit pas ici de protectionnisme mais du cercle virtueux de la qualité.

    Répondre
    • Taxer aussi le dumping social. Notre modèle, au lendemain de la dernière guerre, les fondateurs de l’Europe ont juré que notre modèle social serait exporté aux 4 coins de la planète. Douce illusion, puisqu’on assiste en direct à la désintégration de notre modèle social moribond. Retour prochain à l’esclavage

      Répondre
  • “Une seule de ces éoliennes produit assez d’électricité pour alimenter 5.000 foyers.”

    cette phrase manque de précision, globalement quand on parle d’éolienne, mentionner seulement la puissance installée de ces générateurs en les rapportant soit à la consommation moyenne d’un français moyen ou a la puissance installée d’une centrale thermique est trompeur.

    C’est ignorer l’intermittence intrinsèque de ces nouveaux moyens de production

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.