La première centrale nucléaire du Bangladesh en chantier - L'EnerGeek

La première centrale nucléaire du Bangladesh en chantier

Bangladesh_photoWikipediaComme de nombreux pays en développement, le Bangladesh est confronté à une forte croissance de la demande d’électricité. Un manque de ressources énergétiques qui freine sa croissance économique. Pour faire face à ce problème, le pays d’Asie du Sud a décidé de miser en partie sur l’atome. Le chantier de la première centrale nucléaire bangladaise vient d’être lancé.  

La centrale de Ruppur, situé au nord-ouest du pays à 160 kilomètres de la capitale Dacca, comptera deux réacteurs d’une puissance unitaire de 1.000 MW. Ils devraient être mis en service d’ici 2018.

C’est le russe Rosatom qui est chargé de la construction de la centrale. La centrale prendra également en main la gestion des déchets issus de l’activité de la centrale.

Le projet de la centrale de Ruppur a pris forme lorsque, en 2007, l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) a donné son feu vert au Bangladesh pour le développement d’une activité nucléaire civile.

Puis, en 2011, le Bangladesh a trouvé un accord avec Rosatom, et Moscou, qui s’est engagé à financer 90% des 4 milliards d’investissement requis pour la construction de la centrale.

« En construisant cette centrale nous avons accordé la plus grande importance à la sécurité » a tenu à dire le Premier ministre Sheikh Hasina lors de l’inauguration du chantier.

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
Largement salué ces derniers jours pour avoir dépassé les objectifs de la loi de transition énergétique et entériné la "neutralité carbone" en France dès 2050, le plan climat du ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot décline une…
lun 5 Déc 2016
Délaissé depuis 2015 en raison d'un prix sur le marché de gros de l'électricité plus intéressant, l'Arenh (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique) a connu ces derniers mois un regain d'intérêt de la part des fournisseurs d'énergie alternatifs. Selon un…
jeu 29 Jan 2015
L'Inspection Fédérale de la Sécurité Nucléaire suisse (IFSN), autorité de surveillance du secteur nucléaire helvétique, a annoncé qu'elle acceptait les mesures proposées par les Forces Motrices Bernoises (BKW) pour prolonger jusqu'en 2019 la durée de vie de la centrale nucléaire…
ven 6 Avr 2018
Symbole d’une coopération énergétique et économique retrouvée entre la Russie et la Turquie, le projet de centrale nucléaire d’Akkuyu, dans le sud du pays, devrait finalement se concrétiser. En visite à Ankara mardi 3 avril 2018, le Président russe Vladimir Poutine…

COMMENTAIRES

  • Les journalistes sont toujours en avance sur l’évènement.

    Dans ce cas, c’est seulement la pose d’une première pierre politique car un accord a été signé.

    La vraie construction commencera en 2015 pour le premier réacteur, qui ne sera pas fini avant 2020 si les délais sont respectés. Ce qui n’est pas plus le cas avec les russes qu’avec les français.

    Pour avoir une idée de ce qui se construit et devrait se terminer un jour :

    http://energeia.voila.net/nucle/nucle_service_2015.htm

    Mais tous les retards n’ont sans doute pas été mis à jour.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.